Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Déclaration du médecin hygiéniste en chef sur l'infection au virus Séoul

Déclaration

Déclaration du médecin hygiéniste en chef sur l'infection au virus Séoul

Aujourd'hui, le Dr David Williams, médecin hygiéniste en chef de l'Ontario, a publié une déclaration après la découverte de trois cas humains d'infection au virus Séoul reliés à une exposition à des rats en Ontario. 

« Le ministère de la Santé et des Soins de longue durée, en collaboration avec des partenaires de la santé publique et de la santé animale de différents échelons gouvernementaux, mène une enquête sur trois cas humains d'infection au virus Séoul en Ontario. Les trois personnes ont été en contact prolongé avec des rats. Ces cas n'ont été associés à aucun problème de santé sérieux.

Le ministère et ses partenaires mènent une enquête sur la source de la maladie, notamment sur des liens avec une enquête interétatique aux États-Unis concernant des élevages de rats. Depuis le 24 février 2017, le Center for Disease Control and Prevention enquête sur une éclosion semblable du virus Séoul associée à une exposition à des rats qui est reliée à 16 cas humains positifs et à des élevages de rats situés dans 15 États.

À ce jour, des analyses de laboratoire faites sur des rats provenant d'élevage de rats de l'Ontario ont présenté des résultats positifs pour le virus Séoul. D'autres analyses sur des rats sont en cours.

Le virus Séoul est un type d'hantavirus qui peut être transmis aux humains par les rats à la suite d'une morsure ou d'une exposition à l'urine, aux déjections, à la salive ou à la litière contaminée de ces rongeurs. 

Le risque pour la santé de la population ontarienne est considéré comme faible et le virus Séoul ne se transmet pas de personne à personne.

Cependant, les personnes qui entrent en contact avec des rats et des matières contaminées par de l'urine, des déjections ou de la salive de ces rongeurs devraient être informées des maladies avec lesquelles elles peuvent être potentiellement mises en contact, notamment le virus Séoul, et adopter les précautions appropriées.

Une personne infectée par le virus Séoul peut ne développer aucun symptôme ou ne développer que des symptômes très légers. Cependant, des symptômes plus graves peuvent parfois survenir et comprendre de la fièvre, des maux de tête, des douleurs lombaires et abdominales, des frissons, une vision floue, une rougeur des yeux ou une éruption cutanée. 

La majorité des personnes atteintes finissent par se rétablir sans effet à long terme sur leur santé. Plus rarement, l'infection peut entraîner une maladie rénale aiguë que l'on appelle fièvre hémorragique avec syndrome rénal (FHSR), dont les symptômes peuvent comprendre l'hypotension artérielle, un état de choc et une insuffisance rénale aiguë.

On conseille aux personnes qui ont été exposées à des rats pendant une longue période et qui pensent pouvoir avoir été infectées par le virus Séoul de communiquer avec leur fournisseur de soins de santé. De plus amples renseignements sur le virus Séoul sont accessibles sur le site Web de Santé publique Ontario, y compris sur les critères d'analyse de laboratoire.

Les rats infectés par le virus Séoul ne présentent aucun symptôme de maladie.

Les gens qui pensent que leur rat domestique peut être infecté devraient consulter leur vétérinaire, lequel peut les conseiller et possiblement faire des analyses pour détecter la présence du virus Séoul par le truchement d'un laboratoire commercial.Les propriétaires d'installations d'élevage de rats en Ontario qui ont envoyé des rats vers des installations concernées par l'enquête ou qui ont reçu des rats de telles installations peuvent faire effectuer des analyses par l'Agence de santé publique du Canada (ASPC) afin de déterminer si eux-mêmes ou leurs rats ont été exposés au virus Séoul.  

Les rats infectés par le virus Séoul peuvent propager le virus toute leur vie durant et présentent par conséquent un risque continu pour les humains et les autres rats avec lesquels ils sont en contact. Aucun traitement n'existe pour traiter cette infection.

Le ministère continuera de collaborer avec les bureaux de santé publique, Santé publique Ontario, le ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales de l'Ontario, l'ASPC et des intervenants clés afin d'enquêter sur les infections au virus Séoul dans la province et atténuer le risque qui en découle. »

Ressources additionnelles

Contacts Médias

  • David Jensen

    ministère de la Santé et des Soins de longue durée

    416 314-6197

Partager

Tags

Gouvernement Santé et bien-être