Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Transports et transport en commun : l'Ontario demande le soutien du gouvernement fédéral

Communiqué

Transports et transport en commun : l'Ontario demande le soutien du gouvernement fédéral

Il est temps d’appuyer les priorités de l’Ontario visant à faciliter les déplacements des résidents et à soutenir l’économie

Ministère de l'infrastructure

TORONTO - Le gouvernement provincial accueille favorablement l'engagement du ministre fédéral de l'Infrastructure, François-Philippe Champagne, visant à mettre de l'avant les priorités de l'Ontario en veillant à l'accélération du processus d'approbation de 54 projets clés, comprenant 5 projets de transport en commun historiques dans la RGT.

L'appel à l'action du gouvernement se fait le jour même où Monte McNaughton, ministre de l'Infrastructure de l'Ontario, a déposé la demande officielle de financement pour le projet de prolongement de la ligne de métro Yonge North.

« Depuis des mois, le gouvernement fédéral nous demande de lui envoyer plus rapidement des projets aux fins d'approbation, explique le ministre Monte McNaughton. Aujourd'hui, nous venons de soumettre notre 54e projet au gouvernement fédéral. La balle est maintenant dans leur camp. Nous attendons désormais qu'il les approuve pour pouvoir donner le premier coup de pelle et mettre en place les nouveaux chantiers de construction. »

Dans un communiqué publié le 10 mai 2019, le ministre Champagne a pris un engagement envers la population de l'Ontario en vue de mettre les priorités de la province en avant-plan et de s'assurer d'accélérer le processus d'approbation des projets qui sont les plus importants pour les collectivités de l'Ontario.

Le ministre Monte McNaughton a affirmé mercredi qu'il était « encouragé » par l'engagement pris par son collègue.

« Ma relation avec le ministre Champagne est positive et productive. J'ai beaucoup de respect pour lui, affirme le ministre Monte McNaughton. Nos gouvernements doivent collaborer en vue de faire avancer les projets plutôt que d'argumenter sur les dossiers. »

Le prolongement de la ligne de métro Yonge North, qui représente un projet évalué à 5,6 milliards de dollars dans la région du Grand Toronto, vise à prolonger la ligne de métro Yonge de la station Finch jusqu'au centre de Richmond Hill. Ce projet permettra de créer un réseau de transport en commun réellement régional qui reliera les résidents et les collectivités à l'une des régions dont la croissance est la plus rapide dans le secteur.

La demande déposée mercredi suit une série de quatre projets soumis aux fins d'approbation le 6 mai, comprenant la Ligne Ontario, le projet d'augmentation de la capacité de la station Bloor-Yonge, le prolongement de la ligne de métro de trois arrêts vers Scarborough et le projet des stations SmartTrack.

Les cinq projets de construction nationale aideront à réduire la congestion dans la région du Grand Toronto, à offrir un répit durable aux navetteurs qui utilisent le transport en commun et à stimuler l'économie locale en favorisant l'accès à de nouveaux centres d'emplois et à de nouvelles possibilités pour les résidents de cette région.

« La population attend déjà depuis longtemps pour avoir un réseau régional intégré de transport en commun qui se prolonge à l'extérieur des limites de la cité de Toronto, explique Jeff Yurek, ministre des Transports. Nous construisons un réseau de transport en commun du XXIsiècle qui permet de mieux répondre aux besoins des usagers et se prolonge jusqu'aux collectivités toujours en croissance et aux nouveaux centres d'emplois de partout dans la région. »

Au début du mois, la province a présenté un projet de loi visant à obtenir le pouvoir sur les projets de prolongement du transport en commun.

« Les progrès du transport en commun dans la RGT sont en retard d'une génération en raison des années d'inaction de la part du gouvernement, déclare le ministre Monte McNaughton. Nous prenons des mesures parce que la province a le pouvoir de réaliser ces projets maintenant. Nous disposons d'un organisme d'approvisionnement de classe mondiale pour diriger ces projets. Nous avons le pouvoir d'éliminer les lourdeurs administratives qui ralentissent depuis trop longtemps l'évolution de la ville. Et surtout, nous investissons l'argent nécessaire pour réaliser ces projets. Il est temps que le gouvernement fédéral se joigne à nous. »

En mars, l'Ontario a lancé le premier volet d'un programme d'infrastructure sur 10 ans qui vise à investir jusqu'à 30 milliards de dollars, provenant du gouvernement fédéral, du gouvernement provincial et des administrations locales. Un deuxième volet a été lancé en avril. Ces deux volets comprennent des projets de transports pour les collectivités rurales et nordiques, ainsi que des projets de transport en commun à l'extérieur de la RGT.

Faits en bref

  • Les cinq projets du transport en commun de la RGT nécessiteront un financement total de 28,5 milliards de dollars, dont 11,2 milliards proviendront de la province.
  • Le Programme d’Infrastructure Investir dans le Canada est un programme d’infrastructure sur 10 ans qui vise à investir jusqu’à 30 milliards de dollars en financement combiné, provenant du gouvernement fédéral, du gouvernement provincial et des administrations municipales. La part de l’Ontario pour chaque projet est établie à un montant pouvant aller jusqu’à 33,33 p. 100 ou 10,2 milliards de dollars répartis dans quatre volets différents : 1. les infrastructures des collectivités rurales et nordiques, 2. le transport en commun, 3. les infrastructures vertes et 4. les infrastructures communautaires, culturelles et récréatives.

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Affaires et économie Conduite et routes Gouvernement Régions rurales et du Nord