Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario s'engage à la transparence en matière d'indicateurs de sécurité des patients

Communiqué archivé

L'Ontario s'engage à la transparence en matière d'indicateurs de sécurité des patients

Les taux de C. difficile seront rendus publics à compter du 30 septembre puisque le gouvernement McGuinty renforce la réglementation en matière de divulgation

Ministère de la Santé

Le gouvernement de l'Ontario met en place le principe de la divulgation publique complète pour huit indicateurs de sécurité des patients, notamment le Clostridium difficile (C. difficile), dans le cadre d'un plan exhaustif pour la création d'un niveau de transparence sans précédent dans les hôpitaux ontariens.

Le 30 septembre 2008, tous les hôpitaux de l'Ontario auront l'obligation de divulguer publiquement les taux de C. difficile mesurés dans leurs établissements dans un site Web public.

Dans le cadre de cette initiative très vaste, le Dr Michael Baker, médecin-chef du Réseau universitaire de santé, a été nommé directeur général de la sécurité des patients, afin de superviser le programme du gouvernement en matière de sécurité des patients. Il travaillera à partir d'initiatives déjà mises en branle comme le programme d'hygiène des mains dans les hôpitaux.

Voici la liste des indicateurs de sécurité des patients :

Indicateur de sécurité des patients Date de début de la divulgation publique
Clostridium difficile (C. difficile)  30 septembre 2008
Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline (SARM) 31 décembre 2008
Enterococcus résistant à la vancomycine (ERV) 31 décembre 2008
Ratio normalisé de mortalité hospitalière (RNMH) - taux de mortalité 31 décembre 2008
Taux de pneumonies sous ventilation assistée 30 avril 2009
Taux d'infections par cathéter central 30 avril 2009
Taux d'infections relatives au champ opératoire 30 avril 2009
Respect de l'hygiène des mains par les travailleurs de la santé 30 avril 2009

Les hôpitaux devront également divulguer immédiatement les éclosions de C. difficile à leurs bureaux de santé publique locaux afin que les médecins hygiénistes aient en main les renseignements dont ils ont besoin pour contrôler l'émergence d'éclosions et intervenir lorsqu'elles surviennent.

Faits en bref

  • Le C. difficile est une bactérie qui entraîne la diarrhée et des pathologies intestinales plus graves.
  • Le C. difficile est la cause la plus fréquente de diarrhée d’origine infectieuse chez les patients hospitalisés dans le monde industrialisé.
  • L’utilisation d’antibiotiques augmente les risques d’être atteint de diarrhée attribuable au C. difficile puisqu’ils modifient le taux normal de bonnes bactéries dans les intestins et le côlon.
  • Une hygiène adéquate des mains est la manière la plus efficace de prévenir la propagation de maladies infectieuses comme le C. difficile.

Ressources additionnelles

Citations

« Le nouveau cadre pour la divulgation reflète notre engagement à maintenir les normes de soins les plus élevées pour les patients de l’Ontario. La transparence peut nous apporter des nouvelles que nous ne souhaitons pas entendre, mais elle constitue également le premier pas vers les mesures que nous devons tous adopter afin de combattre les risques d’infection. »

George Smitherman

vice-premier ministre et ministre de la Santé et des Soins de longue durée

« Il s’agit de quelque chose de très important : nous devons informer le public du rendement de nos hôpitaux. Nous serons alors à même de mesurer nos progrès dans l’amélioration des normes de sécurité. Cette annonce concernant la divulgation nous place parmi les chefs de file en matière de sécurité des patients dans les hôpitaux à l’échelle du pays. »

Dr Michael Baker

médecin-chef du Réseau universitaire de santé

« Les hôpitaux de l’Ontario se sont engagés à prodiguer les soins les plus sécuritaires possibles aux patients. Nous soutenons fortement la divulgation publique des indicateurs de sécurité des patients parce que nous croyons que cela motivera l’amélioration du rendement, accroîtra la sécurité des patients et renforcera la confiance du public envers les hôpitaux ontariens. »

Tom Closson

président et chef de la direction de l’Association des hôpitaux de l’Ontario

Partager

Sujets

Santé et bien-être Domicile et communauté