Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario améliore l'offre de soins aux patients souffrant de lombalgie

Communiqué archivé

L'Ontario améliore l'offre de soins aux patients souffrant de lombalgie

Nouveaux emplacements pour réduire les temps d’attente et offrir de meilleurs soins, plus près des patients

L'Ontario améliore l'accès et la disponibilité des services de soins de santé offerts à plus d'Ontariennes et Ontariens souffrant de lombalgie.

Dans le cadre de l'amélioration de la Stratégie en matière de lombalgie de l'Ontario, la province lance un projet pilote qui consolide les efforts déployés pour offrir un meilleur accès à des soins adéquats et économiques axés sur le patient. 

L'Ontario fournira 2,3 millions de dollars sur deux ans pour aider des organismes de soins primaires à offrir, en temps opportun, des soins adéquats et de grande qualité aux patients souffrant de lombalgie. Les organismes suivants participeront à ce projet pilote : 

  • la clinique dirigée par du personnel infirmier praticien du comté d'Essex, en collaboration avec la clinique City Centre Health Care, à Windsor;
  • un partenariat entre les équipes de santé familiale de Mount Forest, East Wellington et Minto-Mapleton;
  • l'équipe de santé familiale de la Première Nation de Couchiching, à Orillia;
  • le Centre de santé communautaire TAIBU, à Scarborough;
  • le Shkagamik-Kwe Aboriginal Health Access Centre, à Sudbury;
  • la clinique dirigée par du personnel infirmier praticien de Belleville;
  • le Centre de santé communautaire de l'Estrie.

Ces organismes pourront prolonger les heures offertes par de nombreux fournisseurs de soins professionnels paramédicaux, comme des chiropraticiens, des physiothérapeutes, des ergothérapeutes, des kinésiologues et des massothérapeutes autorisés, dans les buts suivants : 

  • offrir une évaluation plus rapide et plus exacte des problèmes de lombalgie;
  • se servir d'une approche plus holistique au traitement des patients souffrant de lombalgie;
  • informer les patients au sujet des techniques d'autogestion des soins pour la lombalgie;
  • aiguiller au besoin les patients vers le professionnel de soins de santé approprié.

L'amélioration des soins de la lombalgie appuie le Plan d'action de l'Ontario en matière de soins de santé et fait partie du plan économique en quatre volets du gouvernement favorisant le développement de l'Ontario par l'investissement dans les talents et compétences de la population, en bâtissant une nouvelle infrastructure publique telle que des routes et des transports en commun, en créant un environnement dynamique et favorable à l'expansion des entreprises et en mettant sur pied un régime de retraite sûr pour que tout le monde puisse avoir les moyens de prendre sa retraite. 

Faits en bref

  • Depuis avril 2012, l’Ontario a investi plus de 4 millions de dollars pour améliorer la qualité et la disponibilité des soins offerts aux patients lombalgiques à l’échelle de la province.
  • La lombalgie aiguë est un problème de santé courant qui touche plus de la moitié de l’ensemble des Ontariennes et Ontariens pendant leur vie. Pour la plupart des gens, le fait d’obtenir une analyse par imagerie comme les radiographies, les tomodensitogrammes ou les images par résonance magnétique n’aide pas à évaluer ni à traiter la lombalgie.
  • Environ 90 % des maux de dos sont bénins, c’est-à-dire qu’ils ne sont pas causés par une maladie ou par une blessure sous-jacente grave.
  • Depuis le lancement de la stratégie en 2012, il y a eu une diminution de 18,5 % du nombre de patients ayant subi des radiographies, des tomodensitogrammes ou des examens d’imagerie par résonance magnétique inutiles, ce qui s’est soldé par des économies de quelque 15 millions de dollars.

Document d’information

Ressources additionnelles

Citations

« L’amélioration de la qualité et de la prestation du traitement de la lombalgie peut changer la vie de milliers de personnes dans la province. Des services plus accessibles aux patients lombalgiques permettront à davantage d’Ontariennes et Ontariens d’obtenir les bons soins, au bon moment et au bon endroit. »

Dr Eric Hoskins

ministre de la Santé et des Soins de longue durée

Renseignements

Partager

Sujets

Gouvernement Santé et bien-être