Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario élargit la stratégie pour régler les questions de santé mentale

Communiqué archivé

L'Ontario élargit la stratégie pour régler les questions de santé mentale

La province réduit les temps d’attente et nomme un conseil pour le leadership

Ministère de la Santé

L'Ontario aide un plus grand nombre de personnes à accéder à des services de santé mentale coordonnés au moment et à l'endroit où elles en ont besoin en allant de l'avant avec la prochaine étape de sa stratégie de santé mentale, grâce à la mise sur pied d'un conseil consultatif et à l'augmentation du soutien accordé aux partenaires offrant des services communautaires de santé mentale.  

La Stratégie globale de santé mentale et de lutte contre les dépendances, lancée en 2011 avec un accent sur les enfants et les jeunes, a fourni à plus de 50 000 enfants et jeunes supplémentaires l'accès à des services de santé mentale et de lutte contre les dépendances. La stratégie est maintenant élargie afin de favoriser la transition entre les services offerts aux jeunes et aux adultes, ainsi que d'améliorer la qualité des services pour la population ontarienne de tous âges.

La prochaine étape de la stratégie comprend les éléments suivants :

  • un investissement de 2,75 millions de dollars pour améliorer l'accès aux soins de santé mentale et réduire les temps d'attente au Centre de toxicomanie et de santé mentale de Toronto, au Centre de soins de santé mentale Waypoint de Penetanguishene, à l'Hôpital Royal Ottawa et au Centre des sciences de la santé mentale Ontario Shores de Whitby;
  • un investissement de 16 millions de dollars pour créer 1 000 places supplémentaires en logement avec services de soutien au cours des trois prochaines années, dans le cadre de la Stratégie de réduction de la pauvreté;
  • l'amélioration des soutiens offerts aux jeunes atteints de troubles de l'alimentation par le truchement d'un programme pilote avec l'établissement Ontario Shores, lequel ouvrira une nouvelle unité de traitement pédiatrique en établissement de 12 lits soignant 32 patients par année;
  • un partenariat avec les bureaux de santé publique de la province pour accroître la sensibilisation, lutter contre la stigmatisation et promouvoir la santé mentale dans les écoles et les lieux de travail;
  • l'élaboration d'un modèle de financement - en fonction d'un avis du nouveau conseil consultatif -- afin d'améliorer les résultats, de prodiguer des soins de plus grande qualité et de s'assurer que les programmes sont mieux taillés sur les besoins des collectivités locales.  

Le nouveau conseil consultatif pour le leadership en santé mentale et en lutte contre les dépendances, présidé par Susan Pigott, une chef de file dans le domaine de la santé mentale et du développement communautaire, conseillera le gouvernement sur le déploiement de la prochaine étape de la stratégie. Le conseil prodiguera des conseils sur les investissements de la stratégie, promouvra la collaboration entre les secteurs et rendra des comptes annuellement sur le progrès de la stratégie.

L'Ontario fournit également 138 millions de dollars sur trois ans dans le budget 2014 aux organismes de services communautaires afin d'aider à augmenter l'accès à des services comme des groupes de soutien par des pairs, des programmes de traitement, ainsi que des initiatives d'intervention en cas de crise et d'intervention précoce.

Investir dans les services de santé mentale et de lutte contre les dépendances soutient le Plan d'action de l'Ontario en matière de soins de santé et la Stratégie ontarienne de réduction de la pauvreté. Cela fait aussi partie du plan économique du gouvernement de l'Ontario en quatre parties visant à édifier l'Ontario en investissant dans les talents et les compétences des personnes, en construisant de nouvelles infrastructures publiques telles que des routes et des infrastructures de transport en commun, en créant un environnement dynamique et favorable où les entreprises prospèrent, et en établissant un plan d'épargne sûr afin que chacun puisse se permettre de prendre sa retraite.

Faits en bref

  • Plus de 770 nouveaux travailleurs en santé mentale fournissent maintenant des services pour les enfants et les jeunes dans les collectivités, les écoles et les tribunaux.
  • Le Service de télésanté mentale a été élargi à 35 collectivités rurales, éloignées et mal desservies et offre maintenant des consultations psychiatriques à plus de 2 500 enfants et jeunes.
  • Au cours de sa première année, le Plan de prévention du suicide chez les jeunes a fourni un million de dollars à des organismes de santé mentale afin d’améliorer les efforts de prévention du suicide chez les jeunes.
  • On estime que 20 % de la population ontarienne présentera un problème de santé mentale au cours de sa vie et qu’un Ontarien sur quarante présente une maladie mentale importante.
  • D’ici 2017, le gouvernement aura augmenté le financement annuel de la santé mentale et de la lutte contre les dépendances d’un total de 176 millions de dollars depuis le lancement de la Stratégie globale de santé mentale et de lutte contre les dépendances en 2011.

Document d’information

Ressources additionnelles

Citations

« Avoir accès à des services de santé mentale et de lutte contre les dépendances de bonne qualité est important pour les gens des collectivités d’un bout à l’autre de l’Ontario. Alors que nous continuons à travailler ensemble à éliminer la stigmatisation autour des problèmes de santé mentale et de dépendances, nous travaillerons encore plus fort afin d’offrir un accès rapide à des services pour les Ontariennes et Ontariens de tous les âges. Nous avons fait d’énormes progrès au cours de nos trois premières années en mettant l’accent sur les enfants et les jeunes et il est maintenant temps d’étendre notre travail afin d’inclure toute la population ontarienne aux prises avec des problèmes de santé mentale et de dépendances. »

Dr Eric Hoskins

ministre de la Santé et des Soins de longue durée

« L’accent initial de la stratégie sur les services de santé mentale pour les enfants et les jeunes a facilité la navigation dans le système afin que les familles obtiennent les services dont elles ont besoin, lorsqu’elles en ont besoin et le plus près possible de chez elles. Alors que nous nous fondons sur le travail accompli au cours des trois dernières années, nous continuerons de collaborer avec nos partenaires communautaires afin de soutenir un système sensé de santé mentale coordonné et adaptable. »

Tracy MacCharles

ministre des Services à l’enfance et à la jeunesse

« S’assurer que tous les Ontariennes et Ontariens ont accès aux bons services et soutiens au bon moment est essentiel pour les aider à réaliser leur vision d’une meilleure vie et à s’épanouir pleinement. C’est pourquoi l’accès à de bons services de santé mentale et de lutte contre les dépendances est un élément clé de notre Stratégie de réduction de la pauvreté. »

Deb Matthews

ministre responsable de la Stratégie de réduction de la pauvreté

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Gouvernement Santé et bien-être