Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario élargit la réponse à la crise croissante des opioïdes

Communiqué

L'Ontario élargit la réponse à la crise croissante des opioïdes

La province dote les services de police et d’incendie de naloxone et cherche à obtenir une capacité accrue pour aborder les surdoses

L'Ontario offre la naloxone qui sauve des vies aux services de police et d'incendie de la province et cherche à obtenir une capacité accrue du gouvernement fédéral pour aborder les surdoses, alors que de nouvelles preuves démontrent que les décès liés aux opioïdes continuent d'augmenter.

Le Dr Eric Hoskins, ministre de la Santé et des Soins de longue durée, et Marie-France Lalonde, ministre de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels, étaient accompagnés du DDavid Williams, médecin hygiéniste en chef et coordonnateur provincial de l'action en matière de surdoses et du Dr Dirk Huyer, coroner en chef de l'Ontario, pour faire cette annonce.

De nouvelles données montrent un besoin urgent d'adopter une action continue. Il y a eu 336 décès reliés aux opioïdes en Ontario entre mai et juillet 2017, comparativement à 201 au cours de la même période en 2016, ce qui représente une augmentation de 68 pour cent. De juillet à septembre 2017, il y a eu 2 449 visites au service des urgences reliées à des surdoses d'opioïdes comparativement à 1 896 au cours des trois mois précédents, ce qui représente une hausse de 29 pour cent.

La naloxone peut contrer temporairement une surdose d'opioïdes, et elle sera offerte à l'ensemble des services policiers de la province, notamment aux services policiers municipaux et des Premières Nations, ainsi qu'à la Police provinciale de l'Ontario. Des trousses seront aussi rendues disponibles à l'ensemble des 447 services d'incendie municipaux à temps plein, comportant un noyau de pompiers à temps pleins, volontaires et du Nord, ainsi qu'aux services d'incendie des Premières Nations pour prévenir les surdoses. Ces trousses pourront également être utilisées pour aider les agents de police et les pompiers de première ligne en cas d'exposition. Des trousses de naloxone sont actuellement disponibles gratuitement dans les pharmacies participantes et auprès d'organismes communautaires et de santé admissibles.

De plus, le gouvernement fédéral a récemment annoncé des changements qui élargiront la capacité des provinces à répondre à l'intensification de la crise des opioïdes. Aux termes de la nouvelle politique fédérale, les provinces aux prises avec une situation d'urgence en santé publique peuvent demander une exemption en vertu de la loi fédérale pour mettre sur pied des centres temporaires de prévention des surdoses.

En réaction à cette modification de la politique fédérale, le ministre Hoskins a écrit aujourd'hui à la ministre fédérale de la Santé reconnaissant la présence d'une situation d'urgence en santé publique en Ontario liée à la crise des opioïdes et demandant officiellement que le gouvernement fédéral permette à l'Ontario d'autoriser et de financer des centres de prévention des surdoses.

Ces centres de prévention des surdoses offriront des services de santé nécessaires accessibles et offerts sans jugement afin d'aider à diminuer le nombre croissant de décès dus à des surdoses affectant certaines des populations les plus vulnérables et marginalisées de l'Ontario. La mise sur pied de centres de prévention des surdoses avec une exemption fédérale protègera aussi les intervenants de première ligne de ces centres contre des poursuites criminelles.

Faits en bref

  • L’Ontario améliore aussi l’accès aux soins exhaustifs pour les personnes toxicomanes grâce à l’ouverture de nouvelles cliniques d’accès rapide pour le traitement de la toxicomanie (ARTT) et à l’élargissement des services et des heures d’ouverture de celles qui existent déjà dans la province. Ces cliniques offrent aux gens une aide immédiate et un traitement à court terme contre la toxicomanie, ainsi que de l’aide psychosociale, jusqu’à ce qu’ils puissent être aiguillés vers un soutien holistique à plus long terme au sein de leur collectivité. Plus de 30 collectivités ontariennes profiteront des cliniques ARTT nouvelles ou agrandies.
  • L’Ontario a mis en place un Groupe d’intervention d’urgence face aux opioïdes qui comprend des intervenants de première ligne et des personnes ayant une expérience directe afin de renforcer la réponse coordonnée de la province à la crise des opioïdes.
  • Au cours des trois prochaines années, l’Ontario investit plus de 222 millions de dollars pour lutter contre la crise des opioïdes en Ontario, notamment en élargissant les services de réduction des méfaits, en embauchant davantage d’intervenants de première ligne et en améliorant l’accès aux soutiens en matière de toxicomanie à l’échelle de la province.
  • Le gouvernement s’est également engagé à investir 20 millions de dollars annuellement dans le réseau ontarien pour les personnes atteintes de douleur chronique.
  • L’Ontario collabore avec Qualité des services de santé Ontario et d’autres organismes partenaires afin d’offrir des données personnalisées sur les ordonnances, du mentorat, de l’éducation et d’autres soutiens aux médecins, afin de leur permettre d’acquérir des pratiques exemplaires pour appuyer les personnes ayant un problème de consommation d’opioïdes, la prescription sécuritaire d’opioïdes et des approches efficaces pour la gestion de la douleur.

Document d’information

Ressources additionnelles

Citations

Dr Eric Hoskins

« Chaque vie perdue en raison de cette crise des opioïdes est une tragédie évitable. Notre gouvernement s’est engagé à utiliser tous les outils disponibles pour sauver des vies et aider les collectivités aux prises avec cette crise. »

Dr Eric Hoskins

ministre de la Santé et des Soins de longue durée

Marie-France Lalonde

« Nous voulons que nos policiers et nos pompiers possèdent les outils dont ils ont besoin pour sauver des vies. Rendre des trousses de naloxone disponibles à tous les services de police et d’incendie garantira qu’ils aient en leur possession cet antidote salvateur s’ils en ont besoin. »

Marie-France Lalonde

ministre de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels

« La sécurité publique revêt une importance capitale pour les chefs des services d’incendie de l’Ontario. Doter les pompiers, ainsi que nos collègues agents de police, de trousses de naloxone nous donne un outil supplémentaire pouvant potentiellement servir à sauver la vie d’une personne lors d’une situation d’urgence. »

Chef Steve Hernen

président, Ontario Association of Fire Chiefs (OAFC)

« Nos agents de police ont été depuis le début en première ligne pour lutter contre la crise des opioïdes et ont travaillé étroitement avec nos partenaires du gouvernement, de la santé et des premiers répondants. En rendant accessibles des trousses de naloxone à nos agents, les policiers seront mieux outillés pour sauver des vies et pour se protéger eux-mêmes. »

Chef Bryan Larkin

président, Association des chefs de police de l’Ontario

Contacts Médias

Partager

Tags

Gouvernement Santé et bien-être