Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Déclaration conjointe du ministre de la Santé et du médecin-hygiéniste en chef intérimaire sur les cas de listériose signalés

Communiqué archivé

Déclaration conjointe du ministre de la Santé et du médecin-hygiéniste en chef intérimaire sur les cas de listériose signalés

Ministère de la Santé

Le ministre de la Santé et des Soins de longue durée, le Dr Eric Hoskins, et le médecin-hygiéniste en chef intérimaire, le Dr David Williams, ont fait aujourd'hui la déclaration suivante :

« Nous collaborons avec Santé publique Ontario et nos partenaires provinciaux afin d'enquêter sur les cas actuels d'infection par la bactérie Listeria monocytogenes. Certains de ces cas font aussi l'objet d'une enquête nationale menée par le gouvernement fédéral.

« La source de ces cas de listériose n'a pas encore été confirmée. Nous ferons le point auprès du public dès que de nouvelles données de l'enquête en cours deviendront disponibles.  

« À l'heure actuelle, le risque pour les Ontariennes et les Ontariens est faible, mais, étant donné que la listériose peut rendre gravement malades les membres de certains groupes à risque élevé, nous vous demandons d'examiner et de suivre des pratiques de manipulation des aliments sûres afin de prévenir les éclosions.

 « Nous continuerons de travailler en étroite collaboration avec nos partenaires et nous ferons de nouveau le point à mesure que d'autres renseignements sont obtenus. La sécurité des Ontariennes et des Ontariens est notre plus grande priorité. »

Renseignements généraux supplémentaires sur la Listeria et la listériose

Certaines personnes présentent un risque plus élevé de contracter la listériose. Celles pour lesquelles le risque de devenir gravement malades est plus élevé comprennent les femmes enceintes et leurs enfants à naître ou nouvellement nés, les adultes âgés et les personnes dont le système immunitaire est affaibli. Les personnes à risque élevé devraient suivre des pratiques de manipulation hygiénique des aliments et éviter les aliments présentant un risque élevé, notamment :

  • les viandes et les légumes non cuits, y compris les légumes-feuilles préemballés;
  • le lait et les fromages crus (non pasteurisés) ainsi que d'autres aliments produits à partir de lait non pasteurisé;
  • les viandes prêtes-à-manger, comme les saucisses à hot dog, les pâtés et les charcuteries
  • les fruits de mer et les poissons fumés réfrigérés.

La Listeria est un type de bactérie qui peut se trouver dans les aliments, les sols, les végétaux, les eaux usées et d'autres lieux dans la nature. Consommer des aliments qui en sont contaminés peut causer une grave maladie appelée la « listériose ». Il est possible de contracter celle-ci en consommant des viandes, des poissons, des produits laitiers, des plantes ou des légumes qui sont contaminés par la bactérie Listeria.

Le respect de pratiques de manipulation hygiénique des aliments est essentiel pour prévenir la listériose et la propagation des maladies d'origine alimentaire. Les aliments contaminés par la bactérie Listeria peuvent sembler normaux par leur apparence, leur odeur et leur goût. Contrairement à la plupart des bactéries, Listeria peut survivre et parfois proliférer sur des aliments conservés au réfrigérateur. Il est possible de la supprimer par une cuisson adéquate des aliments, et la maladie peut être évitée en suivant des pratiques de salubrité alimentaire.

De nombreuses personnes sont exposées à la bactérie Listeria, mais seules quelques-unes contracteront la listériose. Parmi les symptômes bénins figurent :

  • la fièvre;
  • des douleurs musculaires;
  • des nausées;  
  • la diarrhée.

Parmi les symptômes graves figurent :

  • des maux de tête;  
  • une mauvaise coordination; 
  • des convulsions
  • des raideurs au cou.

La listériose peut être traitée par des antibiotiques, mais un diagnostic précoce est crucial, surtout chez les personnes à risque élevé comme les femmes enceintes, les adultes âgés et les personnes ayant un système immunitaire affaibli.

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Gouvernement Santé et bien-être