Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Le nouveau plan pour édifier un système de santé mentale et de lutte contre les dépendances facilitera l'accès à des soins de qualité supérieure pour la population ontarienne

Document d'information

Le nouveau plan pour édifier un système de santé mentale et de lutte contre les dépendances facilitera l'accès à des soins de qualité supérieure pour la population ontarienne

Ministère de la Santé

L'Ontario lance la Feuille de route vers le mieux-être : Plan d'élaboration du système de santé mentale et de lutte contre les dépendances de l'Ontario. Cette feuille de route part de zéro et se fonde sur des consultations poussées avec des familles et des personnes ayant une expérience directe, des organismes communautaires et des fournisseurs de services de santé de première ligne afin de s'assurer que l'Ontario peut tracer une voie claire pour permettre aux gens d'accéder plus facilement à des soins de qualité supérieure dans les collectivités de toute la province.

Bâtir sur des bases solides

Le nouveau Centre d'excellence pour la santé mentale et la lutte contre les dépendances faisant partie de Santé Ontario servira de bases sur lesquelles la Feuille de route vers le mieux-être est construite. En réponse aux recommandations faites en 2010 par le Comité spécial de la santé mentale et de la lutte contre les dépendances, pour lequel Christine Elliott était vice-présidente et qui avait été créé grâce à une motion qu'elle avait présentée et qui avait été appuyée unanimement par l'Assemblée législative de l'Ontario, le Centre :

  • établira un point central de supervision pour les soins en matière de santé mentale et de lutte contre les dépendances;
  • sera responsable de la normalisation et de la surveillance de la qualité et de la prestation de services factuels et de soins cliniques, afin d'offrir une meilleure expérience plus uniforme aux patients;
  • offrira un soutien et des ressources aux équipes Santé Ontario qui aiguillent les patients vers les différents types de soins en matière de santé mentale et de lutte contre les dépendances dont ils ont besoin et qui les aident à s'orienter dans le système complexe.

Feuille de route vers le mieux-être

Alors que le Centre d'excellence pour la santé mentale et la lutte contre les dépendances normalise et organise mieux le système, il permettra et stimulera le déploiement efficace des quatre piliers de la feuille de route :

  1. Amélioration de la qualité : Le Centre d'excellence pour la santé mentale et la lutte contre les dépendances élaborera un jeu uniforme de normes factuelles, en plus de surveiller et de gérer la qualité des soins par rapport à ces normes afin de s'assurer d'une expérience améliorée des clients dans les collectivités de toute la province.

    La province travaillera également avec des experts techniques et des fournisseurs en milieu communautaire à l'élaboration d'un nouveau cadre de services de base, qui circonscrira un ensemble de services de base en fonction d'une évaluation des besoins en santé de la population et de la capacité existant sur le terrain. Ce faisant, la province s'assurera que, au fil du temps, tous les Ontariennes et les Ontariens ont un accès égal à une gamme commune de service de qualité supérieure, peu importe l'endroit où ils vivent. Des normes de service de base seront aussi élaborées afin de fixer des objectifs pour les fournisseurs concernant la manière dont chaque service de base devrait être prodigué, de façon à ce que la population puisse avoir l'assurance d'une expérience uniforme peu importe où elle se présente. Le cadre de services de base et les normes de service de base qui y sont associées fourniront un cadre factuel qui orientera les futures décisions en matière de financement.

  2. Élargissement des structures existantes : Guidé par les consultations exhaustives menées par la province, l'Ontario continuera à investir dans l'élargissement des programmes et des services prioritaires : les enfants et les jeunes ainsi que les carrefours bien-être pour les jeunes afin de promouvoir l'identification et l'intervention précoces; le secteur de la justice, incluant l'ajout d'équipes mobiles d'intervention en cas de crise et de formation pour le personnel policier et correctionnel; de l'aide au logement pour les personnes itinérantes et présentant des problèmes de santé mentale et de lutte contre les dépendances; du soutien continu pour des solutions d'inspiration locale pour les collectivités ayant des besoins uniques, notamment les collectivités autochtones et les Francophones. Au fil du temps, les décisions futures en matière de financement seront orientées par le cadre de services de base, lequel cernera les lacunes dans les soins.

  3. Mise en œuvre de solutions innovatrices : Comme l'a démontré le lancement du programme Capacité mentale, un nouveau programme de thérapie cognitivo-comportementale financé par les deniers publics, l'Ontario reconnaît qu'il existe des lacunes en matière de soins qui exigent une attention urgente. Ce programme augmentera l'accès aux soins pour les Ontariennes et les Ontariens présentant des problèmes d'anxiété et de dépression, les deux troubles de santé mentale les plus fréquents. De plus, en réponse aux recommandations du Groupe consultatif du POSA, la province élaborera et mettra à l'essai un programme de formation intégré en santé mentale en 2020 pour les fournisseurs de services en matière d'autisme afin d'adapter la thérapie cognitivo-comportementale au trouble du spectre de l'autisme chez les enfants et les jeunes.

    Grâce au nouveau modèle de Service relatif à la consommation et au traitement, ainsi qu'à d'autres investissements dans le système, l'Ontario continuera d'élargir les services de traitement exhaustifs et globaux de la toxicomanie qui sauvent des vies et d'aiguiller la population ontarienne vers des services de traitement et de réadaptation. Finalement, grâce aux carrefours bien-être pour les jeunes, l'Ontario offrira de l'aide supplémentaire aux jeunes et aux jeunes adultes transférés vers des programmes de santé mentale et de lutte contre les dépendances destinés aux adultes en fournissant des soins accrus aux clients âgés de 12 à 25 ans.

  4.  Amélioration de l'accès : La province garantira un accès plus facile à des services améliorés. À maturité, toute personne vivant en Ontario pourra appeler, texter ou aller en ligne pour trouver des services ou obtenir de l'aide en utilisant un numéro de téléphone sans frais, un site Web facile à utiliser offrant du clavardage, ou des centres d'accès régionaux où une orientation en matière de dépistage, d'aiguillage et de services est offerte.

    L'Ontario améliore aussi les transitions entre les fournisseurs en connectant mieux les fournisseurs de soins de santé et les services en santé mentale et en lutte contre les dépendances par le truchement des équipes Santé Ontario. Afin d'aider les Ontariennes et les Ontariens à facilement trouver des services de base de santé mentale et de lutte contre les dépendances dans leurs collectivités et à y accéder, les fournisseurs de services de santé recevront une nouvelle icône pouvant être utilisée sur leurs sites Web et leurs devantures lorsqu'ils satisfont à certaines normes de service, établies par le Centre d'excellence pour la santé mentale et la lutte contre les dépendances.

Dans le but de surveiller la réussite, le Centre d'excellence pour la santé mentale et la lutte contre les dépendances travaillera avec les experts du secteur, les fournisseurs de services, les personnes ayant une expérience directe, les familles, les soignants et les chercheurs cliniques, afin de créer un ensemble uniforme de normes factuelles en matière de service et de qualité, en se fondant sur les pratiques exemplaires qui ont mené à des améliorations significatives de la qualité du traitement du cancer dans la province. Parallèlement à cela, l'Ontario collaborera avec le Centre d'excellence pour la santé mentale et la lutte contre les dépendances et les partenaires du système, les experts et les chercheurs cliniques afin de créer un cadre de mesure du rendement pour faciliter les améliorations au système. Ces données guideront la planification future par la province et favoriseront une transparence et une responsabilisation accrues.

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Gouvernement Santé et bien-être