Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Déclaration du ministre de la Santé et du procureur général de l'Ontario sur la Loi sur l'aide médicale à mourir du gouvernement fédéral

Déclaration archivé

Déclaration du ministre de la Santé et du procureur général de l'Ontario sur la Loi sur l'aide médicale à mourir du gouvernement fédéral

Ministère de la Santé

Aujourd'hui, le Dr Eric Hoskins, ministre de la Santé et des Soins de longue durée de l'Ontario, et Yasir Naqvi, procureur général de l'Ontario, ont émis la déclaration suivante :

« Aujourd'hui, le Parlement a adopté la loi sur l'aide médicale à mourir.

La loi définitive, une fois qu'elle entrera en vigueur, fournira un cadre de référence national pour soutenir la mise en œuvre de l'aide médicale à mourir à l'échelle du Canada. Le gouvernement ontarien a collaboré avec des fonctionnaires fédéraux et d'autres provinces et territoires sur un certain nombre de questions techniques relatives à cette loi afin de préparer sa mise en œuvre.

Les patients qui souhaitent bénéficier de l'aide médicale à mourir doivent consulter leur fournisseur de soins de santé.

Les ordres de réglementation des médecins, des infirmières et des pharmaciens de l'Ontario élaboreront des lignes directrices pour veiller à ce que l'aide médicale à mourir soit offerte par les fournisseurs de soins de santé de manière appropriée aux patients qui décident de se prévaloir de ce droit. Le gouvernement ontarien s'assurera également que les médicaments requis pour l'aide médicale à mourir sont offerts sans frais.

Le gouvernement ontarien a mis en place un service de référence pour aider les médecins à prendre les dispositions nécessaires pour aiguiller une patiente ou un patient qui demande une aide médicale à mourir vers un autre médecin, pour évaluation ou une consultation. Ce service facilitera le lien entre les médecins qui refusent de pratiquer l'aide médicale à mourir ou qui en sont incapables et ceux qui sont disposés à effectuer la consultation et l'évaluation des patients concernés.

Le gouvernement ontarien proposera par la suite des modifications à la loi provinciale afin de mieux encadrer la mise en application de l'aide médicale à mourir.

Il y a de nombreuses questions complexes et délicates associées aux soins de fin de vie et à l'aide médicale à mourir. Dans le cadre de nos consultations sur cette question, nous avons entendu les points de vue de milliers d'Ontariennes et d'Ontariens, de fournisseurs de soins de santé et d'intervenantes et intervenants de tous les coins de la province. Notre engagement fondamental est de veiller à ce que les soins de fin de vie soient prodigués de manière appropriée, sécuritaire, et avec la plus grande compassion qui soit. »

Renseignements pour les médias

  • Joshua McLarnon

    bureau du ministre Hoskins

    647 537-6182

  • Jenna Mannone

    bureau du ministre Naqvi

    416 326-4019

  • David Jensen

    ministère de la Santé et des Soins de longue durée

    416 314-6197

  • Brendan Crawley

    ministère du Procureur général

    416 326-2210

Partager

Sujets

Gouvernement Santé et bien-être Lois et sécurité