Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario adopte un projet de loi qui offre de meilleurs soins de santé pour les familles

Communiqué

L'Ontario adopte un projet de loi qui offre de meilleurs soins de santé pour les familles

La Loi donnant la priorité aux patients crée un système de santé plus intégré dans la province

Aujourd'hui, l'Ontario a adopté un projet de loi qui aidera les patients et leur famille à obtenir un meilleur accès à un système de santé local plus intégré, en améliorant l'expérience des patients et en prodiguant des soins de qualité supérieure.

La Loi de 2016 donnant la priorité aux patients aidera à garantir que les patients sont au centre du système de santé. Lorsqu'elles seront complètement déployées, les modifications appuyées par le nouveau projet de loi auront les effets suivants :

  • améliorer l'accès aux soins primaires pour la population ontarienne, notamment avec un numéro unique pour obtenir des renseignements ou des conseils sur la santé, ou pour trouver un nouveau médecin de famille ou un nouveau membre du personnel infirmier praticien;
  • améliorer les liens à l'échelle locale entre les fournisseurs de soins primaires, les équipes interprofessionnelles de soins de santé, les hôpitaux, la santé publique et les soins à domicile et en milieu communautaire afin de garantir aux patients une expérience sans accroc;
  • rationaliser et réduire l'administration du système de santé et injecter les économies générées dans les soins aux patients;
  • renforcer les responsabilités pour garantir que tous les Ontariens ont accès aux soins de santé quand ils en ont besoin; 
  • relier formellement les réseaux locaux d'intégration des services de santé (RLISS) et les conseils de santé locaux afin de tirer profit de leur expertise communautaire et de s'assurer que les bureaux de santé publique locaux participent à la planification de la santé communautaire;
  • renforcer la voix des patients et des familles dans la planification de leurs propres soins de santé;
  • accroître l'accent mis sur la sensibilisation aux réalités culturelles et la prestation de services de santé aux Autochtones et à la population ontarienne francophone;

L'Ontario continuera à travailler avec les dirigeants en santé francophones, les Premières Nations, les Métis, les Inuits, ses partenaires autochtones urbains et les fournisseurs de soins de santé afin de s'assurer que leurs voix sont entendues, en particulier en ce qui concerne l'accès équitable à des services qui respectent leurs besoins uniques. La province continuera aussi à collaborer avec ses partenaires du système de santé, ainsi qu'avec les patients, les familles et les soignants afin de s'assurer que les patients ont un accès fiable et efficace aux services dont ils dépendent dans leur vie quotidienne.

La Loi donnant la priorité aux patients est un pas important qui s'inscrit dans le plan du gouvernement visant à bâtir un meilleur Ontario grâce à Priorité aux patients : Plan d'action en matière de soins de santé, qui offre aux patients un accès plus rapide aux bons soins, à de meilleurs soins à domicile et en milieu communautaire, aux renseignements dont ils ont besoin pour rester en santé, ainsi qu'un système de santé viable pour les générations à venir.

Faits en bref

  • L’Ontario continuera de faire participer activement ses partenaires autochtones grâce à un processus parallèle qui cernera de manière collaborative les exigences nécessaires pour concrétiser un changement adapté et transformateur.
  • 94 pour cent de la population ontarienne a désormais un fournisseur de soins de santé primaires. Grâce au travail du plan d’action en matière de soins de santé Priorité aux patients, l’Ontario s’est engagé à trouver un médecin de famille ou une infirmière praticienne à toute personne qui le souhaite.
  • Depuis 2004, le gouvernement a créé 200 équipes de santé familiale, 25 cliniques dirigées par du personnel infirmier praticien et a favorisé un élargissement important des centres de santé communautaire de l’Ontario.
  • Le financement des soins à domicile et en milieu communautaire, notamment en matière de santé mentale et de lutte contre les dépendances, a augmenté d’environ 5 % par année depuis 2013. La mise en œuvre de la Feuille de route pour renforcer les soins à domicile et en milieu communautaire est en cours, y compris six projets pilotes de soins groupés, une augmentation des services infirmiers maximum, davantage de soins en maison de soins palliatifs et plus de soins de relève pour les soignants.
  • En 2015, l’Ontario a fourni des soins à domicile à environ 650 000 personnes, notamment 28,7 millions d’heures de services d’appoint et d’aide familiale, 6,9 millions d’heures de visites de soins infirmiers et 2,1 millions d’heures de travail du personnel infirmier.
  • Le ministère a mené des consultations et a mobilisé plus de 6 000 personnes et organismes dans la province, en anglais comme en français, afin de contribuer à orienter les améliorations proposées au système de santé.

