Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario accroît les soins de santé numériques et virtuels

Communiqué

L'Ontario accroît les soins de santé numériques et virtuels

Donner aux patients plus d’options fait partie du plan de la province pour éliminer les soins de santé de couloir

Ministère de la Santé

MISSISSAUGA — La nouvelle stratégie Priorité au numérique pour la santé de l'Ontario fera entrer l'expérience du patient dans le 21e siècle et aidera à éliminer les soins de santé de couloir en offrant davantage de choix et en rendant les soins de santé plus simples, plus faciles et plus commodes pour les patients. Parallèlement à cela, cette nouvelle stratégie mettra à profit l'imagination et les capacités des innovateurs ontariens en matière de santé numérique afin d'améliorer les soins pour l'ensemble de la population ontarienne.

Aujourd'hui, Christine Elliott, vice-première ministre et ministre de la Santé, était à l'Hôpital Credit Valley de l'organisme Trillium Health Partners afin d'annoncer les cinq piliers de la stratégie Priorité au numérique pour la santé du gouvernement. Lorsque cette stratégie sera totalement déployée, voici ce à quoi pourront s'attendre les patients :

  1. Plus d'options virtuelles en matière de soins : Accroître l'accessibilité aux consultations par vidéo et favoriser d'autres outils de soins virtuels comme une messagerie sécurisée. De plus, les fournisseurs pourront tirer profit d'une gamme de technologies virtuelles en matière de soins qui respectent mieux les besoins de leurs patients.
  2. Accès accru à un service de prise de rendez-vous en ligne : Les patients pourront prendre des rendez-vous qui répondent mieux à leurs besoins.
  3. Accès accru aux données pour les patients : Un plus grand nombre de patients pourront recevoir leur dossier de santé sécurisé en ligne et prendre des décisions éclairées concernant leurs soins.
  4. De meilleurs outils mieux interconnectés pour les fournisseurs de première ligne : Un plus grand nombre de fournisseurs pourront accéder aux dossiers de patients entreposés par plusieurs fournisseurs de services de santé afin de prodiguer de meilleurs soins plus rapidement.
  5. Intégration des données et analyse prédictive : Les fournisseurs se heurteront à moins d'obstacles pour intégrer et utiliser les renseignements sur la santé sécurisés afin de gérer les ressources en santé et d'améliorer les soins aux patients. Cela pourrait entraîner des améliorations comme une intervention précoce et une meilleure prise en charge des maladies chroniques.

« L'Ontario adopte de nouvelles pratiques et technologies numériques qui amélioreront l'expérience du patient et aideront à éliminer les soins de santé de couloir, en élargissant l'accès à des options numériques et virtuelles en matière de soins, a déclaré la ministre Elliott. Notre stratégie Priorité au numérique pour la santé appuiera la façon dont nous concrétiserons un système de santé moderne et pleinement interconnecté. Pour les Ontariennes et les Ontariens, cela signifiera qu'ils pourront choisir la manière dont ils reçoivent les soins et les services, qu'ils contrôleront la façon d'accéder à leurs renseignements personnels sur la santé, et qu'ils n'auront pas à répéter leurs antécédents. Pour les fournisseurs de soins de santé, cela veut dire qu'ils auront les renseignements et les soutiens nécessaires au bout de leurs doigts, ce qui leur permettra de se concentrer sur les soins plutôt que sur la technologie. »

La première étape de la stratégie numérique haussera l'accessibilité des soins virtuels avec environ 55 000 consultations par vidéo supplémentaires offertes par les médecins directement aux patients au lieu de leur choix au cours de la prochaine année. Pour ce faire, le gouvernement investira 3 millions de dollars en nouveau financement afin de rémunérer les consultations par vidéo qu'ils sont désormais capables d'offrir. Ce faisant, les patients profiteront d'une plus grande souplesse pour accéder à des soins grâce à des consultations par vidéo. Plus de patients pourront profiter de consultations par vidéo sécurisées auprès de leurs fournisseurs de soins de santé à partir de l'emplacement de leur choix, notamment dans le confort de leur propre foyer. Les patients pourront encore consulter leurs fournisseurs en personne, mais cela permettra aux fournisseurs d'utiliser les consultations par vidéo pour offrir à leurs patients davantage d'options pour accéder aux services qu'ils offrent.

De plus, cette première étape permettra aux équipes Santé Ontario de recueillir, utiliser et partager des renseignements afin d'arriver à de meilleurs soins et résultats pour les patients. Cela améliorera la commodité pour les patients et fera la promotion de soins plus interconnectés en s'assurant que les patients n'auront pas besoin de répéter leurs renseignements en matière de santé. Cela sera rendu possible grâce aux modifications proposées par l'Ontario afin de moderniser la Loi de 2004 sur la protection des renseignements personnels sur la santé qui introduira aussi des dispositions plus strictes pour les personnes et les organismes qui font un mauvais usage des renseignements personnels sur la santé.

Alors que l'élaboration et le déploiement de l'approche donnant la priorité au numérique pour la santé continuent, le gouvernement fera des investissements continus pour élargir les solutions numériques en matière de santé afin d'appuyer le déploiement complet de la stratégie.

« L'Ontario est déjà un chef de file mondial en offrant des consultations par vidéo pour des soins spécialisés aux patients dans des établissements de santé de toute la province, améliorant ainsi l'accès aux soins dans nos collectivités les plus au Nord et en milieu rural, a expliqué le Dr Ed Brown, président-directeur général du Réseau Télémédecine Ontario. Récemment, nous avons mis l'accent sur des options de soins virtuels innovatrices qui connectent les patients directement avec les fournisseurs de soins de santé, facilement et commodément en passant par leur ordinateur personnel ou leur téléphone intelligent. La capacité de se connecter virtuellement permet aux patients de recevoir des soins au moment et à l'endroit où ils en ont besoin. »

L'Ontario a un plan exhaustif pour éliminer les soins de santé de couloir, ce qui comprend de faire des investissements et de mettre de l'avant de nouvelles initiatives autour de quatre piliers :

  1. Prévention et promotion de la santé : garder les patients aussi en santé que possible dans leurs collectivités et hors des hôpitaux.
  2. Offrir les bons soins au bon endroit : lorsque les patients ont besoin de soins, s'assurer qu'ils les reçoivent à l'endroit le plus approprié, qui n'est pas toujours l'hôpital. Cela comprend d'élargir l'accès de la population ontarienne aux nouvelles options numériques et virtuelles en matière de soins grâce à la stratégie Priorité au numérique pour la santé de l'Ontario.
  3. Intégration et déplacements des patients améliorés : mieux intégrer les fournisseurs de soins afin de s'assurer que les patients passent moins de temps à attendre dans les hôpitaux lorsqu'ils sont prêts à recevoir leur congé.
  4. Renforcement de la capacité : créer de nouveaux lits d'hôpital et de soins de longue durée tout en augmentant les services communautaires à l'échelle de l'Ontario.

Faits en bref

  • Deux tiers des Canadiennes et Canadiens souhaiteraient consulter différents fournisseurs de soins de santé au moyen d’une plateforme virtuelle.
  • Les consultations par vidéo ne conviendront pas à tous les types de visites médicales, mais les Ontariennes et les Ontariens qui le souhaitent devraient discuter avec leurs médecins pour décider si cette solution est disponible et appropriée pour eux.
  • Le gouvernement continuera de mobiliser et de consulter les fournisseurs de soins de santé, les patients et les experts en matière de vie privée afin de mettre en œuvre l’ensemble de la stratégie Priorité au numérique pour la santé.

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Gouvernement Santé et bien-être