Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario améliore le soin des plaies pour les patients atteints de diabète

Bulletin archivé

L'Ontario améliore le soin des plaies pour les patients atteints de diabète

La province finance des plâtres pour traiter les ulcères du pied diabétique

L'Ontario couvre le coût des plâtres spécialisés afin de fournir un plus grand soutien aux patients ayant des ulcères du pied diabétique.  

Les dispositifs de soin des plaies, qui comprennent les plâtres pour le pied amovibles, inamovibles et de contact total, peuvent significativement améliorer la qualité de vie des patients en atténuant la pression autour du talon, de la cheville et des orteils, afin que le pied puisse guérir correctement. Ces plâtres seront rendus disponibles gratuitement dans des endroits admissibles comme des cliniques du pied et de soin des plaies, des programmes spécialisés pour le diabète et la santé communautaire, des soins continus complexes et des centres de réadaptation.

La province soutient également la formation et l'éducation liées au soin des plaies des travailleurs de la santé, ce qui inclura du perfectionnement professionnel spécialisé dans la gestion des ulcères du pied diabétique.

Le plan de l'Ontario pour continuer à édifier une société juste et créer des possibilités en cette période de transformation rapide de l'économie comprend un salaire minimum supérieur et l'amélioration des conditions de travail, la gratuité scolaire pour des centaines de milliers d'étudiants, un accès plus facile à des services abordables de garde d'enfants, ainsi que la gratuité des médicaments sur ordonnance pour les jeunes de 25 ans et moins, ce qui représente la plus grande bonification de l'assurance-santé en une génération.

Faits en bref

  • L’Ontario fournit plus de 8 millions de dollars sur trois ans pour offrir trois types de plâtres pour le pied, aussi appelés dispositifs de mise en décharge, afin de traiter les ulcères du pied diabétique. Ces dispositifs comprennent les plâtres amovibles, les plâtres non amovibles et les plâtres de contact total qui peuvent coûter entre 150 $ à 620 $.
  • Ce financement découle de l’acceptation par l’Ontario des recommandations du Comité consultatif ontarien des technologies de la santé de financer trois types de dispositifs de mise en décharge.
  • Cette année, la province investit aussi plus de 50 000 $ pour soutenir la participation de 14 spécialistes de la santé de la province à la conférence de Wounds Canada qui offre une formation et de l’éducation pratiques. Ce financement fait partie de la stratégie plus vaste pour le soin des plaies.
  • Les dispositifs de mise en décharge peuvent être un outil de traitement efficace pour les ulcères du pied diabétique et peuvent significativement améliorer les résultats des patients et réduire le risque d’amputation.

Ressources additionnelles

Citations

« Faciliter l’accès des patients aux services dont ils ont besoin est une priorité clé pour notre gouvernement. Les ulcères du pied diabétique peuvent être extrêmement invalidants et, s’ils ne sont pas adéquatement traités, ils peuvent avoir une incidence négative sur la santé et la qualité de vie d’une personne. Nous rendons ces dispositifs de soin des plaies accessibles gratuitement pour les patients qui en ont besoin afin d’améliorer leur guérison et subséquemment leur santé générale. »

Dr Eric Hoskins

ministre de la Santé et des Soins de longue durée

« L’annonce faite aujourd’hui par le gouvernement est une excellente nouvelle pour les personnes atteintes de diabète qui souffrent d’ulcères du pied diabétique. Le financement de dispositifs de mise en décharge (atténuation de la pression) préviendra les amputations ainsi que la souffrance dévastatrice et le coût qui en découlent. Nous sommes fiers que l’Ontario soit la première province à offrir un financement universel pour les dispositifs de mise en décharge pour le traitement des ulcères du pied et nous encourageons tous les autres gouvernements provinciaux du Canada à mettre en oeuvre ce traitement fondé sur les données probantes et qui génère des économies. L’annonce est le point saillant d’un partenariat fructueux entre les organismes représentant le personnel infirmier, les médecins et les autres professions de la santé et le public. »

Doris Grinspun, chef de la direction, Association des infirmières et infirmiers autorisés de l’Ontario et Mariam Botros, chef de la direction, Wounds Canada

« Les amputations sont l’une des conséquences les plus craintes du diabète. Diabète Canada reconnaît l’esprit d’initiative qu’exerce le gouvernement de l’Ontario en fournissant du financement public pour les dispositifs de mise en décharge qui traitent les ulcères du pied diabétique et préviennent les amputations. Diabète Canada encourage le gouvernement de l’Ontario à continuer à travailler sur cette question, et encourage les autres provinces à suivre l’exemple de l’Ontario en aidant les Canadiennes et les Canadiens atteints de diabète avec leurs soins des pieds. »

Amanda Thambirajah

directrices des relations gouvernementales, Ontario, Diabète Canada

Renseignements

Partager

Sujets

Gouvernement Santé et bien-être