Ressources additionnelles

Citations

Dr Eric Hoskins

« Aujourd’hui marque une étape importante pour un système de santé en Ontario qui vise véritablement à donner la priorité aux patients. L’adoption de ce projet de loi signifie que les patients auront un système de santé plus facile à naviguer, mieux coordonné, plus ouvert et responsable. Les patients et leur famille auront aussi une voix plus forte et un rôle accru dans la planification des soins de santé et les services de santé. »

Dr Eric Hoskins

ministre de la Santé et des Soins de longue durée

« La structure du système de santé de l’Ontario change et évolue et les hôpitaux de l’Ontario sont prêts et disposés à travailler encore plus étroitement avec les secteurs des soins à domicile et en milieu communautaire, des soins primaires et de la santé publique, afin de s’assurer que cet effort important concrétise sa promesse d’améliorer les soins aux patients. La collaboration continue de tous les partenaires du système de santé aidera à garantir une transition fructueuse et les hôpitaux se sont engagés à partager leur expertise, leurs ressources et leur capacité en contribuant à cette transformation. »

Anthony Dale

président et chef de la direction, Association des hôpitaux de l’Ontario

« Home Care Ontario félicite le gouvernement de l’adoption du projet de loi 41, la Loi de 2016 donnant la priorité aux patients qui a l’objectif général de créer un système de soins à domicile provincial amélioré et intégré. Les fournisseurs de soins à domicile de première ligne accueillent la possibilité de travailler directement avec les réseaux locaux d’intégration des services de santé afin de rationaliser la prestation de services et d’accroître l’accès aux soins à domicile pour la population ontarienne. »

Sue VanderBent

présidente-directrice générale, Home Care Ontario

« Ce projet de loi marque une étape importante. Il donne aux RLISS la consigne de réduire et d’éliminer les disparités et les inégalités dans le domaine de la santé. Il les engage également à réagir aux nombreux déterminants de la santé et à collaborer avec les soins primaires pour offrir des services de promotion de la santé, ainsi que des programmes qui favorisent la santé et le mieux-être pour toute la population ontarienne. »

Adrianna Tetley

directrice générale, Association des centres de santé de l’Ontario

« Les fournisseurs de soins à domicile et en milieu communautaire sans but lucratif travaillent sans relâche pour aider les aînés et les gens atteints de déficiences à vivre de manière autonome dans leur propre foyer aussi longtemps que possible. La Loi donnant la priorité aux patients nous aidera à atteindre ce but important en créant un système de santé plus équitable et mieux coordonné. Nous sommes enchantés que les besoins de ces fournisseurs et de leurs bénéficiaires soient entendus, et nous avons hâte de nous allier à la province alors que nous oeuvrons à concrétiser notre objectif mutuel d’avoir un système de santé qui procure des soins personnalisés de grande qualité à toute la population ontarienne. »

Deborah Simon

présidente-directrice générale, Association ontarienne de soutien communautaire

« La division de l’Ontario de l’ACSM appuie tous les efforts qui aident les personnes qui présentent des problèmes de santé mentale ou de dépendance à avoir un accès efficace aux services dont elles ont besoin pour se rétablir. La structure des RLISS permettra une meilleure coordination entre les services de soins primaires et les personnes qui ont besoin de ces services pour gérer leur santé générale. Cela est un lien particulièrement important pour les personnes ayant des problèmes de santé mentale. La division de l’Ontario de l’ACSM veillera à assurer une transition fructueuse découlant du projet de loi 41. »

Camille Quenneville

chef de la direction, division de l’Ontario de l’Association canadienne pour la santé mentale

« Nos membres constatent de visu les enjeux auxquels se heurtent les gens en Ontario pour accéder aux bons soins de santé au bon moment et au bon endroit pour leurs problèmes de dépendance et de santé mentale. La Loi donnant la priorité aux patients met en place un cadre législatif pour créer un système de santé mieux branché et coordonné, construit autour des besoins de la population ontarienne. Nous avons hâte de travailler avec le gouvernement au déploiement du projet de loi, notamment de directives politiques claires concernant les nouvelles responsabilités des RLISS. C’est une occasion importante de bâtir un meilleur système qui procure à chaque Ontarienne et Ontarien un accès rapide à des services essentiels de santé mentale et de lutte contre les dépendances. »

Gail Czukar

chef de la direction, Dépendances et santé mentale Ontario

« En établissant une relation entre la santé publique locale et les RLISS, la Loi donnant la priorité aux patients pave la voie à l’incorporation des principes de la santé de la population et d’équité en matière de santé dans la planification du système de santé. Comme professionnels de la santé, nous applaudissons les mesures proposées dans la Loi donnant la priorité aux patients qui visent à intégrer les principes de prévention des maladies et de promotion de la santé à la planification du système de santé local en Ontario. Nous croyons fermement que la meilleure manière de garantir des améliorations à la qualité des soins axés sur les patients et de réellement donner la priorité aux patients est d’empêcher les Ontariennes et les Ontariens de devenir des patients aussi longtemps que possible. »

Dre Valerie Jaeger

présidente, Association of Local Public Health Agencies

Contacts Médias

Partager

Tags

Gouvernement Santé et bien-être