Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Amélioration de l'accès aux services de santé pour les usagers des refuges de Toronto

Communiqué archivé

Amélioration de l'accès aux services de santé pour les usagers des refuges de Toronto

Soutien accru pour les personnes sans abri de la part de la province et de la ville

L'Ontario collabore avec la ville de Toronto afin d'améliorer l'accès aux services de santé pour les personnes sans abri ou qui fréquentent les refuges.

Le ministre de la Santé et des Soins de longue durée, le Dr Eric Hoskins, le ministre du Logement et ministre responsable de la Stratégie de réduction de la pauvreté, Peter Milczyn, le député provincial de Beaches--East York, Arthur Potts, et le maire de Toronto, John Tory, étaient au refuge New Hope de Leslieville aujourd'hui pour annoncer une nouvelle initiative visant à améliorer l'accès à des services de santé essentiels destinés aux usagers des refuges, notamment des soins primaires et des soutiens en santé mentale.

Cette nouvelle approche collaborative entre l'Ontario et la ville de Toronto commencera dans cinq refuges qui offrent plus de 300 lits partout en ville aux personnes vulnérables, qui présentent souvent des besoins en santé complexes.

Un nouveau comité consultatif composé d'exploitants et d'usagers de refuges, et de fournisseurs de services de santé a également été créé pour fournir des conseils suivis sur l'amélioration de l'accès aux services de santé pour les usagers des refuges.

D'autre part, l'Ontario va octroyer un financement afin d'ouvrir 244 nouveaux logements avec services de soutien permanents à Toronto pour les personnes vivant avec une maladie mentale ou une dépendance, particulièrement celles qui sont sans abri ou risquent de le devenir.

Au début du mois, la province a annoncé qu'elle mettrait le 354, rue George à la disposition de la ville de Toronto pour servir de nouveau refuge temporaire.

Faits en bref

  • Les fournisseurs de soins de santé, les exploitants de refuges, le Réseau local d’intégration des services de santé du Centre-Toronto et le personnel de la ville collaborent pour mettre au point et déployer le projet pilote de services de santé dans les refuges au cours des prochains mois.
  • Le ministère de la Santé et des Soins de longue durée finance environ 6900 logements avec services de soutien pour les personnes atteintes de maladies mentales ou de dépendances, ainsi que pour d’autres personnes vulnérables, dans la région du grand Toronto.
  • La province entreprend des travaux de rénovation importants au 354, rue George – y compris le chauffage, la ventilation et la climatisation, et l’électricité et la plomberie – afin de préparer le bâtiment pour que la ville de Toronto puisse s’en servir comme refuge temporaire.
  • En se fondant sur les recommandations du Comité consultatif d’experts pour la prévention de l’itinérance, l’Ontario s’est fixé l’objectif de mettre fin à l’itinérance chronique d’ici 2025.

Ressources additionnelles

Citations

« Je tiens à remercier les travailleurs de première ligne des refuges et les fournisseurs de services de santé de travailler sans relâche pour les usagers des refuges et de présenter leurs revendications, ces usagers qui sont parmi les personnes les plus vulnérables et les plus mal servies de nos collectivités. Notre gouvernement a pris l’engagement de continuer à collaborer avec nos partenaires afin de trouver des solutions novatrices pour améliorer l’accès aux services de santé nécessaires pour les usagers des refuges, et d’augmenter le parc de logements avec services de soutien à Toronto, et aux quatre coins de l’Ontario. »

Dr Eric Hoskins

ministre de la Santé et des Soins de longue durée

« Nous avons pris l’engagement de mettre fin à l’itinérance chronique en Ontario d’ici 2025. De nouveaux logements avec services de soutien nous permettront de nous rapprocher de ce but en trouvant des logements permanents pour ceux et celles qui sont sans abri ou risquent de le devenir. Il est crucial de pouvoir trouver des logements pour les gens afin de leur permettre de vivre leur plein potentiel. »

Peter Milczyn

ministre du Logement et ministre responsable de la Stratégie de réduction de la pauvreté

« La cause profonde d’une grande partie des problèmes liés à l’itinérance et aux refuges auxquels Toronto est confronté est associée à des problèmes de santé mentale et de dépendances. L’itinérance est un problème urbain très réel au Canada, et il incombe à tous les citoyens et à tous les ordres de gouvernement de s’y attaquer. Je tiens à remercier le gouvernement de l’Ontario de collaborer avec la ville de Toronto afin de mettre en place des solutions à long terme pour réagir à ce problème complexe et à ses causes. »

John Tory

maire de Toronto

Contacts

Partager

Sujets

Gouvernement Santé et bien-être