Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

À l'occasion de la Journée mondiale de la rage, la population ontarienne est encouragée à prévenir cette maladie

Communiqué archivé

À l'occasion de la Journée mondiale de la rage, la population ontarienne est encouragée à prévenir cette maladie

Ministère de la Santé

La médecin hygiéniste en chef de l'Ontario, la Dre Arlene King, encourage la population en cette 4e Journée mondiale de la rage à prendre des mesures pour prévenir cette maladie.

Lancée en 2007 par les US Centers for Disease Control and Prevention et l'Alliance for Rabies Control, une organisation caritative du Royaume-Uni, la Journée mondiale de la rage vise à réunir des partenaires afin de s'attaquer à la prévention et à la lutte contre la rage et de souligner les efforts dans ce domaine.

La rage est une maladie neurologique mortelle qui peut être prévenue grâce à l'éducation, à la vaccination des animaux de compagnie et à l'augmentation de la sensibilisation concernant la gestion adéquate des blessures et à l'administration du vaccin antirabique après une exposition.

L'Ontario a réalisé de grands progrès dans la prévention et la lutte contre la rage au sein de ses populations d'animaux sauvages grâce aux programmes de vaccination antirabique par voie orale dans les appâts mis en place dans les années 1990 par le ministère des Richesses naturelles.

Cependant, le danger relié à la rage n'a pas disparu de la province et les efforts liés à la prévention et à la lutte doivent continuer. En janvier 2008, on a dû vacciner plus de 300 personnes à cause d'un cas de rage chez un chiot.

Le maintien d'un taux élevé de vaccination des populations d'animaux domestiques est la manière la plus efficace à elle seule de réduire le risque de rage chez les humains. 

La Dre King encourage les Ontariennes et les Ontariens :

  • à s'assurer que la vaccination de tous les chiens, les chats et les furets est à jour;
  • à laver toutes les morsures d'animaux immédiatement et soigneusement au savon et à l'eau pendant au moins 5 minutes et à consulter un médecin, même si la blessure semble mineure;
  • à déclarer tous les incidents de morsures par un animal à leur bureau de santé publique.

Faits en bref

  • La rage est causée par un virus que les animaux et les humains peuvent contracter par l'exposition à la salive ou aux tissus nerveux provenant d'un animal enragé et est presque toujours mortelle si elle n'est pas adéquatement traitée.
  • Chaque année, les bureaux de santé de l'Ontario font des milliers d'enquêtes concernant des morsures animales afin d'évaluer le risque lié à l'exposition à la rage pour chaque victime.
  • Chaque année en moyenne, de 1 500 à 2 000 habitants de l'Ontario se font vacciner après avoir été exposés à la rage afin de s'assurer qu'ils ne seront pas atteints de cette maladie.

Ressources additionnelles

Citations

« L'Ontario a fait de grands pas dans la réduction du nombre de cas d'animaux atteints de la rage depuis 25 ans, mais nous ne devons pas relâcher nos efforts parce que la maladie est toujours présente en Ontario. La prévention de la rage est généralement aussi simple que de s'assurer que les animaux sont adéquatement vaccinés et d'éviter les contacts avec des animaux sauvages, particulièrement les chauves-souris, et aussi de sensibiliser le public. »

Dre Arlene King

médecin hygiéniste en chef de l'Ontario.

Renseignements pour les médias

  • David Jensen

    ministère de la Santé et des Soins de longue durée

    416 314-6197

Partager

Sujets

Santé et bien-être