Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Des mesures pour augmenter la disponibilité des médecins en Ontario

Document d'information archivé

Des mesures pour augmenter la disponibilité des médecins en Ontario

Ministère de la Santé

Le gouvernement de l'Ontario introduit deux nouvelles initiatives, l'Initiative de recrutement et de maintien en poste pour le Nord et les régions rurales et le Programme d'obligation de service postdoctoral, qui ont pour but d'attirer des médecins dans les collectivités qui en ont le plus besoin.

Ces initiatives ont été créées à la suite des changements apportés au Programme des services aux régions insuffisamment desservies (PSRID) du gouvernement. Elles ont été conçues pour aider les collectivités rurales et du Nord à relever les défis qui leur sont propres en matière de recrutement et de maintien en poste des médecins, tout en augmentant l'accès aux services médicaux partout dans la province.

Initiative de recrutement et de maintien en poste pour le Nord et les régions rurales de PSO (Initiative NRRR)

Dans le cadre de cette initiative, des bourses seront versées aux médecins et aux nouveaux diplômés en médecine qui acceptent de pratiquer dans une collectivité du Nord ou une région très rurale ou dans l'un des cinq principaux centres urbains des services régionaux du Nord (Thunder Bay, Sudbury, North Bay, Sault Ste. Marie et Timmins).

Index de ruralité de l'Ontario (IRO)

L'admissibilité des collectivités est déterminée en fonction de leur indice de ruralité de l'Ontario (IRO), qui sera utilisé pour s'assurer que le financement cible les collectivités très rurales et du Nord. L'indice IRO (qui est utilisé dans le cadre d'une variété de programmes en Ontario) est fondé sur trois facteurs : la population (nombre et densité), le temps de déplacement pour se rendre à un centre offrant des soins médicaux et le temps de déplacement pour se rendre à un centre offrant des soins spéciaux avancés.

Les médecins qui pratiquent dans des collectivités avec un indice IRO de 40 ou plus seront admissibles à ce fonds d'incitatifs financiers. Ces collectivités font face de longue date à des défis complexes inhérents à leur isolement géographique et elles ont de la difficulté à recruter et à maintenir en poste des fournisseurs de soins de santé.

La valeur des bourses offertes aux médecins est fondée sur l'indice IRO de la collectivité; le montant de la bourse est proportionnel à l'indice IRO.

Les médecins devront offrir des soins complets à temps plein durant quatre ans dans la collectivité, détenir des droits hospitaliers et travailler selon un modèle de soins primaires

(c.-à-d. avec une équipe de santé familiale), lorsque ces modalités existent et sont appropriées.

Les bourses d'incitatif financier seront offertes aux médecins de famille et aux médecins spécialistes.

Centres urbains des services régionaux du Nord

Les médecins peuvent également recevoir des bourses pour établir une pratique dans les cinq centres urbains des services régionaux du Nord (même si leur indice IRO est inférieur à 40) parce que ces centres jouent un rôle vital dans l'offre de services de soins de santé dans le Nord de l'Ontario et qu'ils font face à des défis de recrutement et de maintien en poste significatifs.

Programme d'obligation de service postdoctoral de PSO

Ce programme permettra à toutes les collectivités en Ontario (à l'exception des régions de Toronto et d'Ottawa) de recruter des diplômés internationaux en médecine (qui ont reçu leur formation médicale à l'extérieur du Canada) qui doivent remplir leur obligation de retour de service (ORS). Dans le cadre des ententes d'ORS, les médecins acceptent de travailler durant une période déterminée à un endroit particulier en échange d'une possibilité de formation postuniversitaire en Ontario.

La région de Toronto comprend la ville de Toronto ainsi que Mississauga, Brampton, Vaughan, Markham et Pickering. En vertu de la politique précédente, les diplômés en médecine devaient remplir leur ORS dans des collectivités désignées comme étant insuffisamment desservies dans le cadre du Programme des services aux régions insuffisamment desservies du ministère.

Les diplômés en médecine s'engagent à fournir cinq années de service dans une collectivité. À la fin de leurs études, les nouveaux diplômés peuvent choisir parmi différentes collectivités admissibles et les dispositions des ententes de travail sont alors négociées entre la collectivité et le médecin.


Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Santé et bien-être