Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Mise à jour -- Avertissement de ne pas consommer de produits alimentaires contaminés risquant de causer le botulisme

Bulletin archivé

Mise à jour -- Avertissement de ne pas consommer de produits alimentaires contaminés risquant de causer le botulisme

Ministère de la Santé

La médecin hygiéniste en chef de l'Ontario, la Dre Arlene King, avertit la population ontarienne de ne pas consommer les produits de poisson salé et fumé (fesikh de mulet) décrits ci-dessous, car ils risquent d'être contaminés par la bactérie Clostridium botulinum. Les toxines produites par cette bactérie peuvent causer le botulisme, une maladie potentiellement mortelle.

Les produits visés, fesikh de mulet coupé dans l'huile et fesikh d'alose entière dans l'huile et de mulet entier, ont été vendus par Lotus Catering and Fine Food, 1960, avenue Lawrence Est, Toronto (Ontario), le 17 avril 2012 ou avant.

Trois cas de maladie associés à la consommation de ce produit ont été signalés.

Les aliments contaminés par la bactérie Clostridium botulinum ne présentent pas nécessairement d'altération visible ni d'odeur suspecte. La consommation d'aliments contaminés par la toxine peut provoquer des nausées, des vomissements, de la fatigue, des étourdissements, des maux de tête, une vision double, un assèchement de la gorge, une insuffisance respiratoire et une paralysie. Dans les cas graves, la contamination peut causer la mort.

Toute personne qui a consommé ces produits et qui éprouve l'un ou l'autre des symptômes décrits ci-dessus doit consulter un fournisseur des soins de santé et en aviser le bureau de santé de sa localité.

Faits en bref

  • Le botulisme est une maladie paralytique rare, mais grave, causée par une neurotoxine qui est produite par la bactérie Clostridium botulinum.
  • Dans le botulisme d'origine alimentaire, les symptômes apparaissent généralement 12 à 36 heures après l'ingestion d'un aliment contaminé, mais ils peuvent survenir de façon plus précoce, 6 heures après l'ingestion ou encore jusqu'à 10 jours après.
  • Si le diagnostic est précoce, le botulisme peut être traité avec une antitoxine. L'antitoxine peut empêcher que l'état du patient s'aggrave et réduire les possibilités de complications.
  • En Ontario, on signale environ trois cas confirmés de botulisme chaque année en moyenne.

Ressources additionnelles

Citations

« Je conseille fortement aux membres du public d'éviter tout à fait de consommer ces produits. Si vous en avez mangé et que vous ressentez des malaises, consultez un professionnel de la santé immédiatement. »

Dre Arlene King

médecin hygiéniste en chef

Renseignements pour les médias

  • Joanne Woodward Fraser

    Ministry of Health and Long-Term Care

    416-314-6197

Partager

Sujets

Santé et bien-être