Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario rend public le rapport Finances du troisième trimestre 2017 2018

Communiqué archivé

L'Ontario rend public le rapport Finances du troisième trimestre 2017 2018

La province prévoit toujours un budget équilibré en 2017-2018

ministère des Finances

L'Ontario a rendu public aujourd'hui le rapport Finances du troisième trimestre 2017-2018, qui confirme que le gouvernement est en voie d'équilibrer le budget cette année tout en investissant dans les programmes et les services sur lesquels les personnes et les familles comptent le plus.

Voici certaines des projections du rapport :

  • Le total des revenus est de 150,1 milliards de dollars, soit 115 millions de dollars de plus que les prévisions du budget de 2017;
  • Les charges de programmes se chiffrent à 137,4 milliards de dollars, soit 215 millions de dollars de plus que les prévisions du budget de 2017;
  • Les charges liées à l'intérêt sur la dette sont de 12,2 milliards de dollars, ce qui est conforme aux prévisions du budget de 2017.

Les principales variations des charges englobent des fonds accrus pour le Régime d'aide financière aux étudiantes et étudiants de l'Ontario (RAFEO) en raison du nombre plus élevé de demandes découlant du lancement le plus précoce jamais vu des demandes dans le cadre du RAFEO. Plus de 210 000 étudiantes et étudiants des universités et des collèges à temps plein sont actuellement exemptés des frais de scolarité grâce aux changements importants apportés par le gouvernement pour faire en sorte que la possibilité de fréquenter le collège ou l'université soit fondée sur le potentiel de l'étudiante ou étudiant, et non sur sa capacité de payer.

Même si l'économie ontarienne a affiché une croissance soutenue, étant notamment en tête des pays du G7 pour ce qui est de l'augmentation du PIB au cours des dernières années, le gouvernement est conscient du fait qu'il faut faire plus pour stimuler la croissance et s'assurer que les bienfaits d'une économie en croissance sont répartis équitablement partout dans la province.

Un certain nombre de risques pourraient avoir une incidence sur les perspectives économiques de l'Ontario. Le gouvernement surveille ces risques, notamment la croissance économique à l'échelle mondiale, la hausse des taux d'intérêt et des modifications potentielles à l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA). D'autres détails sur les perspectives concernant l'économie ontarienne et le plan financier de la province seront fournis dans le budget de 2018.  

Le plan de l'Ontario pour promouvoir l'équité et les chances de succès en cette période d'évolution rapide de l'économie comprend un salaire minimum plus élevé, l'amélioration des conditions de travail, la gratuité scolaire pour des centaines de milliers d'étudiants, un meilleur accès à des services de garde d'enfants abordables, ainsi que les médicaments d'ordonnance gratuits pour les jeunes de moins de 25 ans, grâce à la plus grande expansion de l'assurance-santé en une génération.

Faits en bref

  • Le rapport trimestriel sur les finances de l’Ontario fournit des renseignements à jour sur les perspectives financières de la province pour l’exercice en cours, y compris les principaux éléments des revenus et des charges établis dans le budget de 2017.
  • Les prévisionnistes du secteur privé estiment, en moyenne, que le PIB réel de l’Ontario a augmenté de 2,9 % en 2017.

Ressources additionnelles

Citations

« Notre plan pour promouvoir l’équité et les chances de succès aide de nombreuses familles de l’Ontario à améliorer leur situation, mais nous savons qu’il reste du pain sur la planche. Nous reconnaissons les défis que représente l’incertitude au sein de l’économie mondiale, causée notamment par les négociations en cours entourant l’ALENA, les réductions de l’impôt des sociétés aux États-Unis, le ralentissement des dépenses des ménages et les contraintes exercées sur la dette à la consommation en raison de la hausse des taux d’intérêt. Malgré cette incertitude, nous sommes toujours déterminés à investir dans des programmes comme l’Assurance-santé Plus et la gratuité scolaire, tout en réduisant l’impôt des petites entreprises pour assurer l’équité et les chances de succès pour tous. »

Charles Sousa

ministre des Finances

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Affaires et économie Gouvernement