Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario rend les terrasses « amies des chiens »

Communiqué

L'Ontario rend les terrasses « amies des chiens »

Abolir les obstacles inutiles pour permettre aux restaurants de répondre aux besoins des consommateurs

Ministère de la Santé

UXBRIDGE — L'Ontario donne aux consommateurs davantage de choix et aide les entreprises à rester compétitives en réduisant les fardeaux réglementaires non nécessaires, tout en préservant la santé et la sécurité du public.  

Aujourd'hui, la vice-première ministre et ministre de la Santé Christine Elliott s'est rendue à la Second Wedge Brewing Company en compagnie de Peter Bethlenfalvy, président du Conseil du Trésor et député de Pickering—Uxbridge, et de Prabmeet Sarkaria, ministre associé délégué aux Petites Entreprises et à la réduction des formalités administratives, afin d'annoncer que l'Ontario propose de permettre aux restaurants d'autoriser la présence de chiens sur les terrasses et dans les lieux où des aliments à faible risque, comme des aliments préemballés, des fruits frais et la plupart des collations, sont vendus en même temps que de la bière, du vin et des spiritueux.

« Certaines règles créent des obstacles inutiles empêchant les entreprises locales de véritablement répondre aux besoins de leurs consommateurs et limitant le choix des consommateurs, a déclaré la ministre Elliott. Même si la protection de la santé et de la sécurité de la population ontarienne sera toujours notre principale priorité, les modifications proposées afin de permettre la présence de chiens sur les terrasses de restaurant et dans les endroits où des aliments à faible risque sont servis mettront l'Ontario sur le même pied que d'autres provinces et collectivités publiques, tout en facilitant la vie aux propriétaires de chiens qui souhaitent profiter d'un repas sur une terrasse. »

Actuellement, les propriétaires de chiens sont limités aux restaurants et aux terrasses qui possèdent à proximité une rampe pour attacher des laisses. Grâce à ces modifications proposées, les propriétaires de chiens pourront plus facilement et plus agréablement prendre un repas à l'extérieur et les propriétaires d'entreprises auront une plus grande souplesse. Si elles sont adoptées, ces modifications entreront en vigueur le 1er janvier 2020.

Les membres du public et du secteur ont jusqu'au 27 novembre pour faire parvenir leurs commentaires au gouvernement sur les modifications réglementaires proposées.

« Nous sommes un gouvernement à l'écoute. Lorsque l'entreprise The Second Wedge est venue m'expliquer les effets que ces formalités administratives inutiles et coûteuses ont sur leur entreprise et d'autres dans la province, je savais que notre gouvernement devait trouver une solution, a expliqué le député Bethlenfalvy. Grâce au travail du ministre Sarkaria, de la ministre Elliott et de mon équipe, nous adoptons des réformes responsables et sensibles qui garantissent que les entreprises peuvent offrir aux consommateurs les services qu'ils souhaitent obtenir. »

« Grâce à la Loi pour mieux servir la population et faciliter les affaires, nous apportons des améliorations logiques au cadre réglementaire de l'Ontario — permettant aux entreprises de créer des emplois et allégeant les fardeaux qui pèsent sur les familles qui travaillent fort, a continué le ministre Sarkaria. Réduire les formalités administratives ne se résume pas qu'aux entreprises. C'est aussi une question de donner aux Ontariennes et aux Ontariens la liberté de faire les choses qui comptent pour eux — comme profiter du brunch du dimanche avec un membre de la famille à quatre pattes. Un gros merci aux ministres Bethlenfalvy et Elliott pour leur travail visant à offrir ce choix aux familles de toute la province. »

Cela fait partie de l'approche réfléchie et ciblée de l'Ontario pour réduire le fardeau réglementaire dans différents secteurs, notamment l'agriculture, le camionnage, la construction, les soins de santé et la restauration. Elle procurera des avantages directs aux personnes dans leur vie de tous les jours, tout en facilitant aussi les affaires, la création d'emplois et la croissance des salaires.

« Le gouvernement de l'Ontario crée le bon environnement pour la réussite des entreprises locales en abolissant les règlements inefficaces, selon Rob Garrard, cofondateur et propriétaire de l'entreprise The Second Wedge Brewing Co. Il appuie les sociétés comme la nôtre en nous permettant de prendre des décisions sensées, responsables et populaires que demandent les collectivités. »

Faits en bref

  • Actuellement, le Règlement sur les dépôts d’aliments en vertu de la Loi sur la protection et la promotion de la santé, ne permet pas la présence d’animaux vivants (sauf dans des circonstances limitées) dans toutes les pièces de dépôt d’aliments où des aliments sont préparés, emballés ou servis.
  • Le gouvernement de l’Ontario a adopté plus de 100 mesures pour moderniser et simplifier la réglementation, en réduisant les chevauchements avec le gouvernement fédéral et les municipalités, en actualisant les anciennes exigences et en simplifiant les règles compliquées.
  • Le Plan d’action pour un Ontario ouvert aux affaires a fixé l’objectif de réduire le coût pour se conformer aux règlements visant les entreprises de 400 millions de dollars par année d’ici 2020, afin d’aider les entreprises à garder, à faire croître et à créer de bons emplois.

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Gouvernement Santé et bien-être