Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario soutient les personnes touchées par la crise des opioïdes

Communiqué

L'Ontario soutient les personnes touchées par la crise des opioïdes

Les mesures comprennent davantage d’intervenants de première ligne, de la naloxone et un accès rapide au traitement

L'Ontario fournit un secours d'urgence aux personnes touchées par la crise des opioïdes, notamment en ajoutant davantage d'intervenants de première ligne en réduction des méfaits, en élargissant l'approvisionnement en naloxone, et en créant de nouvelles cliniques de traitement des dépendances à accès rapide dans toutes les régions de la province.

Aujourd'hui, le Dr Eric Hoskins, ministre de la Santé et des Soins de longue durée, était en compagnie du Dr David Williams, médecin hygiéniste en chef de l'Ontario, à l'Hôpital St. Michael, pour annoncer que la province investit plus de 222 M$ sur trois ans, en vue d'améliorer la stratégie ontarienne pour prévenir la dépendance et les surdoses aux opioïdes. Ce nouvel investissement, fondé sur des engagements antérieurs, permettra aux personnes aux prises avec des dépendances aux opioïdes, d'avoir accès à un soutien global qui répond à la gamme complète des besoins, dont :

  • Ajouter davantage d'intervenants de première ligne en réduction des méfaits dans la province.
  • Élargir l'approvisionnement en naloxone pour offrir un meilleur accès aux personnes à risque, en distribuant des médicaments pour renverser une surdose dans les services d'urgence, et en explorant plus de possibilités de rendre la naloxone en vaporisateur nasal disponible pour les résidents de l'Ontario.
  • Favoriser un accès plus rapide aux cliniques de soins des dépendances dans l'ensemble de la province, pour offrir aux personnes un traitement des dépendances immédiat et continu, du counselling, ainsi que d'autres soutiens en santé mentale, en plus de faciliter l'accès aux services de gestion du sevrage et des programmes de toxicomanie dans les communautés.
  • Élargir les services de réduction des méfaits qui ont fait leur preuve, comme les programmes d'échange de seringues et les sites d'injection supervisés.

Les initiatives supplémentaires nouvelles et élargies comprennent :

  • S'associer au Centre de toxicomanie et de santé mentale pour élargir le traitement des dépendances et les soins fournis dans les équipes de santé familiale au sein de la province.
  • Collaborer avec le Ontario College of Family Physicians pour encadrer les fournisseurs de soins de santé par rapport à la prescription appropriée des opioïdes pour la gestion de la douleur et au traitement des patients aux prises avec une dépendance.
  • Travailler avec les communautés autochtones pour améliorer les programmes de mieux-être et de santé mentale appropriés à la culture, et financer les centres nouveaux ou élargis de traitement et de guérison autochtones en matière de santé mentale et de lutte contre les dépendances.  
  • Développer un traitement des dépendances spécialisé et des services ciblant les besoins uniques des jeunes.
  • Améliorer la collecte de données et la surveillance pour soutenir les activités d'intervention précoce.

L'Ontario accroît l'accès aux soins, réduit le temps d'attente et améliore l'expérience des patients grâce à Priorité aux patients : Plan d'action en matière de soins de santé et à Assurance-santé Plus : Assurance-médicaments pour les enfants et les jeunes - protégeant les soins de santé aujourd'hui et pour l'avenir. 

Faits en bref

  • Avec ces nouveaux investissements supplémentaires, de même que l’engagement du gouvernement d’investir 20 M$ annuellement dans le réseau pour les personnes atteintes de douleur chronique de l’Ontario, au cours des trois prochaines années, l’Ontario investit plus de 280 M$ afin de lutter contre la crise des opioïdes en Ontario.
  • À partir de cet automne, l’Ontario investit une somme additionnelle de 222 M$ sur trois ans pour lutter contre la crise des opioïdes, notamment plus de 15 M$ pour soutenir les fournisseurs de soins de santé relativement à une gestion appropriée de la douleur et à la prescription d’opioïdes; plus de 7,6 M$ pour accroître le traitement des dépendances en soins primaires; 70 M$ pour du soutien à long terme pour les personnes qui souffrent de troubles liés aux dépendances; 9 M$ pour ajouter des intervenants de première ligne en réduction des méfaits dans toutes les communautés de la province; et à partir de 2018-2019, 20 M$ sur deux ans pour du soutien spécialisé dans les communautés autochtones et des soins qui tiennent compte du développement pour les jeunes.
  • Les initiatives précédemment annoncées dans la stratégie ontarienne pour prévenir la dépendance et la surdose aux opioïdes comprennent des initiatives pour moderniser les activités de prescription et de surveillance des opioïdes, aider les gens en douleur à obtenir le traitement approprié et améliorer la sécurité et la santé des personnes dépendantes aux opioïdes.
  • La stratégie mise à jour intègre de la rétroaction provenant de vastes consultations publiques menées auprès de fournisseurs de soins de santé, d’associations et d’ordres professionnels, d’universitaires, de travailleurs de première ligne et de personnes qui consomment des drogues, ainsi que de leurs amis et des membres de leurs familles.
  • L’entente de financement de 10 ans de la province avec le gouvernement fédéral permettra aussi de soutenir ce plan.

Ressources additionnelles

Citations

Dr Eric Hoskins

« Les effets dévastateurs de la consommation et de la surdose d’opioïdes ont atteint chaque collectivité de la province, et toutes les tranches de la société. Notre gouvernement travaille étroitement avec les partenaires de l’ensemble de la province afin de lutter contre ce problème urgent depuis plus d’un an, et nous continuons de renforcer notre stratégie et d’accroître la réduction des méfaits, le traitement des dépendances et d’autres soutiens. C’est grâce à cette approche collaborative, fondée sur des données probantes et exhaustive que nous pourrons répondre à la crise et sauver des vies. »

Dr Eric Hoskins

ministre de la Santé et des Soins de longue durée

« Nous mettons à jour et élargissons notre stratégie, à mesure que la crise des opioïdes évolue. En fournissant aux communautés locales les outils dont elles ont besoin, nous les équipons pour aider chaque Ontarien d’une façon personnalisée et éclairée. Des solutions à court terme sont insuffisantes : l’Ontario vise plutôt le long terme. »

Dr David Williams

médecin hygiéniste en chef de l’Ontario

« Le traitement des dépendances n’est pas un service à guichet unique. C’est une combinaison de soutien médical, pharmaceutique et psychosocial approprié pour tous les patients. L’équipe multidisciplinaire de services de traitement des dépendances à l’Hôpital St. Michael est en mesure de fournir ce soutien, par l’entremise des services d’urgence, de l’équipe de santé familiale et de la clinique à accès rapide. Cet intérêt accru pour le traitement des dépendances et son soutien, notamment dans des établissements de soins primaires, représentent une étape dans la bonne direction afin d’alléger le fardeau de la dépendance aux opioïdes pour les services d’urgence, en plus de nous permettre de continuer de traiter les dépendances dans l’ensemble de nos cliniques et de nos sites. »

Dr Douglas Sinclair

médecin hygiéniste en chef et responsable du centre médical, Hôpital St. Michael

Contacts Médias

Partager

Tags

Gouvernement Santé et bien-être