Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Il sera interdit de fumer sur les terrasses, les terrains de sport et de jeux

Communiqué

Il sera interdit de fumer sur les terrasses, les terrains de sport et de jeux

L’Ontario accroît la protection des enfants et des jeunes contre le tabagisme

L'Ontario adopte des mesures pour protéger les enfants et les jeunes contre les effets nocifs du tabagisme. 

À compter du 1er janvier 2015, il sera illégal :

  • de fumer sur les terrasses des bars et des restaurants;
  • de fumer sur les terrains de jeux de même que sur les terrains et les aménagements sportifs publics;
  • de vendre du tabac sur les campus universitaires et collégiaux. 

Ces modifications à la Loi favorisant un Ontario sans fumée font partie du plan du gouvernement visant à limiter le tabagisme dans les lieux publics, à réduire l'exposition au tabac et à rendre plus difficile l'achat de tabac pour les jeunes.

Promouvoir un Ontario sans fumée fait aussi partie du plan économique du gouvernement de l'Ontario en quatre parties visant à édifier l'Ontario en investissant dans les talents et les compétences des personnes, en construisant de nouvelles infrastructures publiques telles que des routes et des infrastructures de transport en commun, en créant un environnement dynamique et favorable où les entreprises prospèrent, et en établissant un plan d'épargne sûr afin que chacun puisse se permettre de prendre sa retraite.

Faits en bref

  • Empêcher les jeunes de commencer à consommer du tabac et les protéger contre les effets nocifs du tabagisme, cela soutient l’objectif de l’Ontario de présenter le taux de tabagisme le plus bas au pays.
  • Chaque année, le tabac tue 13 000 personnes en Ontario – l’équivalent de 36 décès chaque jour.
  • Les maladies liées au tabagisme coûtent au système de santé de l’Ontario une somme estimée à 2,2 milliards de dollars directement reliée aux soins de santé et une somme additionnelle de 5,3 milliards de dollars en coûts indirects comme la perte de productivité.
  • Le taux de tabagisme en Ontario est passé de 24,5 % en 2000 à 18,1 % en 2013, ce qui représente 332 361 fumeurs de moins.

Document d’information

Ressources additionnelles

Citations

Dipika Damerla

« Si nous réussissons à prévenir que les jeunes commencent à fumer, cela voudra dire qu’il y aura moins de fumeurs et un plus grand nombre d’Ontariennes et Ontariens en meilleure santé. Nous ne devons ménager aucun effort pour prémunir toute la population ontarienne contre les effets nocifs de la fumée secondaire. »

Dipika Damerla

ministre associée de la Santé et des Soins de longue durée

« Nous applaudissons le gouvernement de l’Ontario pour le dépôt de ces nouvelles et courageuses mesures de contrôle du tabac qui envoient le message clair que nous devons continuer à travailler ensemble pour lutter contre la principale cause de maladie évitable, de mortalité et de cancer dans la province. »

Rowena Pinto

vice-présidente, Affaires publiques et Initiatives stratégiques, Société canadienne du cancer, division de l’Ontario

« Des terrasses sans fumée constituent une étape essentielle pour protéger les serveurs et le public de la fumée secondaire toxique. De même, elles éliminent l’usage de tabac comme un élément « normal » d’une rencontre sociale entre amis ou membres de la famille autour d’un repas et d’un verre : les produits de l’industrie du tabac, dont la consommation n’est jamais sécuritaire et qui tue un consommateur à long terme sur deux, sont tout, sauf « normaux »! Bravo à la ministre et au gouvernement pour cette mesure avant-gardiste! »

Michael Perley

directeur, Ontario Campaign for Action on Tobacco

Contacts Médias

Partager

Tags

Gouvernement Santé et bien-être