Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Logistique de la distribution du vaccin contre la grippe H1N1 en Ontario

Document d'information archivé

Logistique de la distribution du vaccin contre la grippe H1N1 en Ontario

Ministère de la Santé

Les responsables de la santé publique en Ontario entreprennent la distribution rapide du nouveau vaccin contre la grippe H1N1 partout dans la province, dans le cadre de la deuxième étape du programme de vaccination de cette année.

L'Ontario est la province la plus densément peuplée et son territoire est parmi les plus vastes au pays. L'Ontario estime que l'envoi initial de 722 000 doses de vaccins avec adjuvant parviendra dans toutes les régions de la province d'ici quelques jours, maintenant que le gouvernement fédéral autorise l'usage public du vaccin.

Les 36 bureaux de santé publique de la province sont responsables de l'exécution du programme de vaccination contre la grippe H1N1. L'Ontario recommande que les groupes suivants se fassent vacciner en premier :

  • les personnes de 65 ans et moins souffrant de troubles chroniques;
  • les femmes enceintes;
  • les enfants en bonne santé de 6 mois à moins de 5 ans;
  • les personnes habitant dans des installations ou des collectivités lointaines ou isolées;
  •  les employé(e)s du domaine de la santé;
  • les personnes contact et les fournisseurs de soins de personnes à risque élevé qui ne peuvent pas être immunisées ou pourraient ne pas profiter de la vaccination.

En raison de l'augmentation des taux de grippe H1N1 en Ontario et ailleurs au pays, il est impossible de savoir quand le vaccin sans adjuvant sera disponible et puisqu'il faut jusqu'à 14 jours pour établir une réaction immunitaire adéquate, l'Ontario recommande que :

  • Toutes les femmes enceintes qui souffrent de troubles de santé préexistants et celles en bonne santé qui en sont à la seconde moitié de leur grossesse (plus de 20 semaines) doivent se renseigner sur la vaccination au vaccin avec adjuvants auprès de leur fournisseur de soins de santé.
  • Les femmes enceintes en bonne santé qui en sont à la première moitié de leur grossesse courent moins de risques de complications découlant de la grippe, et devraient attendre que le vaccin sans adjuvants soit disponible pour se faire vacciner le cas échéant.

Les femmes enceintes qui présentent des symptômes pseudogrippaux devraient communiquer avec leur fournisseur de soins de santé immédiatement. Le traitement précoce avec des médicaments antiviraux peut amoindrir la gravité et la durée de la maladie, ce qui réduira le risque de complications pour vous et votre enfant.

Des lignes directrices sur la séquence de l'administration du vaccin contre la grippe H1N1 sont nécessaires parce que le vaccin ne sera pas disponible au même moment pour tous et que l'Ontario désire destiner les premières doses aux personnes qui en profiteront le plus.

L'Ontario continuera à recevoir suffisamment de vaccins pour vacciner tous ceux qui en ont besoin et qui le souhaitent. Le vaccin avec adjuvant contient une substance qui stimule le système immunitaire de la personne qui le reçoit et qui accroît la réaction au vaccin. L'adjuvant dans le vaccin contre la grippe H1N1 utilisé au Canada est fait d'ingrédients comme de l'eau, de l'huile et de la vitamine E. Un autre avantage potentiel de l'utilisation d'un adjuvant est que cela peut procurer une protection contre le virus de la grippe même si la souche du virus est légèrement modifiée. L'utilisation d'un adjuvant réduit également la quantité du vaccin nécessaire et contribue à une « utilisation parcimonieuse des doses », ce qui signifie qu'un plus grand nombre de vaccins est disponible.

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Santé et bien-être