Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Améliorer la qualité des services de santé mentale et de lutte contre les dépendances en Ontario

Communiqué

Améliorer la qualité des services de santé mentale et de lutte contre les dépendances en Ontario

Des mesures seront aussi prises pour recouvrer les coûts des soins de santé en raison de la crise des opioïdes

TORONTO - Le système de santé mentale et de lutte contre les dépendances de l'Ontario est déconnecté et l'accès aux services de qualité est inégal, ce qui rend difficile pour les patients et les familles de s'y retrouver au milieu d'un système très complexe et d'obtenir les services dont ils ont besoin.

C'est pourquoi le gouvernement pour la population de l'Ontario protège ce qui compte le plus en prenant des mesures pour améliorer la qualité des services de santé mentale et de traitement des toxicomanies et récupérer les coûts des soins de santé en raison de la crise des opioïdes. Aujourd'hui, l'Ontario présentera la Loi sur les bases nécessaires à la promotion et à la protection des services de santé mentale et de lutte contre les dépendances. Si elle est adoptée, cette loi mettra sur pied un Centre d'excellence en santé mentale et en lutte contre les dépendances au sein du ministère de la Santé de l'Ontario et appuiera la participation de la province au recours collectif national intenté l'an dernier en Colombie-Britannique contre plus de 40 fabricants et grossistes d'opioïdes.

« En réponse aux appels de longue date en faveur d'un leadership provincial plus fort, notre gouvernement adopte une approche à l'échelle du système pour bâtir un système de santé mentale et de lutte contre les dépendances interconnecté, a déclaré Christine Elliott, vice-première ministre et ministre de la Santé et des Soins de longue durée. Le Centre d'excellence en santé mentale et en lutte contre les dépendances, tel que proposé, permettrait aux patients et aux familles de l'Ontario d'avoir accès à des soins et des services intégrés, normalisés et fondés sur des données probantes, peu importe où ils vivent. Le nouveau centre jetterait les bases de l'élaboration et de la mise en œuvre d'une stratégie globale en matière de soins de santé mentale. »

La mise sur pied du centre fait suite aux recommandations formulées en 2010 par le Comité spécial de la santé mentale et de la lutte contre les dépendances, coprésidé par Christine Elliott, et créé par une motion qu'elle a présentée. Au sein de Santé Ontario, le Centre d'excellence en santé mentale et en lutte contre les dépendances, tel que proposé, effectuerait les actions suivantes :

  • Mettre en place un point central de responsabilisation et de surveillance pour les soins de santé mentale et de lutte contre les dépendances.
  • Être responsable de la normalisation et de la surveillance de la qualité et de la prestation des services et des soins cliniques dans l'ensemble de la province, afin d'offrir une expérience meilleure et plus constante pour les patients.
  • Fournir du soutien et des ressources aux équipes de Santé Ontario, un nouveau modèle pour intégrer les soins et le financement, aiguiller les patients vers les différents types de soins dont ils ont besoin et les aider à s'y retrouver dans le système.   

Pour respecter les contribuables, la Loi sur les bases nécessaires à la promotion et à la protection des services de santé mentale et de lutte contre les dépendances appuierait, si elle était adoptée, la participation de l'Ontario au recours collectif national intenté l'an dernier en Colombie-Britannique contre plus de 40 fabricants et grossistes d'opioïdes. La poursuite a été intentée au nom de tous les gouvernements provinciaux, territoriaux et fédéral, et vise à recouvrer les coûts des soins de santé engagés par le gouvernement en raison d'une maladie ou d'une blessure liée aux opioïdes. Notre gouvernement a l'intention d'investir toute somme découlant de ce litige directement dans les services de santé mentale et de lutte contre les dépendances de première ligne.

« La crise des opioïdes a coûté énormément à la population de l'Ontario, tant en vies humaines qu'en répercussions sur les soins de santé de première ligne, a déclaré la procureure générale Caroline Mulroney. Si cette loi proposée est adoptée, elle nous aidera à prendre d'autres mesures pour lutter contre la crise actuelle des opioïdes et à tenir les fabricants et les grossistes responsables de leur rôle dans cette crise. »

Ensemble, les mesures prises par le gouvernement protégeront ce qui compte le plus, respecteront les contribuables et jetteront des bases solides à mesure que la province élaborera et mettra en œuvre une stratégie globale et interdépendante en matière de santé mentale et de lutte contre les dépendances.

Faits en bref

  • Le gouvernement a tenu 19 consultations dans l'ensemble de la province avec des organismes communautaires de santé mentale et de lutte contre les dépendances, des fournisseurs de services de première ligne, des hôpitaux, des défenseurs, des experts et des personnes qui ont vécu une expérience dans ce domaine.
  • La mise en place d'un Centre d'excellence en santé mentale et en lutte contre les dépendances fait partie du plan du gouvernement visant à moderniser notre système de soins de santé publique, qui met sans relâche l'accent sur l'expérience des patients et l'amélioration des soins interconnectés, afin de réduire les temps d'attente et de mettre fin aux soins de santé de couloir. Il s'agit d'une étape importante vers l'intégration des soins de santé mentale et de lutte contre les dépendances dans toutes les sphères du système de soins de santé.
  • Cette année, le gouvernement investit 174 millions de dollars de plus pour soutenir les services de santé mentale et de traitement des toxicomanies dont on a désespérément besoin sur le terrain, dans les écoles, les collectivités et les centres de santé partout dans la province. Cela fait partie de l'engagement de l'Ontario d'investir 3,8 milliards de dollars sur 10 ans pour élaborer et mettre en œuvre une stratégie globale et interdépendante en matière de santé mentale et de lutte contre les dépendances.

Document d’information

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Gouvernement Santé et bien-être