Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario enquête sur quatre cas de contamination par E. coli O157:H7 associés à la consommation de burgers de bœuf cowboy de marque Leadbetters

Communiqué archivé

L'Ontario enquête sur quatre cas de contamination par E. coli O157:H7 associés à la consommation de burgers de bœuf cowboy de marque Leadbetters

Ministère de la Santé

Le ministère de la Santé et des Soins de longue durée mène une enquête sur quatre cas de contamination par la bactérie E. coli O157:H7 associés à la consommation de burgers de bœuf cowboy de marque Leadbetters.

Même si l'enquête est en cours, les 4 personnes concernées ont déclaré avoir mangé des burgers de bœuf cowboy de marque Leadbetters provenant de boîtes de 20 burgers de 4 onces entre le 12 et le 21 août dernier. L'empreinte génétique de la bactérie E. coli 0157:H7 est identique dans les 4 cas. Ces personnes relèvent de 3 bureaux de santé différents. Le ministère est au courant du rappel des burgers de bœuf cowboy de marque Leadbetters en boîtes de 2,27 kg (5 lb) contenant 20 burgers de 113,5 g (4 onces) et portant le CUP 8 73587 00003 5 et le code 20169 annoncé par l'Agence canadienne d'inspection des aliments.

La Dre Arlene King, médecin hygiéniste en chef, avise les personnes qui ont acheté cette marque de burgers congelés portant ce code de lot de ne pas consommer ce produit et de le jeter puisqu'il peut contenir la bactérie E. coli.

Les personnes qui présentent les symptômes d'une infection à E. coli après avoir consommé des burgers de bœuf cowboy de marque Leadbetters devraient consulter un médecin et, s'ils ont en leur possession des restants de ce produit, communiquer avec leur bureau de santé publique afin de recevoir de l'aide.

Le ministère de la Santé et des Soins de longue durée mène une enquête sur cette maladie en collaboration avec les bureaux de santé locaux et l'Agence canadienne d'inspection des aliments et continuera à surveiller toutes les déclarations de cas de cette maladie en Ontario afin d'établir des liens possibles avec la présente enquête.

Faits en bref

  • Les symptômes d'une infection à E. coli comprennent notamment des crampes abdominales et de la diarrhée (possiblement sanglante).
  • L'infection à E. coli peut parfois entraîner une complication grave, le syndrome hémolytique et urémique (SHU) qui peut causer une insuffisance rénale. Les enfants présentent un risque particulièrement élevé de développer le SHU.
  • Les personnes deviennent généralement malades de 2 à 5 jours après avoir consommé des aliments contaminés.
  • La transmission survient le plus fréquemment par l'ingestion d'aliments contaminés, comme du bœuf pas assez cuit et du lait non pasteurisé.
  • On compte environ 300 cas d'infection à E. coli annuellement en Ontario.

Ressources additionnelles

Citations

« Toute personne qui présente les symptômes d'une infection à E. coli devrait consulter un médecin dès que possible et informer son fournisseur de soins de santé de l'existence potentielle d'une telle infection. Il importe également de rappeler l'importance de manipuler et de préparer adéquatement les aliments. »

Dre Arlene King

médecin hygiéniste en chef

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Gouvernement Santé et bien-être