Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario dévoile son plan pour édifier un système de santé mentale et de lutte contre les dépendances

Communiqué

L'Ontario dévoile son plan pour édifier un système de santé mentale et de lutte contre les dépendances

Un nouveau programme de thérapie financé par le public sera lancé cette année

Ministère de la Santé

WHITBY — Chaque année, plus d'un million d'Ontariennes et d'Ontariens présentent un problème de santé mentale ou de dépendances, ce qui peut avoir des répercussions sérieuses sur leur qualité de vie, y compris leur capacité d'aller à l'école ou de gagner leur vie. Après des consultations exhaustives menées auprès d'experts, d'organismes communautaires, de fournisseurs de soins de santé de première ligne, de premiers intervenants, de personnes ayant une expérience directe, de leurs familles et de soignants, l'Ontario lance la Feuille de route vers le mieux-être : Plan d'élaboration du système de santé mentale et de lutte contre les dépendances de l'Ontario.

Christine Elliott, vice-première ministre et ministre de la Santé, s'est rendue aujourd'hui en compagnie de Michael Tibollo, ministre associé délégué à la Santé mentale et à la Lutte contre les dépendances, au Centre des sciences de la santé mentale Ontario Shores afin de dévoiler la nouvelle feuille de route, qui trace une voie claire pour offrir aux Ontariennes et aux Ontariens l'accès à des soins et à des soutiens de qualité supérieure dans les collectivités de toute la province.

« Nous savons à quel point il est important pour les Ontariennes et les Ontariens et leurs familles d'avoir accès à des services de grande qualité au moment et à l'endroit où ils en ont besoin, a déclaré la ministre Elliott. En améliorant l'accessibilité et la qualité des soutiens en santé mentale et en lutte contre les dépendances et en connectant mieux la population avec ces services, cette nouvelle feuille de route aidera à bâtir des collectivités plus en santé en atténuant les pressions croissantes exercées sur nos hôpitaux et, ce faisant, appuiera significativement notre objectif d'éliminer les soins de santé de couloir. »

Le nouveau Centre d'excellence pour la santé mentale et la lutte contre les dépendances faisant partie de Santé Ontario servira de bases sur lesquelles la Feuille de route vers le mieux-être est construite. Historiquement, l'Ontario a eu un vif succès en créant un système de soins de classe mondiale, comme en matière de soins oncologiques. Le centre agira comme organisme coordonnateur central provincial qui tirera profit de cette expérience pour permettre et mettre en œuvre le déploiement efficace des quatre piliers de notre plan :

  1. Amélioration de la qualité;
  2. Élargissement des structures existantes;
  3. Mise en œuvre de solutions innovatrices;
  4. Amélioration de l'accès.

Ensemble, parallèlement avec une stratégie exhaustive concernant les temps d'attente, ces piliers aideront à édifier un système qui place le patient au centre des soins et qui réduit les temps d'attente inacceptablement élevés pour recevoir des services.

Dans le cadre du troisième pilier, la mise en œuvre de solutions innovatrices, l'Ontario lancera Capacité mentale, un nouveau programme et le premier de son genre au Canada, qui offrira une thérapie cognitivo-comportementale fondée sur les preuves afin de doter les Ontariennes et les Ontariens de dix ans et plus des compétences dont ils auront besoin tout au long de leur vie pour gérer leur santé mentale et leur mieux-être général.

Après avoir été évaluée par un clinicien formé en santé mentale, une personne admissible se verra offrir un programme de thérapie qui abordera son niveau de besoin afin de favoriser son rétablissement. Les types de services disponibles incluront des modules sur internet, des manuels personnalisés, des conseils par téléphone et des conseils cliniques, ainsi que de la thérapie en personne, en groupe ou individuelle. Le programme Capacité mentale sera financé de la même manière que l'Assurance-santé, sans que les patients aient à débourser de l'argent. Il sera déployé au cours du printemps 2020 et devrait être étendu à l'automne.

