Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario nomme une conseillère spéciale pour la création de la Plateforme des données sur la santé

Communiqué

L'Ontario nomme une conseillère spéciale pour la création de la Plateforme des données sur la santé

Le nouvel outil aidera les chercheurs à détecter la COVID-19, faire des plans à son sujet et y réagir

Ministère de la Santé

TORONTO — Le gouvernement de l'Ontario a nommé la Dre Jane Philpott conseillère spéciale pour favoriser la conception et le déploiement de la nouvelle Plateforme ontarienne des données sur la santé (anciennement connue sous le nom de Plateforme PANTHR). Cette plateforme de données fournira aux chercheurs et aux partenaires du système de santé l'accès à des données anonymisées qui leur permettront de mieux détecter la COVID-19, faire des plans à son sujet et y réagir. De plus, cette plateforme appuiera des projets du Fonds ontarien de recherche pour l'intervention rapide contre la COVID-19.

« La Dre Philpott possède une vaste expérience à des postes de direction dans le système de santé et ses conseils seront inestimables alors que nous finalisons la création de la Plateforme ontarienne des données sur la santé, a déclaré Christine Elliott, vice-première ministre et ministre de la Santé. Cette plateforme fournira à nos chercheurs et partenaires du système de santé de calibre mondial un accès sécurisé à de meilleures données plus uniformes sur la population, ce qui améliorera la prise de décisions en matière de soins de santé et favorisera nos efforts pour venir à bout de la COVID-19. »

La Plateforme ontarienne des données sur la santé est développée en consultation avec le Commissaire à l'information et à la protection de la vie privée. Les renseignements recueillis aideront à éliminer des obstacles de longue date et permettront aux chercheurs d'aider à réaliser ce qui suit :

  • augmenter la détection de la COVID-19;
  • découvrir les facteurs de risque pour les populations vulnérables;
  • prédire le moment et le lieu d'éventuelles éclosions;
  • évaluer comment les mesures de prévention et de traitement fonctionnent;
  • identifier où distribuer le matériel et les autres ressources.

À titre de conseillère spéciale, la Dre Philpott présidera également la Table ronde ministérielle et fera des recommandations à la ministre de la Santé et au président du Conseil du Trésor. Les membres de la Table ronde ministérielle comprendront des experts de la santé publique, des experts de la vie privée et des experts cliniques. Ensemble, ils fourniront une solide direction dynamique afin de s'assurer que les données sont utilisées d'une manière qui protège la vie privée. La table ronde participera à une tribune de consultation qui orientera l'élaboration de la plateforme.

« Comme conseillère spéciale et présidente de la Table ronde ministérielle, la Dre Philpott fera des observations essentielles au soutien de la conception et du déploiement de cette plateforme de données sécurisée, a expliqué Peter Bethlenfalvy, président du Conseil du Trésor. La Plateforme ontarienne des données sur la santé sera un outil puissant qui nous aidera à mieux comprendre la COVID-19, la manière dont elle se propage et les moyens les plus efficaces de la combattre. »

« Que ce soit aux premières lignes des soins de santé, comme professeur de médecine ou dans ce nouveau rôle de conseillère spéciale, je suis honorée de faire partie de la lutte que mène l'Ontario contre la COVID-19, a dit la Dre Philpott. Cette plateforme de données intégrées est un élément essentiel de la réponse de la province à la pandémie. J'ai hâte d'observer comment elle facilitera un large éventail de recherche en santé et favorisera des améliorations de la qualité dans les soins cliniques. » 

« Ma bonne amie la Dre Philpott est une fonctionnaire extraordinairement accomplie, a déclaré l'honorable Paul Calandra, député provincial de Markham-Stouffville. Je sais qu'elle apportera une vaste expérience et un grand dévouement dans ce poste. »

Faits en bref

  • La Dre Philpott est une médecin, une universitaire, une administratrice et une ancienne politicienne canadienne qui a été ministre de la Santé, ministre des Services aux Autochtones et présidente du Conseil du Trésor du gouvernement fédéral. Elle possède une vaste expérience en matière de santé publique, de médecine, d’administration universitaire, d’administration fiscale, d’administration de la santé et de fonction publique. À compter du 1er juillet, elle sera doyenne de la Faculté des sciences de la santé de l’Université Queen’s.
  • Travaillant en collaboration avec le Commissaire à l’information et à la protection de la vie privée, la Plateforme ontarienne des données sur la santé conservera des données protégées qui permettront aux chercheurs et aux décideurs cliniques de mieux soutenir la planification et l’intervention du système de santé, notamment le besoin d’analyser l’éclosion de la COVID-19.
  • Les chercheurs commenceront à accéder à la plateforme en juillet 2020.
  • Le gouvernement de l’Ontario investit 20 millions de dollars par le truchement du Fonds ontarien de recherche pour l’intervention rapide contre la COVID-19 pour appuyer la recherche sur la COVID-19 en puisant dans l’expertise des collèges et universités, des établissements de recherche et des partenaires scientifiques sans but lucratif de l’Ontario.
  • L’Ontario est déterminé à s’assurer que l’utilisation que fait le gouvernement de l’intelligence artificielle et de technologies semblables respecte un cadre solide et clair pour une utilisation transparente et appropriée. La population ontarienne est encouragée à partager ses commentaires sur le cadre de travail en publiant des commentaires sur l’ébauche de lignes directrices de la province.

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Gouvernement Santé et bien-être