Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario offre à des milliers de personnes un accès plus rapide aux services de santé mentale

Communiqué

L'Ontario offre à des milliers de personnes un accès plus rapide aux services de santé mentale

La province investit pour offrir davantage d’interventions en psychothérapie, de logements avec services de soutien et de services pour la jeunesse

Grâce à de nouveaux investissements, l'Ontario offre un accès plus rapide aux services de santé mentale et de lutte contre les dépendances dans la province, afin que des milliers de personnes puissent désormais obtenir le soutien dont elles ont besoin en temps opportun.  

Le Dr Eric Hoskins, ministre de la Santé et des Soins de longue durée, visitait aujourd'hui le Routes Social Resource Centre lorsqu'il a annoncé que l'Ontario prenait les mesures suivantes :

  • L'amélioration de l'accès à la thérapie aidera des milliers de personnes atteintes d'affections telles que l'anxiété et la dépression à se familiariser avec des stratégies pour améliorer leur santé mentale et faciliter leur vie quotidienne. L'Ontario collabore avec Qualité des services de santé Ontario et d'autres intervenants afin d'élaborer un programme provincial de psychothérapie structurée tout en soutenant l'expansion des services de psychothérapie structurée offerts par les partenaires actuels. La psychothérapie structurée offre des traitements fondés sur des données factuelles tels que la thérapie cognitivo-comportementale, en ligne ou en personne, et au moyen de séances individuelles ou de groupe.
  • Jusqu'à neuf centres où des personnes de 12 à 25 ans peuvent recevoir des services de santé mentale et de lutte contre les dépendances sans rendez-vous, ainsi que d'autres services sociaux et de soutien à la santé et l'emploi réunis en un seul lieu. Ces centres de services intégrés pour les jeunes facilitent le dépistage et l'intervention précoces pour éviter l'émergence de problèmes plus graves. Le financement permettra d'élargir et d'améliorer les centres de services aux jeunes et d'envisager la création de jusqu'à cinq nouveaux sites dans la province. 
  • Jusqu'à 1 150 unités supplémentaires de logement avec services de soutien en Ontario pour les personnes atteintes de problèmes de santé mentale et de toxicomanie, en particulier celles qui sont sans abri ou à risque de le devenir. Ces unités de logement seraient un endroit sûr et abordable où habiter, tout en donnant l'accès à des services de counseling.

La province est à l'œuvre pour transformer le système de santé mentale et de toxicomanie en un système équitable, performant et axé sur la guérison, permettant à chaque personne en Ontario de se prévaloir de services de qualité fiable, peu importe où elle habite. Dans cette optique, la maladie mentale est traitée comme le serait toute autre maladie chronique.

L'amélioration de l'accès aux services de santé mentale et de lutte contre la toxicomanie fait partie du plan du gouvernement visant à bâtir un meilleur Ontario grâce au plan d'action en matière de santé mentale Priorité aux patients, lequel procure aux patients un accès plus rapide aux services opportuns, à de meilleurs soins à domicile et en milieu communautaire, à l'information dont ils ont besoin pour vivre en bonne santé et assure la viabilité du système de santé pour les générations à venir.

Faits en bref

  • L’Ontario investit 140 millions de dollars sur trois ans pour soutenir ces initiatives, et cela sera suivi d’une augmentation soutenue du financement de 50 millions de dollars par année. Cet investissement s’ajoute à celui de 3,7 milliards de dollars que l’Ontario a fait dans les services de santé mentale et de lutte contre la toxicomanie en 2015-2016.
  • Ces mesures répondent aux recommandations publiées par le Conseil consultatif pour le leadership en santé mentale et en lutte contre les dépendances dans son deuxième rapport annuel, Meilleure santé mentale, meilleure santé en général.
  • On estime que 30 % des résidents de l’Ontario connaîtront un problème de santé mentale ou de dépendance, ou les deux, à un moment donné dans leur vie.
  • Avec ce nouvel investissement, le ministère de la Santé et des Soins de longue durée fournira près de 17 000 unités de logement avec services de soutien à des personnes atteintes de maladie mentale ou de toxicomanie et à d’autres personnes vulnérables.
  • Cet investissement fait partie d’un effort pangouvernemental pour soutenir les personnes atteintes de maladie mentale ou de toxicomanie ainsi que leurs aidants naturels, et il englobe des initiatives récentes visant notamment à rendre les systèmes correctionnels plus sensibles aux enjeux de santé mentale et de toxicomanie et à améliorer l’accès aux services locaux de santé mentale pour les enfants et les jeunes.
  • Fondé en 2014, le Conseil consultatif pour le leadership en santé mentale et en lutte contre les dépendances regroupe des représentants de différents secteurs, y compris des experts en santé mentale et en toxicomanie et des personnes ayant une expérience vécue.