« Notre gouvernement continue de remplir sa promesse de faire de la santé mentale et de la lutte contre les dépendances une priorité, a expliqué Michael Tibollo, ministre associé délégué à la Santé mentale et à la Lutte contre les dépendances. La Feuille de route vers le mieux-être nous mène dans la bonne direction, vers l'édification d'un système de santé mentale et de lutte contre les dépendances exhaustif et connecté qui travaille pour l'ensemble de la population ontarienne durant toute sa vie. C'est un plan qui est axé sur le client, dirigé par les données et fondé sur les preuves. Surtout, c'est un plan qui s'assurera que tous les Ontariennes et les Ontariens ont accès à des services et à des soutiens de grande qualité, au moment et à l'endroit où ils en ont besoin. »

Dans le cadre du quatrième pilier, l'amélioration de l'accès, toute personne vivant en Ontario pourra appeler, texter ou aller en ligne pour se renseigner ou obtenir de l'aide grâce aux éléments qui suivent :

  • un numéro de téléphone sans frais et facile à retenir, accessible partout dans la province;
  • un site Web facile à utiliser avec une fonction de clavardage et des ressources pour le client.

L'Ontario est en voie de finaliser les plans pour la mise en place d'un numéro unique à composer. Comme première étape, un numéro unique fournira dès le printemps 2020 un accès simplifié vers les neuf programmes d'information et de conseils en santé de Télésanté Ontario. La province compte commencer à intégrer d'autres services, notamment certains services en santé mentale, à l'automne 2020, avec un élargissement progressif par la suite.

Les Ontariennes et les Ontariens auront aussi accès à une orientation personnalisée en matière de santé mentale et de lutte contre les dépendances grâce à des points d'accès régionaux établis à travers l'Ontario, ainsi qu'à leur équipe Santé Ontario, qui intègrera les soutiens en santé mentale et en lutte contre les dépendances offerts par les hôpitaux, les fournisseurs de soins primaires et les fournisseurs de services en milieu communautaire.

En se fondant sur les consultations exhaustives qui ont mené à l'élaboration de la Feuille de route vers le mieux-être, l'Ontario continue de mobiliser les partenaires du système afin d'aider au déploiement efficace de ce plan. Alors que ces améliorations qui se sont fait attendre longtemps sont réalisées, l'Ontario investira afin de combler les lacunes urgentes dans les soins pour s'attaquer aux temps d'attente importants et invalidants qui existent actuellement dans le système.

Faits en bref

  • Le gouvernement investira 20 millions de dollars en 2020 pour lancer Capacité mentale. Ce programme se fondera sur le travail accompli au cours des trois dernières années par quatre regroupements de réseaux régionaux, notamment le Centre de toxicomanie et de santé mentale, le Centre des sciences de la santé mentale Ontario Shores, le Centre de santé mentale Royal Ottawa et le Centre de soins de santé mentale Waypoint, ainsi qu’un centre de bibliothérapie administré par la division ontarienne de l’Association canadienne pour la santé mentale qui offre aux Ontariennes et aux Ontariens des documents d’appoint et des livres sur la santé mentale avec des conseils complémentaires et du soutien clinique.
  • Afin de mettre en œuvre la Feuille de route vers le mieux-être, l’Ontario investit 3,8 milliards sur 10 ans pour créer de nouveaux services et élargir des programmes. La province a commencé à combler les lacunes urgentes dans les soins identifiées par les partenaires du système en procédant à des investissements immédiats, notamment 174 millions de dollars de plus en financement annualisé pour les programmes de santé mentale et de lutte contre les dépendances en 2019-2020.
  • Pour élaborer la Feuille de route vers le mieux-être, le gouvernement écoute les clients, les soignants et les experts du secteur. La province a eu des discussions avec des centaines d’Ontariennes et d’Ontariens, notamment des séances de discussion dans des collectivités de toute la province et des observations de personnes ayant une expérience et une expertise en matière de santé mentale et de lutte contre les dépendances chez les Autochtones, de Francophones, de municipalités, d’associations et de représentants du système de justice. Continuer à mobiliser les partenaires du système, notamment les collectivités autochtones et les autres collectivités avec des besoins uniques, aidera à orienter le déploiement efficace du plan.

Document d’information

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Gouvernement Santé et bien-être