Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario réclame à nouveau l'élimination de la taxe fédérale sur le carbone

Communiqué

L'Ontario réclame à nouveau l'élimination de la taxe fédérale sur le carbone

Vic Fedeli, ministre des Finances, lutte pour les travailleurs et les entreprises

ministère des Finances

Ottawa - Fort du leadership du premier ministre Ford, Vic Fedeli a réitéré, à la réunion d'aujourd'hui des ministres des Finances fédéral, provinciaux et territoriaux, la demande de l'Ontario d'éliminer la taxe fédérale sur le carbone. Le ministre Fedeli a précisé que cette taxe, comme la bonification du Régime de pensions du Canada, rendra le pays moins attrayant pour les affaires.

« En insistant pour imposer cette taxe sur le carbone qui supprimera des emplois, le gouvernement fédéral montre qu'il n'est pas à l'écoute de la population et des entreprises canadiennes, a déclaré M. Fedeli. L'Ontario a mis sur pied une alliance provinciale avec la Saskatchewan et le Nouveau-Brunswick pour défendre les travailleurs dont les emplois sont en péril à cause de la taxe sur le carbone. » 

La taxe sur le carbone sera un boulet pour l'économie; elle fera augmenter les prix, que ce soit pour faire le plein ou chauffer sa maison en hiver. La province a dressé un plan pour l'environnement élaboré en Ontario, qui permettra d'atteindre les cibles de réduction des émissions sans imposer un fardeau fiscal supplémentaire aux particuliers, aux familles et aux entreprises.

L'Ontario collabore également avec les provinces, les territoires et le gouvernement fédéral pour renforcer le commerce intérieur en allégeant la réglementation dans l'ensemble du pays et en réduisant les formalités administratives, afin que le Canda soit ouvert aux affaires. Les provinces, les territoires et le gouvernement fédéral ont convenu d'accélérer leurs pourparlers en vue de renforcer l'Accord de libre-échange canadien et d'éliminer les obstacles au commerce dans des secteurs tels que les boissons alcoolisées, l'agroalimentaire, les règlements sur le transport, la santé et la sécurité au travail et l'enregistrement des entreprises.

À la réunion d'aujourd'hui, le gouvernement de l'Ontario, à l'instar de plusieurs autres provinces et territoires, a également soulevé la question du cannabis et de la sérieuse pénurie qui sévit actuellement au pays. Le gouvernement fédéral doit autoriser la production d'une quantité suffisante de cannabis au Canada pour supplanter le marché illégal, mais l'approvisionnement est insuffisant pour répondre à la demande des consommateurs, et des mesures décisives s'imposent. De plus, le ministre Fedeli a demandé au gouvernement fédéral de s'assurer que les communautés des Premières Nations disposent du soutien financier nécessaire afin de bien s'adapter à la légalisation du cannabis.

Le gouvernement de l'Ontario a également réclamé que le gouvernement fédéral lui verse un financement suffisant pour les services en français et la formation professionnelle visant à soutenir le secteur manufacturier, et rembourse aux provinces la totalité des coûts engagés pour l'aide fournie aux migrants illégaux en provenance des États-Unis; ces coûts, comme l'a affirmé récemment le directeur parlementaire du budget fédéral, sont élevés pour les provinces.

« Il est décevant que le gouvernement fédéral tourne le dos à la population ontarienne en la privant d'une part juste et suffisante des fonds pour des services dont elle a besoin, a affirmé le ministre Fedeli, et c'est pourquoi nous réclamons un examen complet des transferts fédéraux, car nous voulons nous assurer que les entreprises et les familles ontariennes en reçoivent leur juste part. »

Faute de leadership fédéral, le gouvernement de l'Ontario pour la population travaille avec tous les autres provinces et territoires aux enjeux qui comptent le plus pour la population, afin de ramener la prospérité au Canada.  

Faits en bref

  • Les exportations de services de l’Ontario aux autres provinces et territoires représentent près du double de celles destinées aux pays étrangers.
  • L’Ontario est le premier marché d’exportation pour 19 États américains, et le deuxième pour neuf autres États.
  • La province offrira une déduction pour amortissement qui correspond à celle du gouvernement fédéral afin de favoriser les nouveaux investissements et la compétitivité des entreprises.

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Environnement et énergie Gouvernement Impôts et avantages fiscaux