Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario lance un programme pour financer les services de dialyse hors pays

Communiqué

L'Ontario lance un programme pour financer les services de dialyse hors pays

Le nouveau programme coïncide avec l’élimination de l’inefficace programme destiné aux voyageurs hors pays

Ministère de la Santé

Chaque Ontarienne et Ontarien mérite d'avoir l'occasion de voyager à l'étranger en toute sécurité. L'Ontario lance donc un nouveau programme pour financer les services de dialyse hors pays, afin de s'assurer que la population ontarienne atteinte d'insuffisance rénale peut continuer d'avoir accès aux soins dont elle a besoin lorsqu'elle voyage à l'extérieur du Canada.

« Notre gouvernement a écouté les Ontariennes et les Ontariens sous dialyse concernant le besoin de préserver et de protéger leur capacité de voyager et de travailler à l'étranger en toute sécurité, a déclaré Christine Elliott, vice-première ministre et ministre de la Santé. Ce nouveau programme destiné à financer les services de dialyse hors pays garantira que les patients sous hémodialyse peuvent planifier leurs voyages à l'étranger en ayant la certitude qu'ils peuvent avoir accès aux services médicalement nécessaires dont ils ont besoin. »

À compter du 1er janvier 2020, ce nouveau programme sera exploité par le Réseau rénal de l'Ontario avec du financement du gouvernement, et les patients recevront les mêmes taux de remboursement qu'offrent actuellement les programmes existants. Le lancement de ce nouveau programme coïncidera avec l'élimination de l'inefficace programme destiné aux voyageurs hors pays.

En 2018, la vérificatrice générale de l'Ontario a déclaré que le programme destiné aux voyageurs hors pays présentait des problèmes de longue date. Le programme dépense un tiers de son financement pour son administration et 90 pour cent de ses paiements vont directement à l'industrie privée du voyage, qui présente des réclamations au nom de ses clients assurés. De plus, avec de faibles taux de remboursement, les Ontariennes et les Ontariens qui n'achètent pas une assurance-santé de voyage privée peuvent se retrouver à devoir payer des factures extrêmement élevées.

« Pour dire les choses simplement, le programme destiné aux voyageurs hors pays représentait une utilisation irresponsable de l'argent des contribuables, a expliqué la ministre Elliott. Le programme fait très peu pour offrir une couverture de voyage importante ou une valeur aux contribuables, en particulier lorsque des régimes d'assurance privés sont facilement accessibles et offrent le niveau de protection que tout un chacun devrait avoir lorsqu'il voyage. »

Les résidents assurés de l'Ontario continueront de bénéficier d'une couverture pour des services de médecins et hospitaliers lorsqu'ils sont en visite dans une autre province ou un autre territoire canadiens ou y déménagent. Une assurance-santé de voyage est actuellement offerte par plusieurs régimes d'assurance au travail et cartes de crédit. Les Ontariennes et les Ontariens qui voyagent à l'étranger continuent d'être encouragés à acheter une couverture d'assurance voyage appropriée dans l'éventualité où ils auraient besoin de soins d'urgence lorsqu'ils sont à l'extérieur du pays.

Faits en bref

  • Le ministère fournit annuellement 700 000 $ au Réseau rénal de l’Ontario afin de mettre en place et d’exploiter le nouveau programme qui financera les services de dialyse hors pays.
  • Le ministère dépense actuellement environ 2,8 millions de dollars par année pour administrer le programme destiné aux voyageurs hors pays, qui verse environ 9 millions de dollars d’indemnités chaque année.

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Gouvernement Santé et bien-être