Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Une aide supplémentaire pour les Ontariennes et Ontariens ayant des troubles de l'alimentation

Bulletin archivé

Une aide supplémentaire pour les Ontariennes et Ontariens ayant des troubles de l'alimentation

Le gouvernement McGuinty soutient le premier programme de son genre dans le Sud-Ouest de l'Ontario

Ministère de la Santé

Les Ontariennes et Ontariens qui souffrent de troubles de l'alimentation pourront bientôt recevoir des traitements spécialisés grâce à un programme unique en son genre offert aux adultes par le London Health Sciences Centre.

Ce tout premier programme complet financé par les deniers publics comprendra un service de traitement en établissement pour les adultes atteints de troubles de l'alimentation. Le nouvel établissement de huit lits sera administré par le Western Ontario Therapeutic Community Hostel (WOTCH).

Le programme sur les troubles de l'alimentation aidera les patients grâce aux services suivants :

  • soins médicaux aux malades hospitalisés (jusqu'à quatre lits);
  • programme de traitement de jour qui s'adressera à 20 clientes et clients à plein temps et à 32 clientes et clients à temps partiel;
  • une équipe interdisciplinaire de professionnels de la santé comportant des psychiatres, du personnel infirmier et des diététistes, qui assurera aux patients des soins appropriés tout au long des différentes phases de leur maladie.

De plus, deux nouvelles infirmières praticiennes feront partie de l'équipe interdisciplinaire - l'une d'entre elles travaillera avec les adultes, tandis que l'autre travaillera auprès des enfants et sera intégrée au programme pédiatrique existant.

L'annonce d'aujourd'hui fait partie de la Stratégie ontarienne globale de santé mentale et de lutte contre les dépendances du gouvernement - Esprit ouvert, esprit sain. La stratégie est axée sur la création d'un système mieux coordonné et mieux adapté aux besoins, qui permettra de réduire la stigmatisation et la discrimination, de repérer les problèmes et d'intervenir tôt et de fournir des mesures de soutien de meilleure qualité et au moment le plus opportun.

Faits en bref

  • Les troubles de l'alimentation, comme l'anorexie mentale et la boulimie, sont de graves maladies de santé mentale qui sont responsables du taux de morbidité le plus élevé de toutes les autres maladies mentales.
  • De 3 à 5 % des femmes de 18 à 45 ans connaissent un trouble de l'alimentation grave au cours de leur vie (comme les vomissements, la frénésie alimentaire et les purges), ce qui est presque deux fois plus de personnes que les cas de trouble bipolaire et de schizophrénie réunis.
  • Une étude ontarienne a révélé qu'une adolescente de 12 à 18 ans sur quatre éprouve au moins un symptôme d'un grave trouble alimentaire.
  • Depuis 2003, le gouvernement a accru de 80 % le financement des services de santé mentale communautaires et de 40 % le financement des programmes de lutte contre la toxicomanie.

Document d’information

Ressources additionnelles

Citations

« Voilà une excellente nouvelle. Je suis très fière du fait que ce tout nouveau programme en Ontario offrira aux adultes qui souffrent de troubles de l'alimentation non seulement d'excellents soins, mais aussi l'espoir et la tranquillité d'esprit de savoir que de l'aide est à portée de main. Je suis convaincue que ces mesures de soutien spécialisées sauveront des vies. »

Deb Matthews

ministre de la Santé et des Soins de longue durée

« Nous sommes reconnaissants du soutien du gouvernement pour ce nouveau programme qui répond à la demande croissante chez les adultes du Sud-Ouest de l'Ontario pour des services spécialisés sur les troubles de l'alimentation. Nous avons hâte de fournir une vaste panoplie de services qui permettront aux gens de recevoir l'aide dont ils ont besoin près de chez eux. »

Sandy Whittall

vice-présidente, santé mentale, London Health Sciences Centre

« Je suis ravi de l'annonce d'aujourd'hui. Grâce à ce nouveau programme, les personnes atteintes de troubles de l'alimentation auront désormais accès à des services de haute qualité, plus près de leur domicile. »

Dr Robert Campbell

président, Eating Disorders Foundation of Canada, responsable médical au Regional Mental Health Care London et professeur agrégé de psychiatrie, Université Western Ontario.

« Ce projet important améliorera l'accès aux soins et la qualité des soins pour les personnes aux prises avec des troubles de l'alimentation. Ces nouveaux services spécialisés aideront les patients de London et des collectivités voisines, mais également un grand nombre de patients d'autres régions de l'Ontario. »

Chris Bentley

ministre des Affaires autochtones, procureur général et député provincial de London-Ouest

« Voilà un jalon important pour London et les environs. Ce nouveau programme améliorera la qualité de vie d'un grand nombre d'adultes ayant un trouble de l'alimentation et leur donnera accès à des soins leur convenant, au meilleur endroit qui soit. »

Khalil Ramal

député provincial de London-Fanshawe

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Gouvernement Santé et bien-être