Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario protège la qualité dans les foyers de soins de longue durée

Bulletin archivé

L'Ontario protège la qualité dans les foyers de soins de longue durée

Le gouvernement McGuinty actualise les tarifs de la quote-part et améliore le Programme de réduction de tarif

L'Ontario maintient la qualité du service pour les résidents des foyers de soins de longue durée en actualisant les tarifs de la quote-part que paient les résidents pour le coût de leurs repas et de leur hébergement.

Cette augmentation annuelle reflète l'inflation récente et aidera à garantir que les tarifs représentent plus précisément le coût réel de ces services. 

À compter du 1er juillet 2012 :

  • le tarif de la quote-part de base de tous les résidents augmentera de 1,81 $ par jour, de 53,23 $ à 55,04 $; 
  • les résidents admis dans un foyer de soins de longue durée plus récent qui emménagent dans une chambre avec services privilégiés paieront également un taux de prime actualisé - une augmentation de 8 $ à 9 $ par jour pour une chambre à deux lits, et de 18 $ à 19,75 $ par jour pour une chambre individuelle.

Ces modifications n'auront aucun effet sur les personnes âgées à faible revenu qui continueront à payer ce qu'elles peuvent se permettre, en fonction de leur revenu, en présentant annuellement une demande de réduction de tarif.

Le gouvernement améliore le Programme de réduction de tarif en clarifiant les règles pour calculer le revenu des résidents. Ces modifications permettent une évaluation plus précise de la capacité de payer d'un résident et garantiront que les résidents peuvent conserver la totalité de leur allocation de menues dépenses de 132 $. 

Ces mises à jour garantiront que les soins de longue durée de qualité supérieure sont maintenus et font partie du plan du gouvernement pour favoriser le réaménagement des foyers de soins de longue durée. 

Faits en bref

  • L'Ontario fournit 152,94 $ par jour pour financer un lit de soins de longue durée - ce qui représente les coûts pour les repas et l'hébergement, les soins infirmiers et les soins d'hygiène personnelle, de même que pour la programmation et les services de soutien.
  • Le financement de l'Ontario pour les foyers de soins de longue durée a augmenté de 77 % depuis 2003.
  • Les tarifs de quote-part de l'Ontario sont plus bas qu'en Colombie-Britannique, en Nouvelle-Écosse, à Terre-Neuve et au Manitoba.
  • Les résidents qui reçoivent l'allocation de menues dépenses de 132 $ par mois continueront de la recevoir. Cette allocation représente l'argent que les résidents peuvent garder chaque mois pour des dépenses discrétionnaires.
  • Environ 6 000 résidents des foyers de soins de longue durée devraient profiter des modifications proposées au calcul du revenu en pouvant conserver un revenu plus important.

Document d’information

Ressources additionnelles

Citations

Deb Matthews

« Encore une fois, nous nous assurons que l'accès et l'abordabilité sont maintenus pour les résidents des foyers de soins de longue durée tout en continuant à offrir des soins de qualité supérieure. Nous apportons également des modifications au processus pour demander une réduction de tarif afin que les Ontariennes et les Ontariens puissent avoir l'assurance que le revenu ne constituera pas un obstacle pour accéder à des soins de longue durée. »

Deb Matthews

ministre de la Santé et des Soins de longue durée

Partager

Tags

Travail et emploi