Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Sécurité au travail : les lieux de travail industriels seront la cible d'un contrôle éclair

Communiqué archivé

Sécurité au travail : les lieux de travail industriels seront la cible d'un contrôle éclair

Le gouvernement McGuinty est déterminé à éliminer les blessures professionnelles

Dans le cadre des efforts que fait le gouvernement ontarien pour aider à réduire le nombre de blessures professionnelles, les inspecteurs du ministère du Travail cibleront les lieux de travail industriels au cours des quelques prochaines semaines, pour aider à éliminer certains dangers qui peuvent causer des chutes.

Les inspecteurs chercheront de tels dangers aux endroits élevés, tels que les plateformes, les planchers surélevés, les mezzanines et les échelles. Cela consistera, entre autres, à vérifier les dispositifs antichute et les garde-corps, ainsi que les méthodes dangereuses (p. ex., monter sur des étagères ou travailler sur des supports servant à ranger des objets). Les inspecteurs vérifieront également si les échelles à coulisse, les échelles portables et les escabeaux sont utilisés comme il faut.

Une société reconnue coupable d'une infraction à la Loi sur la santé et la sécurité au travail peut encourir une amende maximale de 500 000 $. Un particulier est passible d'une amende maximale de 25 000 $ ou d'une peine de prison de 12 mois, ou les deux.

Le contrôle s'inscrit dans la campagne Sécurité au travail Ontario, annoncée le 23 juillet 2008. Garder les travailleurs à l'abri des dangers se traduit par un accroissement de la productivité de l'économie ontarienne et une diminution des pressions exercées sur le système de santé.

Faits en bref

  • Le programme d'exécution des règlements que le ministère du Travail a mis en œuvre du 1er avril 2004 au 31 mars 2008 a permis de réduire le taux de blessures professionnelles de 20 p. 100, ce qui représente une réduction de plus de 50 000 blessures.
  • Les chutes, les glissades et les trébuchements représentent 20 p. 100 des blessures professionnelles. Les chutes représentent 27 p. 100 des décès qui surviennent dans les lieux de travail industriels.
  • Grâce à la diminution du taux annuel de blessures entraînant un arrêt de travail, les employeurs ont évité environ cinq millions de dollars en coûts directs et indirects durant la période de quatre ans qui s'est terminée le 31 mars 2008. Notons aussi que la diminution du nombre de blessures allège les pressions sur le système de santé et que la productivité de l'économie ontarienne s'accroît lorsqu'on diminue le nombre de travailleurs qui doivent s'absenter du travail à cause d'une blessure.
  • Le gouvernement de l'Ontario emploie à temps plein 430 inspecteurs de la santé et de la sécurité au travail.

Ressources additionnelles

Citations

« Les chutes sont parmi les principales causes des blessures et des décès dans les lieux de travail. Le gouvernement McGuinty et nos collaborateurs au sein de la collectivité du travail coopèrent pour éliminer les blessures professionnelles. Les contrôles qui sont faits dans les lieux de travail industriels pour prévenir les chutes et les glissades nous aideront à progresser vers notre objectif. »

Brad Duguid

ministre du Travail

Partager

Sujets

Gouvernement Travail et emploi Lois et sécurité