Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario s'attaque au problème des temps d'attente dans les salles des urgences grâce à un investissement de 109 millions de dollars

Communiqué archivé

L'Ontario s'attaque au problème des temps d'attente dans les salles des urgences grâce à un investissement de 109 millions de dollars

Un meilleur suivi des soins à domicile et des efforts ciblés auprès des salles des urgences affichant les pires rendements sont en tête de liste

Ministère de la Santé

Pour confronter les défis auxquels font face les patients dans les salles des urgences, le gouvernement de l'Ontario entreprend de nombreuses mesures coordonnées pour réduire les temps d'attente et améliorer la satisfaction du patient.


Le principal facteur responsable des temps d'attente interminables dans la salle des urgences est le nombre élevé de patients qui occupent des lits dans des hôpitaux de soins actifs dans l'attente de services d'un autre niveau de soins (ANS), empêchant ainsi le transfert des patients aux urgences vers un lit d'hôpital. Les patients nécessitant des services d'un autre niveau de soins ne peuvent pas recevoir leur autorisation de sortie car les soins requis du niveau approprié ne sont pas toujours disponibles. L'annonce faite aujourd'hui augmentera considérablement l'accès à ces soins.

L'investissement de 109 millions de dollars du gouvernement de l'Ontario est réparti comme suit :

  • 39,5 millions de dollars versés dans un Fonds pour la performance qui vise les 23 salles des urgences aux rendements les plus médiocres de l'Ontario, des améliorations en matière de technologies de l'information et l'accompagnement des équipes pour améliorer l'efficience des hôpitaux;
  • 38,5 millions de dollars destinés à l'augmentation des services de soutien à la personne et d'aide familiale pour les soins à domicile et à l'amélioration de l'intégration entre les hôpitaux et les centres d'accès aux soins communautaires;
  • 22 millions de dollars versés au financement des nouvelles priorités des 14 réseaux locaux d'intégration des services de santé (RLISS) de l'Ontario pour trouver des solutions locales afin de traiter davantage le problème lié au manque des services d'autres niveaux de soins;
  • 4,5 millions de dollars versés aux infirmières dévouées pour soigner les patients qui arrivent par ambulance aux salles des urgences afin de réduire les délais de débarquement des patients;
  • 4,5 millions de dollars destinés à la création de nouvelles équipes d'intervention dirigées par des infirmières pour offrir plus de soins aux patients dans les foyers de soins de longue durée afin d'éviter des transferts à la salle des urgences.

Le Dr Alan Hudson est directeur général provincial, Stratégie d'accès aux services et de réduction des temps d'attente. Conjointement avec l'annonce d'aujourd'hui, le Dr Kevin Smith, président et chef de la direction du Centre de soins de santé St-Joseph de Hamilton, est nommé président du Comité d'experts en matière d'accès à un autre niveau de soins (ANS). Le Dr Smith travaillera en collaboration avec le Dr Michael Schull, scientifique principal, IRSS et directeur des soins d'urgence à l'Université de Toronto, qui a été nommé antérieurement à titre de président du comité d'experts sur les temps d'attente dans les salles des urgences.

En avril, George Smitherman, ministre de la Santé et des Soins de longue durée, a dévoilé les deux principales priorités du gouvernement pour les prochaines années, la réduction des temps d'attente de la salle des urgences et la prestation de soins de santé familiale pour tous. L'annonce faite aujourd'hui est la première d'une série et continue sur notre lancée afin de réduire les temps d'attente dans la salle des urgences.

Faits en bref

  • On compte 163 salles des urgences dans la province dans lesquelles se rendent 2,8 millions de personnes pour un total de 5,25 millions de visites à ces salles des urgences chaque année.
  • L’Association des hôpitaux de l’Ontario indique que les personnes âgées, en attente de soins appropriés dans un autre établissement, occupent 18,6 pour cent des lits dans les hôpitaux de la province; 58 pour cent attendent une place dans un foyer de soins de longue durée (SLD).
  • Près de 60 pour cent des foyers de SLD de la province transfèrent plus de 50 résidents à l’hôpital chaque année.

Ressources additionnelles

Citations

« Vous ne pouvez pas offrir un bon rendement dans la salle des urgences tant que la salle des urgences ne peut admettre les patients à l’hôpital. Ces changements décongestionneront les services des urgences afin de leur permettre de faire ce qu’ils font de mieux, c’est-à-dire traiter les urgences »

George Smitherman

vice-premier ministre et ministre de la Santé et des Soins de longue durée

« Régler le problème des temps d’attente dans les salles des urgences est le plus important défi du système de santé en entier. Les hôpitaux, les RLISS et le secteur communautaire doivent faire preuve de leadership et travailler conjointement afin d’offrir de meilleurs soins aux patients de l’Ontario. Puisque les Ontariennes et les Ontariens comptent plus de cinq millions de visites aux salles des urgences, ils ont alors droit à ce qu’il y a de mieux »

Dr Alan Hudson

responsable du dossier de l’accès aux services et des temps d’attente

« En donnant le choix aux patients de recevoir les soins nécessaires dans un établissement des plus adéquats, ces investissements allègeront les pressions subies par les hôpitaux. En allégeant les pressions au niveau des salles des urgences, nous réduirons les temps d’attente et augmenterons la satisfaction du patient »

Dr Kevin Smith

président et chef de la direction du Centre de soins de santé St-Joseph de Hamilton et président du Comité d’experts en matière d’accès à un autre niveau de soins (ANS)

« La Ontario Hospital Association accueille avec plaisir les investissements très importants annoncés aujourd’hui pour les services des urgences des hôpitaux, et de façon tout aussi significative pour les services de santé prodigués au niveau des collectivités. Nous pensons que cette approche globale et innovatrice à la question de la réduction des temps d’attente dans les services des urgences, ainsi qu’à celle de s’assurer que les gens reçoivent les soins dont ils ont besoin dans le milieu le plus approprié, profitera aux patients et renforcera la confiance du public dans les hôpitaux et le système de santé de l’Ontario. »

M. Tom Closson

président-directeur général de la Ontario Hospital Association (OHA),

Partager

Sujets

Santé et bien-être Domicile et communauté