Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Déclaration du médecin hygiéniste en chef sur le virus Zika

Déclaration archivé

Déclaration du médecin hygiéniste en chef sur le virus Zika

Ministère de la Santé

Le DDavid Williams, médecin hygiéniste en chef a fait aujourd'hui la déclaration suivante :

« Faire en sorte que la population ontarienne est complètement informée sur les maladies infectieuses émergentes comme le virus Zika constitue une priorité. De concert avec l'Agence de santé publique du Canada, Santé publique Ontario, les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies des États-Unis, l'Organisation mondiale de la Santé et d'autres partenaires nationaux et internationaux, notre ministère a surveillé et évalué le virus Zika. Ce mardi, santé publique Ontario a reçu des résultats de dépistage positifs pour le virus Zika concernant une personne ayant voyagé en Amérique du Sud. Il s'agit du premier cas confirmé d'une infection au virus Zika en Ontario.

Dès le début de l'éclosion en Amérique centrale et en Amérique du Sud, nous avons adopté des mesures pour garantir que notre système de santé et nos partenaires sont préparés au retour éventuel d'un voyageur soupçonné d'être porteur du virus. Cela comprend notamment le fait de collaborer avec l'Agence de santé publique du Canada afin de s'assurer que les personnes présentant des symptômes sont testées dès que possible. Nous avons aussi travaillé étroitement avec les professionnels de la santé et les laboratoires en Ontario afin de nous assurer qu'ils détiennent les renseignements les plus à jour qui soient concernant le virus et la manière de soigner les personnes préoccupées par une possible exposition au virus.

Toutes les personnes qui ont voyagé dans des pays touchés par le virus Zika et qui pensent qu'elles pourraient avoir contracté le virus Zika devraient discuter avec leur professionnel de la santé, lequel veillera à les aviser si elles doivent subir des tests de dépistage. Les tests de dépistage du virus Zika sont actuellement réalisés par Santé publique Ontario et le Laboratoire national de microbiologie de Winnipeg.

Le risque pour la population ontarienne demeure très faible, puisque les moustiques connus pour transmettre le virus ne sont pas établis au Canada et ne sont pas adaptés à notre climat. Les preuves actuelles suggèrent que le virus Zika est susceptible de perdurer et de se propager dans les Amériques et le Pacifique Sud. Les Ontariennes et Ontariens voyageant dans les régions touchées par le virus Zika doivent se protéger en adoptant des mesures de protection pour prévenir les piqûres de moustiques et consulter leur professionnel de la santé avant de voyager. Il est recommandé que les femmes enceintes ou qui envisagent de le devenir discutent de leurs projets de voyage avec leur professionnel de la santé afin d'évaluer leur risque et d'examiner la possibilité de différer leur voyage dans des régions de l'Amérique où le virus Zika circule.

Le ministère continuera de tenir la population ontarienne et les professionnels de la santé au fait de la situation du virus Zika lorsque des mises à jour sont reçues de l'Agence de santé publique du Canada, de l'Organisation mondiale de la Santé, de l'Organisation panaméricaine de la santé et des Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies. »

Renseignements supplémentaires sur le virus Zika :

Le 15 janvier 2016, l'Agence de santé publique du Canada a publié un avis de santé publique ainsi que des conseils de santé aux voyageurs à la suite de cas confirmés d'infection au virus Zika au Canada liés à des déplacements en Amérique centrale et en Amérique du Sud. 

Conseils à la population ontarienne

Les Ontariennes et Ontariens qui visitent des régions touchées devraient se protéger contre le virus Zika en prenant des mesures de protection individuelles pour prévenir les piqûres des moustiques, notamment l'utilisation d'insectifuge, de vêtements protecteurs, de moustiquaires, ainsi que de portes et de fenêtres à moustiquaires. Il n'y a pas de vaccin ou de médicament qui protège contre l'infection au virus Zika.

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Gouvernement Santé et bien-être