Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Entrée en vigueur de la Loi de 2013 sur la prévention du cancer de la peau

Communiqué

Entrée en vigueur de la Loi de 2013 sur la prévention du cancer de la peau

La nouvelle loi ontarienne destinée à protéger les jeunes contre le cancer de la peau entre en vigueur le 1er mai

L'Ontario protège les jeunes contre le cancer de la peau grâce à une nouvelle loi qui interdit l'utilisation des lits de bronzage aux personnes âgées de moins de 18 ans.

À compter du 1er mai, les jeunes de moins de 18 ans ne pourront plus utiliser de lits de bronzage en Ontario. Le nouveau projet de loi protège les jeunes, lesquels sont particulièrement vulnérables aux effets nocifs du rayonnement ultraviolet (UV), contre le cancer de la peau.

La loi exige également que les exploitants de lits de bronzage affichent des avis dans leurs établissements concernant cette interdiction et les dangers associés à l'utilisation d'un lit de bronzage. Les exploitants ont l'obligation de demander une preuve d'âge et ne pourront pas promouvoir des services de bronzage auprès des jeunes de moins de 18 ans.

Réduire les taux de cancer et aider les jeunes à  mener des vies en santé appuie le Plan d'action de l'Ontario en matière de soins de santé. Cela fait aussi partie du plan du gouvernement en matière d'économie qui permet de créer les emplois d'aujourd'hui et de demain en mettant l'accent sur les plus grandes forces de l'Ontario : sa population et ses partenariats stratégiques.

Faits en bref

  • Ces nouvelles règles font partie de la Loi de 2013 sur la prévention du cancer de la peau adoptée par l’Assemblée législative en octobre dernier.
  • Les bureaux de santé publique exécuteront ces nouvelles règles et les exploitants qui ne les respectent pas seront passibles d’amendes.
  • L’incidence du mélanome en Ontario a augmenté chez les jeunes et les jeunes adultes.
  • En Ontario, le fardeau économique global du cancer de la peau était supérieur à 344 millions de dollars en 2011 en coûts directs et indirects.
  • L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a classé les lits de bronzage au même rang que l’amiante et le tabac, soit comme présentant le risque de cancer le plus élevé. L’OMS a déclaré que le risque de cancer de la peau – particulièrement le mélanome – augmente de 75 % chez les personnes qui commencent à utiliser un lit de bronzage avant l’âge de 35 ans.

Document d’information

Ressources additionnelles

Citations

Deb Matthews

« Nous savons que les lits de bronzage augmentent significativement le risque de cancer de la peau chez les jeunes. C’est pourquoi, à compter du 1er mai, les personnes mineures n’auront plus accès à des lits de bronzage. Cette nouvelle loi sauvera des vies. »

Deb Matthews

ministre de la Santé et des Soins de longue durée

« La Société canadienne du cancer est ravie qu’en Ontario, à compter du 1er mai, les jeunes âgés de moins de 18 ans ne puissent plus avoir accès à du matériel de bronzage intérieur. De plus, nous sommes enchantés que cette interdiction survienne avant le début de la saison des bals de finissants. Ce projet de loi sauvera des vies et constitue un pas important dans la prévention du cancer. Ensemble, nous faisons une différence en prévenant le cancer de la peau et en sensibilisant la population sur les dangers du bronzage intérieur. »

Martin Kabat

chef de la direction, Société canadienne du cancer, division de l’Ontario

« L’alliance canadienne des patients en dermatologie et ses membres félicitent le gouvernement de l’Ontario de reconnaître les graves risques associés au bronzage grâce à la présentation, à l’adoption et à la mise en œuvre de cette loi sur les lits de bronzage qui sauvera très certainement la vie d’adolescents qui autrement auraient utilisé ce genre d’équipement. Nous espérons qu’il s’agit du premier pas de notre société vers la reconnaissance qu’un bronzage est en fait un teint “malsain”. »

Christine Janus

chef de la direction et directrice générale, Alliance canadienne des patients en dermatologie

« Le Réseau mélanome Canada est heureux de la mise en œuvre de ce projet de loi très important. Le nombre de mélanomes et de cancers de la peau continue d’augmenter dans la population générale, mais constitue une préoccupation en croissance en ce qui concerne nos jeunes. Interdire aux jeunes de moins de 18 ans l’accès aux lits de bronzage est un premier pas vers la prévention de cette maladie dévastatrice. »

Annette Cyr

présidente, Réseau mélanome Canada

Contacts Médias

  • Mark Nesbitt

    Division des communications et du marketing

    media@moh.gov.on.ca

    416 314-6197

  • Shae Greenfield

    Bureau du ministre

    416-325-5230

  • Ligne INFO

    Appel sans frais : 1 888 414-4774

    media@moh.gov.on.ca

    RGT : 416 314-6197

  • Pour obtenir des renseignements, appelez la Ligne INFO de ServiceOntario

    (appel gratuit uniquement en Ontario)

    ontario.ca/nouvelles-sante

    1 866 532-3161

Partager

Tags

Gouvernement Santé et bien-être