Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Le gouvernement de l'Ontario aide les propriétaires de petites entreprises à réussir

Communiqué

Le gouvernement de l'Ontario aide les propriétaires de petites entreprises à réussir

La réduction du taux d’imposition et du fardeau administratif des petites entreprises favorise un climat propice aux affaires en Ontario

Ministère des Finances

BRAMPTON - Le gouvernement de l'Ontario réduit les coûts et élimine les règlements inutiles et désuets s'appliquant aux propriétaires de petites entreprises et aux entrepreneurs afin que ces derniers puissent investir dans leurs activités, attirer de nouveaux clients et concrétiser leur vision.

Les petites entreprises représentent 98 % de toutes les entreprises et le tiers des emplois dans le secteur privé en Ontario. Le gouvernement est déterminé à aider les Ontariennes et Ontariens qui rêvent de démarrer leur propre petite entreprise.

Le ministre des Finances Rod Phillips était aujourd'hui au Salon 247 à Brampton, en compagnie du ministre associé délégué aux Petites entreprises et à la Réduction des formalités administratives Prabmeet Sarkaria, pour parler des mesures prévues dans le plan du gouvernement pour favoriser un climat qui soutiendra et attirera les investissements des entreprises et favorisera la création d'emplois.

Tel qu'annoncé dans le document Perspectives économiques et revue financière de l'Ontario 2019 : Un plan pour bâtir l'Ontario ensemble, le gouvernement propose de faire passer de 3,5 % à 3,2 % le taux d'imposition sur le revenu des sociétés applicable aux petites entreprises, et ce, à compter du 1er janvier 2020. Cela procurerait un allégement fiscal pouvant atteindre 1 500 $ par année à plus de 275 000 entreprises, des entreprises familiales aux jeunes entreprises innovantes, remplissant ainsi la promesse faite par le gouvernement de réduire le taux d'imposition des petites entreprises de 8,7 %. Outre cet allégement fiscal, le gouvernement permet aux petites entreprises de réaliser des économies grâce à l'annulation de la taxe sur le carbone liée au plafonnement et à l'échange, au maintien du salaire minimum à 14 $ l'heure et à l'appui à la réduction des primes de la WSIB. Prises ensemble, ces initiatives devraient représenter des économies de plus de 2 milliards de dollars pour les petites entreprises en 2020.

« Les petites entreprises constituent le pilier de notre économie, et c'est pourquoi le gouvernement instaure les conditions qui favorisent la compétitivité en respectant un engagement clé de son programme électoral, celui d'alléger le fardeau fiscal des petites entreprises », a déclaré le ministre Phillips.

Le gouvernement consultera aussi les chefs d'entreprise et les dirigeants de l'industrie au cours des prochains mois en ce qui a trait à l'élaboration et à la mise en oeuvre d'une stratégie ontarienne pour la réussite des petites entreprises. Ainsi, les propriétaires d'entreprises auront l'occasion d'exprimer directement au gouvernement ce qui est important à leurs yeux et de lui dire quelles autres mesures il pourrait prendre pour les aider à croître et à prospérer.

L'Ontario élimine également les formalités administratives inutiles pour soutenir les petites entreprises indépendantes en proposant d'exempter les barbiers et les coiffeurs et coiffeuses de l'obligation de tenir un registre incluant le nom et les coordonnées de tous leurs clients et d'avoir un local réservé à leurs outils. Bien que cette exigence soit logique pour les tatoueurs et les salons de bronzage, il s'agit d'un fardeau inutile pour les barbiers et les coiffeurs et coiffeuses. Cette exemption leur faciliterait la tâche et éviterait aux gens d'avoir à communiquer leurs renseignements personnels.

« À titre de ministre associé délégué aux Petites entreprises et à la Réduction des formalités administratives, je me réjouis pour les petites entreprises de l'Ontario qui créent des emplois et des possibilités pour les vaillantes familles dans la province, a fait savoir le ministre associé Prabmeet Sarkaria. Les mesures que nous proposons pour réduire les formalités administratives généreront des économies de plus de 338 millions de dollars pour les entreprises, une fois que la Loi pour mieux servir la population et faciliter les affaires sera adoptée. »

Faits en bref

  • L’Ontario créera le Conseil consultatif du premier ministre pour la compétitivité, qui travaillera avec des dirigeants d’entreprises et des travailleurs à l’échelle de la province afin de trouver des moyens d’améliorer la compétitivité et présentera un rapport énonçant des recommandations pratiques.
  • Jusqu’ici, le gouvernement a pris plus de 100 mesures pour réduire les formalités administratives, ce qui, combiné à d’autres initiatives prévues, devrait permettre aux entreprises d’économiser 400 millions de dollars en coûts de conformité.
  • En janvier 2019, la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante a accordé la cote A- à l’Ontario dans son Bulletin des provinces 2019. Il s’agit de la meilleure cote jamais obtenue par la province, et d’une nette amélioration par rapport à la cote de C+ attribuée en 2018 au précédent gouvernement.

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Affaires et économie Gouvernement Impôts et avantages fiscaux