Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario élargit le programme de vaccination contre le VPH pour inclure les garçons

Communiqué

L'Ontario élargit le programme de vaccination contre le VPH pour inclure les garçons

On élargit le programme d’immunisation de l’Ontario pour contribuer à la protection contre le cancer

L'Ontario élargit son programme d'immunisation financé par les deniers publics pour aider à protéger un plus grand nombre de jeunes contre l'infection au virus du papillome humain (VPH) et les cancers qui y sont associés. À partir de septembre 2016, l'Ontario proposera le vaccin contre le VPH qui lutte contre le cancer aux garçons comme aux filles.

Le vaccin contre le VPH est actuellement offert gratuitement dans les écoles ontariennes aux filles en 8e année. Dans le cadre du programme élargi, la province commencera à offrir le vaccin à tous les élèves en 7e année. Les filles qui commencent leur 8e année durant l'année scolaire de transition 2016-2017 pourront quand même recevoir les deux doses du vaccin contre le VPH lors de séances de vaccination scolaires afin qu'elles ne manquent pas l'occasion de se faire immuniser.

L'expansion du programme d'immunisation scolaire contre le VPH afin d'inclure les garçons et l'offre de vaccin aux élèves de 7e année s'aligne sur les recommandations actuelles des scientifiques et des experts, y compris le Comité consultatif national de l'immunisation. Grâce à ces modifications, tous les ans, environ 154 000 jeunes d'âge scolaire pourront se faire vacciner contre le VPH.

Le VPH est un virus très répandu mondialement qui peut entraîner différents types de cancers chez les femmes et les hommes. C'est lorsqu'il est administré jeune que le vaccin contre le VPH prévient le mieux les maladies et les cancers associés au VPH.

Aider à protéger les jeunes contre les infections et les cancers causés par le VPH fait partie du plan du gouvernement visant à bâtir un Ontario meilleur grâce à son plan d'action en matière de soins de santé Priorité aux patients, qui offre aux patients un accès plus rapide aux bons soins, de meilleurs soins à domicile et en milieu communautaire, les renseignements dont ils ont besoin pour vivre en santé, et un système de soins de santé qui sera viable pour les générations à venir.

Faits en bref

  • Les jeunes qui ne peuvent pas commencer ou compléter leur série de vaccins contre le VPH en 7e année pourront rattraper les doses manquées gratuitement jusqu’à la fin de leur 12e année.
  • Le VPH peut entraîner des maladies bénignes et malignes. On estime que le VPH cause en moyenne 254 décès et 1 090 cas de cancer par an en Ontario.
  • Le vaccin contre le VPH est sécuritaire. Il a été approuvé par Santé Canada et son utilisation a été recommandée par le Comité consultatif national de l’immunisation du Canada.
  • L’utilisation du vaccin contre le VPH est approuvée dans plus de 100 pays. Plus de 175 millions de doses ont été distribuées à l’échelle mondiale.

Ressources additionnelles

Citations

Dr Eric Hoskins

« Aider à protéger la population ontarienne contre le cancer fait partie du plan de notre gouvernement pour bâtir une province dynamique et vivante. L’élargissement de l’accès du vaccin contre le VPH afin d’inclure les garçons est une décision fondée sur des preuves et c’est ce que l’on se doit de faire. Cet élargissement s’inscrit dans le cadre de Vaccination 2020 – le plan de notre gouvernement pour améliorer la santé de la population ontarienne en augmentant l’accès aux vaccins qui sauvent des vies. »

Dr Eric Hoskins

ministre de la Santé et des Soins de longue durée

« Se faire vacciner jeune constitue un investissement important dans sa santé à long terme. En élargissant le programme d’immunisation scolaire systématique contre le VPH pour inclure les garçons et en offrant le programme un an plus tôt, la province protègera plus de jeunes contre les cancers liés au VPH à un âge où le vaccin est le plus efficace. »

Dr David Williams

médecin hygiéniste en chef de l’Ontario

« Le vaccin contre le VPH nous donne la possibilité de protéger la prochaine génération contre le cancer. L’expansion du programme de vaccination scolaire contre le VPH en Ontario afin d’inclure les garçons constitue un élément essentiel d’une stratégie de prévention du cancer complète. »

Rowena Pinto

vice-présidente aux affaires publiques et aux initiatives stratégiques de la division de l’Ontario de la Société canadienne du cancer

Contacts Médias

Partager

Tags

Gouvernement Santé et bien-être