Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario confirme un troisième cas du nouveau coronavirus de 2019

Communiqué

L'Ontario confirme un troisième cas du nouveau coronavirus de 2019

La province ajoute une nouvelle catégorie de déclaration pour refléter plus exactement la situation actuelle

Ministère de la Santé

TORONTO - Aujourd'hui, le Dr David Williams, médecin hygiéniste en chef, a confirmé le troisième cas du nouveau coronavirus de 2019 en Ontario. Le cas est situé à London, en Ontario.

Compte tenu de la nouveauté du coronavirus de 2019 et conformément aux efforts de coopération continus entre Santé publique Ontario (SPO) et l'Agence de la santé publique du Canada (ASPC), l'Ontario a fourni tous les échantillons de test au Laboratoire national de microbiologie de Winnipeg. Des tests supplémentaires ont été effectués sur les échantillons fournis dans le cadre des efforts du Laboratoire national de microbiologie en matière de contrôle de la qualité. À la suite de ces tests, un cas qui était auparavant jugé négatif par le laboratoire de SPO a maintenant été trouvé positif par le Laboratoire national de microbiologie, qui utilise un test plus précis permettant de détecter les plus petites traces du virus. La majorité des cas précédemment considérés comme étant négatifs ont été confirmés comme tels par le Laboratoire national de microbiologie.

Afin d'offrir au public une plus grande certitude, les rapports de l'Ontario comprendront désormais une nouvelle catégorie qui reflète plus précisément le statut de la province : les cas présumés négatifs. Néanmoins, pour toute personne présumée négative par le laboratoire de SPO, le risque de transmission du virus est extrêmement faible.

Le cas nouvellement confirmé concerne une femme dans la vingtaine qui est arrivée à Toronto le 23 janvier 2020, sans aucun symptôme, et qui a été transportée à London dans un véhicule privé. Le 24 janvier 2020, la femme a commencé à présenter des symptômes et a été évaluée le même jour au London Health Sciences Centre. Elle a ensuite reçu son congé avec suivi du bureau de santé de Middlesex-London. Cette femme a été peu exposée à d'autres personnes et est en isolement depuis le 24 janvier 2020, avec des contacts réguliers avec le service de santé de Middlesex-London qui surveille son état de santé. Elle est maintenant rétablie et se porte bien.

« Je tiens à réitérer que le risque pour les Ontariens reste faible, a déclaré le DWilliams. Il est clair que nous en apprenons davantage sur le coronavirus chaque jour, et nos procédures de test évoluent et se précisent de plus en plus, ce qui est une bonne nouvelle pour tout le monde en Ontario et au Canada. En travaillant main dans la main avec nos partenaires du système de santé, nous sommes en très bonne position pour endiguer le virus et mieux protéger la santé et le bien-être des personnes et des familles dans toute la province. »

Tout en exigeant la validation du Laboratoire national de microbiologie, le laboratoire de SPO continuera d'offrir au système de santé publique de la province une indication préliminaire du statut d'un cas, permettant à la province et aux responsables locaux de la santé publique de mettre en œuvre rapidement et efficacement tous les protocoles nécessaires pour confiner et traiter toute personne atteinte du nouveau coronavirus de 2019.

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Gouvernement Santé et bien-être