Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Améliorer la sécurité des patients dans les hôpitaux

Communiqué archivé

Améliorer la sécurité des patients dans les hôpitaux

Le gouvernement McGuinty investit dans des mesures de lutte contre les infections

Ministère de la Santé

L'Ontario renforce les mesures en matière de sécurité des patients en mettant sur pied des équipes ressources de lutte contre les infections, en finançant 66 praticiens de la lutte contre les infections supplémentaires dans les hôpitaux et les bureaux de santé locaux, et en favorisant un usage plus efficace des antibiotiques.

Cette annonce survient alors que les taux de C. difficile sont rendus publics pour la première fois en Ontario. Les taux doivent être affichés sur les sites Web de tous les hôpitaux de l'Ontario et du ministère de la Santé et des Soins de longue durée, créant ainsi un niveau de transparence sans précédent.

La divulgation publique permettra aux hôpitaux de surveiller les taux de C. difficile dans leurs établissements afin qu'ils puissent mettre en place les mesures de lutte contre les infections les plus appropriées et les normes les plus élevées possible en matière de sécurité des patients.

Les chiffres pour le mois d'août 2008 montrent qu'il y a eu 319 cas de maladie associée au C. difficile pour les 228 établissements hospitaliers de l'Ontario. Le taux provincial de C. difficile était de 0,39 par 1 000 jours-patient.

C'est la première fois que les hôpitaux ont l'obligation de publier les chiffres et il faudra attendre quelque temps avant de dégager des tendances. Les taux de C. difficile peuvent varier d'une saison à l'autre.

L'Agence ontarienne de protection et de promotion de la santé collabore également avec l'Institut pour l'utilisation sécuritaire des médicaments du Canada et la Dre Allison McGeer, spécialiste des maladies infectieuses, afin d'appuyer les hôpitaux en ce qui concerne l'utilisation la plus efficace des antibiotiques. Ce travail revêt une importance cruciale puisque l'exposition prolongée à certaines classes d'antibiotiques constitue un risque réel d'apparition de maladies associées au C. difficile.

Faits en bref

  • En plus de l’annonce d’aujourd’hui, l’Ontario a déjà financé 136 praticiens de la lutte contre les infections dans les hôpitaux et 180 autres employés en matière de lutte contre les infections dans les bureaux de santé publique.
  • En tout, l’Ontario a maintenant fourni du financement pour 166 praticiens de la lutte contre les infections dans les hôpitaux, ce qui revient à un praticien de la lutte contre les infections par 100 lits d’hôpital. Cela constitue le meilleur rapport de praticien de la lutte contre les infections par lit d’hôpital en Amérique du Nord.
  • Les praticiens de la lutte contre les infections sont des professionnels de la santé ayant une formation spécialisée et une expertise dans la prévention et la lutte contre les infections.
  • Les équipes ressources de lutte contre les infections fourniront une aide rapide, sur place, lors d’éclosions de maladies infectieuses quand le médecin hygiéniste en chef établira l’existence d’un tel besoin.
  • Les équipes ressources de lutte contre les infections seront formées, gérées et déployées par l’Agence ontarienne de protection et de promotion de la santé.
  • Une bonne hygiène des mains est la manière la plus efficace de prévenir la propagation de maladies infectieuses comme le C. difficile.

Ressources additionnelles

Citations

« Nous améliorons la sécurité des patients dans le cadre de notre engagement à garantir aux patients des hôpitaux ontariens les normes de soins les plus élevées qui soient. Nous prenons les mesures requises pour contrôler plus efficacement les maladies infectieuses dans les hôpitaux. »

David Caplan

ministre de la Santé et des Soins de longue durée

« Les initiatives en matière de lutte contre les infections annoncées aujourd’hui nous aideront à être mieux préparés puisque de nouveaux renseignements sur les taux d’infections sont désormais disponibles grâce à la déclaration complète des cas de C. difficile et aux autres indicateurs de sécurité des patients. »

Dr Michael Baker

directeur général, sécurité des patients, ministère de la Santé et des Soins de longue durée

« Nous sommes heureux de mettre en place des équipes ressources de lutte contre les infections qui collaboreront avec le ministère, les bureaux de santé publique locaux et les hôpitaux afin de fournir une expertise sur le terrain qui aidera les travailleurs de la santé de première ligne à traiter efficacement les maladies infectieuses. »

Dr Vivek Goel

président-directeur général de l’Agence ontarienne de protection et de promotion de la santé

« Les hôpitaux de l’Ontario appuient fortement la collecte et la divulgation publique de données sur la sécurité des patients, qui contribueront à l’amélioration continue des soins de santé dans les hôpitaux. Lorsqu’elles seront publiées de manière cohérente à l'échelle de la province, ces données s’avéreront un élément important de nos efforts pour améliorer la sécurité des patients. »

Mark Rochon

président de l’Association des hôpitaux de l'Ontario

« e Quality Healthcare Network accueille avec satisfaction la création des équipes ressources de lutte contre les infections et l’ajout de praticiens de la lutte contre les infections supplémentaires sur le terrain. Nous pensons que ces investissements amèneront des ressources essentielles aux premières lignes. Cela prouve l’engagement du gouvernement envers l’amélioration de la sécurité des patients dans nos hôpitaux »

Cynthia Majewski

directrice générale, du Quality Healthcare Network et dirigeante de la campagne Des soins de santé plus sécuritaires maintenant!

Partager

Sujets

Santé et bien-être Domicile et communauté