Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario va élargir le financement des services de fertilité

Document d'information archivé

L'Ontario va élargir le financement des services de fertilité

À compter de décembre 2015, l'Ontario commencera à élargir les services de fécondation in vitro (FIV) pour 4 000 patients de plus par an. Le programme élargi comprendra le financement d'un cycle de FIV par patient admissible. Un cycle de FIV correspond à l'exécution d'un prélèvement d'ovules, qui peut permettre d'obtenir plusieurs ovules et mener au développement de multiples embryons. Le financement comprendrait la transplantation de tous les embryons viables, un à la fois, afin de rendre possibles de multiples occasions de conception.

L'Ontario continuera de financer l'insémination intra-utérine, qui constitue un autre type de traitement de fertilité.

Qu'est-ce qui est nouveau et qu'est-ce qui change?

  • Le nouveau modèle de financement comprendrait une contribution au financement du coût d'un cycle de FIV quelles que soient les causes de l'infertilité, y compris des facteurs non médicaux touchant les couples de même sexe et les célibataires.
  • À l'heure actuelle, l'Ontario ne finance la FIV que dans le cas d'une pathologie précise, à savoir les femmes dont les trompes de Fallope sont bloquées.

Admissibilité des patients aux traitements de FIV en vertu du programme :

  • Les femmes âgées de 42 ans ou moins seront admissibles au financement de la FIV une fois qu'elles auront parlé à leur fournisseur de soins de santé afin de déterminer si la FIV est l'option la plus appropriée pour agrandir leur famille dans leur cas. Par souci de clarté, « 42 ans » signifie « 42 ans plus 364 jours ».
  • Les hommes qui ont besoin de services pour appuyer un traitement de la fertilité (p. ex. récupération chirurgicale du sperme) seront admissibles au financement de services dans le cadre d'un cycle de FIV financé.
  • Les habitants de l'Ontario qui détiennent une carte Santé valide, qui sont en prise avec des problèmes de fertilité, et qui n'ont pas déjà bénéficié d'un financement gouvernemental pour la FIV en vertu de ce nouveau programme seront admissibles à des traitements de FIV dans le cadre de ce programme, sans égard au sexe, au genre, à l'orientation sexuelle ou à la situation de famille.
  • Toute femme qui est soit le parent envisagé ou la mère porteuse pour une autre personne ou une famille est admissible.
  • Toute femme ayant précédemment agi à titre de mère porteuse ou qui prévoit le faire à l'avenir serait quand même admissible au financement d'un cycle de FIV afin d'agrandir sa propre famille. Cette mesure a pour but d'éviter de dissuader des femmes d'agir à titre de mère porteuse pour d'autres.

Le programme élargi comprendrait une politique de transplantation d'un embryon à la fois qui a pour but de réduire le nombre de naissances multiples à plus haut risque, comme les jumeaux ou les triplés, ce qui soutiendrait l'obtention de meilleurs résultats cliniques pour les patients et leurs bébés.

Certaines des dépenses en dehors de l'intervention de FIV elle-même pourraient être encourues par les patients; la conservation des embryons, si de multiples embryons sont conçus, ou les médicaments favorisant la fertilité, par exemple.

Contacts

Partager

Sujets

Gouvernement Santé et bien-être