Ressources additionnelles

Citations

Dr Eric Hoskins

« Le plan de l’Ontario pour transformer notre système de santé mentale et de lutte contre la toxicomanie fera en sorte que chaque personne en Ontario qui en a besoin aura accès à des soins de grande qualité, accessibles, équitables et fondés sur des données factuelles. En augmentant le nombre de services de santé mentale et de lutte contre la toxicomanie, nous donnons la chance aux personnes atteintes de problèmes de maladie mentale et de dépendance de se prévaloir de services précoces dans leur collectivité, de façon à relever ces défis avant qu’ils ne prennent trop d’ampleur. »

Dr Eric Hoskins

ministre de la Santé et des Soins de longue durée

Michael Coteau

« Notre gouvernement continue de travailler pour combler les lacunes dans le système de santé mentale, et l’augmentation du nombre de centres de services intégrés pour les jeunes est un exemple de la façon dont nous y parvenons. Ces centres constituent d’excellentes ressources pour les jeunes et leurs familles et contribueront à améliorer la santé des personnes les plus exposées au risque. »

Michael Coteau

ministre des Services à l’enfance et à la jeunesse

« Le Conseil consultatif pour le leadership en santé mentale et en lutte contre les dépendances a déployé de très grands offerts au cours des deux dernières années pour faire bénéficier le ministre Hoskins de ses meilleurs conseils. Nous sommes donc très heureux de le voir jouer un rôle de chef de file pour ce volet crucial du système de santé. »

Susan Pigott

présidente, Conseil consultatif pour le leadership en santé mentale et en lutte contre les dépendances

« L’annonce d’aujourd’hui est un signe heureux de la volonté du gouvernement à aborder les enjeux de la santé mentale et de la toxicomanie. C’est un formidable premier pas de fait vers la mise en œuvre des recommandations du Conseil consultatif pour le leadership en santé mentale pour combler les lacunes évidentes qui existent dans des domaines tels que les logements avec services de soutien, la psychothérapie et les services à l’enfance et à la jeunesse. Nous sommes heureux de constater que le ministre a écouté le Conseil, et nous sommes ravis de pouvoir continuer à collaborer avec tous les paliers de gouvernement afin que nous puissions apporter un changement de fond pour les personnes de l’Ontario qui ont du mal à se prévaloir des services et soutiens en toxicomanie et en santé mentale. »

Gail Czukar

chef de la direction, Dépendances et santé mentale Ontario

« Ces investissements dans le logement, la psychothérapie et les centres jeunesse montrent que le gouvernement a adopté les recommandations du Conseil consultatif pour le leadership en santé mentale et en lutte contre les dépendances et qu’il s’en est inspiré pour établir les priorités de son financement. Nous sommes d’avis que l’annonce faite aujourd’hui constitue la preuve d’un engagement envers le financement des services de santé mentale et de lutte contre la toxicomanie, et que cela nous aidera à mieux servir les Ontariennes et Ontariens qui ont de plus en plus besoin de nos services. »

Camille Quenneville

chef de la direction, Association canadienne pour la santé mentale, Ontario

« L’investissement annoncé aujourd’hui représente une étape importante vers l’amélioration de l’accès aux soins de santé mentale. Lorsqu’on bonifie l’offre de traitements cruciaux et de logements avec services de soutien, et qu’on soutient les jeunes avec les bons outils et programmes, cela veut dire qu’on avance dans la bonne voie. »

Dre Catherine Zahn

chef de la direction, Centre de toxicomanie et de santé mentale

Contacts Médias

Partager

Tags

Gouvernement Santé et bien-être