Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Aider les familles à faire des choix alimentaires santé

Communiqué archivé

Aider les familles à faire des choix alimentaires santé

L’Ontario dépose un projet de loi exigeant l’affichage des calories sur les menus

L'Ontario déposera aujourd'hui un projet de loi afin de faciliter les choix alimentaires éclairés et sains pour les familles.

Si elle est adoptée, la Loi de 2014 pour des choix plus sains, fera de l'Ontario la première province à exiger des établissements de services alimentaires qu'ils indiquent les calories sur leurs menus.

Le projet de loi proposé a été élaboré à la suite de consultations auprès de l'industrie alimentaire, du secteur de la santé et de parents. Voici certaines mesures particulières comprises dans le projet de loi :

  • exiger que les calories des aliments et des boissons, y compris l'alcool, soient affichées sur les menus et les cartes à menus des restaurants, des dépanneurs, des épiceries et des autres établissements de services alimentaires ayant au moins 20 emplacements en Ontario; 
  • exiger que les établissements de services alimentaires affichent une déclaration contextuelle aidant à éduquer les clients sur leurs besoins caloriques quotidiens;
  • autoriser les inspecteurs de la santé publique à appliquer les exigences relatives à l'étiquetage nutritionnel des menus.

Cette initiative se fonde sur d'autres mesures que prend l'Ontario afin d'aider les familles à vivre plus en santé, notamment le programme Action communautaire Enfants en santé - une initiative panprovinciale qui encourage les chefs de file des collectivités, ainsi que les partenaires du secteur privé et public, à collaborer et à mettre sur pied des initiatives qui aident les enfants à rester en santé et actifs.

Faire en sorte qu'il soit plus facile pour les familles de l'Ontario de choisir des aliments sains est un élément clé de la Stratégie pour la santé des enfants et soutient le Plan d'action de l'Ontario en matière de soins de santé. Cela relève aussi du plan économique du gouvernement visant à créer des emplois pour maintenant et pour l'avenir en misant sur les plus grandes forces de l'Ontario - sa population et les partenariats stratégiques. 

Faits en bref

  • Jusqu’à 60 % des grandes chaînes de restauration ayant plus de 20 emplacements en Ontario fournissent déjà des informations nutritionnelles à leurs clients sur une base volontaire (sur demande, dans leur site Web ou au point de vente).
  • Environ 95 % de la population ontarienne appuie l’obligation pour les restaurants à service rapide d’afficher les informations nutritionnelles sur leurs menus (Ipsos Reid, 2011).
  • L’Ontario protège également les enfants contre les effets nuisibles de la fumée secondaire en proposant d’augmenter les sanctions pour la vente de tabac aux enfants, en interdisant les produits du tabac aromatisés et en interdisant de fumer sur les terrains de jeux, les terrains de sport et les terrasses des bars et des restaurants.

Document d’information

Ressources additionnelles

Citations

« Nous savons que les parents veulent davantage de soutien pour aider à garder leurs enfants en santé. C’est pourquoi ce nouveau projet de loi donnera aux parents et à leurs enfants les renseignements dont ils ont besoin pour faire des choix santé. Je félicite nos partenaires du secteur de la santé et de l’industrie de nous avoir fourni leurs observations relatives à cette importante initiative pour améliorer la santé des enfants. »

Deb Matthews

ministre de la Santé et des Soins de longue durée

« Nous savons que beaucoup de nos clients recherchent davantage d’informations nutritionnelles et quoique plusieurs restaurants fournissent déjà ces informations, l’Ontario rejoint désormais d’autres collectivités publiques en Amérique du Nord en déposant un projet de loi qui exige l’affichage nutritionnel sur les menus. Même si nos membres préfèrent une approche nationale, plusieurs municipalités, notamment la ville de Toronto, se préparent à réglementer l’étiquetage nutritionnel des menus, ce qui entraînerait une diversité de modèles d’un bout à l’autre de l’Ontario, une situation qui serait difficile pour notre industrie. C’est pourquoi nous sommes heureux que le gouvernement provincial ait entendu nos préoccupations et qu’il s’assure que son projet de loi aura préséance sur les règlements municipaux. »

Tony Elenis

président et chef de la direction, Ontario Restaurant, Hotel and Motel Association

« La Fondation des maladies du coeur et de l’AVC félicite le gouvernement de l’Ontario pour l’implantation de l’étiquetage nutritionnel obligatoire des menus. Avec la vie occupée que nous menons aujourd’hui et le vaste éventail de choix en matière d’aliments, il est essentiel de donner à chacun la possibilité de prendre des décisions bien éclairées concernant les aliments que nous consommons et avec lesquels nous nourrissons nos enfants. Cette initiative importante contribuera largement à donner aux Ontariennes et Ontariens le pouvoir de faire des choix santé lorsqu’ils mangent à l’extérieur ou achètent des aliments préparés. Bien manger est sans contredit l’un des meilleurs investissements que la population ontarienne puisse faire pour diminuer le risque de cardiopathie et d’accident vasculaire cérébral. »

Mark Holland

directeur, Promotion de la santé et Enfants et jeunes, Fondation des maladies du coeur et de l’AVC

« Nous sommes enchantés de constater que le gouvernement de l’Ontario adopte une mesure positive pour aider la population ontarienne à faire des choix alimentaires santé. Plus les diabétiques ont accès à des informations nutritionnelles, plus ils ont la possibilité de faire des choix qui sont bons pour eux et pour leur famille. »

J. Richard Blickstead

président et chef de la direction, Association canadienne du diabète

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Gouvernement Santé et bien-être