Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Protégez-vous des morsures de tiques

Communiqué archivé

Protégez-vous des morsures de tiques

Apprenez comment réduire votre risque pour la maladie de Lyme

L'Ontario encourage la population à se protéger contre les morsures de tiques et à réduire le risque de contracter la maladie de Lyme lorsqu'elle passe du temps à l'extérieur.

La maladie de Lyme se propage par la morsure d'une tique à pattes noires infectée, qu'on retrouve presque partout en Ontario. Les personnes qui vivent dans une région boisée avec des herbes hautes et des buissons, ou des milieux humides devraient adopter les mesures suivantes :

  • rester sur les sentiers balisés, dans la mesure du possible;
  • porter des manches longues, un pantalon, des chaussettes et des chaussures fermées;
  • rentrer leur pantalon dans leurs chaussettes et porter des vêtements de couleur claire pour rendre les tiques plus visibles;
  • mettre un insectifuge à base de DEET ou d'icaridine sur les vêtements et la peau exposée;
  • vérifier soigneusement la présence de tiques sur leur corps après avoir été à l'extérieur - l'enlèvement rapide des tiques peut aider à prévenir l'infection.

Si elle n'est pas traitée, la maladie de Lyme peut entraîner de graves problèmes de santé. Une infection peut entraîner de l'arthrite récurrente, des problèmes neurologiques, de l'engourdissement et de la paralysie. Consultez un professionnel de la santé si vous présentez l'un des symptômes suivants après une morsure de tique :

  • éruption cutanée;
  • maux de tête;
  • fièvre;
  • douleurs musculaires et articulaires;
  • spasmes;
  • faiblesse, engourdissement ou fourmillements;
  • sensation de malaise général.

La plupart des cas de maladie de Lyme peuvent être traités fructueusement avec des antibiotiques lorsque la maladie est diagnostiquée précocement.

Faits en bref

  • Environ 997 cas de maladie de Lyme ont été répertoriés en Ontario en 2017.
  • Le risque le plus élevé de contracter la maladie de Lyme est durant les moins de printemps et d’été.
  • Lorsque vous examinez votre corps pour déceler la présence de tiques, il est conseillé de faire particulièrement attention à des zones comme le cuir chevelu, les chevilles, les aisselles, l’aine et l’arrière des oreilles et des genoux. Servez-vous d’un miroir pour voir l’arrière de votre corps ou demandez à quelqu’un de vérifier pour vous.

Ressources additionnelles

Citations

« Après un long hiver, les Ontariennes et les Ontariens veulent être dehors et profiter d’activités comme des randonnées, du jardinage ou du camping. Prendre le temps de connaître les façons de réduire l’exposition aux morsures de tiques et de prévenir la maladie de Lyme est une facette importante du plaisir d’être à l’extérieur. »

Dr David Williams

médecin hygiéniste en chef

Partager

Sujets

Gouvernement Santé et bien-être