Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Les inspections éclair ciblent les produits chimiques dangereux en milieu de travail

Document d'information archivé

Les inspections éclair ciblent les produits chimiques dangereux en milieu de travail

Dans le cadre d'inspections éclair qui seront menées en septembre 2009, les inspecteurs de santé et de sécurité au travail du ministère du Travail accorderont leur attention aux dangers liés à l'exposition à des substances caustiques, nuisibles ou allergènes dans les lieux de travail industriels ou du secteur des soins de santé.

Pendant la période décennale s'échelonnant de 1999 à 2008, la Commission de la sécurité professionnelle et de l'assurance contre les accidents du travail a enregistré 23 789 cas de lésions professionnelles et d'incident de maladies professionnelles liés aux produits chimiques.

L'intensification de l'exécution de la loi s'inscrit dans le cadre de la stratégie provinciale Sécurité au travail Ontario qui a été lancée en juin 2008.

OBJECTIFS DES INSPECTIONS ÉCLAIR

Un grand nombre des 400 inspecteurs de la santé et la sécurité au travail ou plus de l'Ontario accorderont leur attention aux produits chimiques utilisés dans tous les lieux de travail, particulièrement les endroits suivants :

Piscines et spas

  • les produits chimiques stérilisants tels que le chlore, l'hypochlorite de sodium et le l'hypochlorite de calcium

Entreprises de nettoyage à sec

  • perchloroéthylène
  • solvants pour hydrocarbures

Ateliers de fabrication de produits métalliques

  • fluides servant au travail du métal

Établissement de soins de santé (hôpitaux, établissement de soins de longue durée et maisons de retraite)

  • produits chimiques de nettoyage utilisés par le personnel d'entretien
  • les produits chimiques servant à nettoyer et désinfecter (p. ex. les composés halogénés)
  • les détergents utilisés pour les piscines de rééducation et les buanderies

Les inspecteurs examineront la pertinence de la formation et de la sensiblisation des travailleuses et travailleurs qui pourraient être exposés à des produits chimiques pouvant poser un danger pour leur sécurité ou leur santé. Ils vérifieront également s'ils ont accès à de l'équipement de protection individuelle tel que des lunettes, des gants et des bottes. Seront également vérifiés les plans en cas de déversement et d'autres mesures d'intervention en cas d'urgence.

Les inspecteurs prendront les mesures d'exécution qui s'imposent en cas d'infraction à la Loi sur la santé et la sécurité au travail et ses règlements.

Sur déclaration de culpabilité, la cour peut imposer une amende allant jusqu'à 500 000 $ à une société condamnée d'avoir enfreint la Loi sur la santé et la sécurité au travail.  Les particuliers peuvent se voir imposer une amende allant jusqu'à 25 000 $, une peine d'emprisonnement de 12 mois ou moins ou les deux.

SÉCURITÉ AU TRAVAIL ONTARIO

Les inspections ciblant des secteurs et des risques particuliers sont l'un des principaux volets de Sécurité au travail Ontario. Aucun taux de blessures n'est acceptable dans les lieux de travail en Ontario.

C'est pourquoi la campagne Sécurité au travail Ontario vise à :

  • renforcer la « culture » de la santé et de la sécurité au travail;
  • réduire le nombre de lésions et de maladies du travail;
  • alléger le fardeau qui pèse sur le système de soins de santé;
  • éviter des coûts pour les employeurs et la Commission de la sécurité professionnelle et de l'assurance contre les accidents du travail (CSPAAT);
  • uniformiser les règles du jeu pour les employeurs qui se soucient de la sécurité de leur main-d'œuvre.

Sécurité au travail Ontario fait fond sur le succès du programme de conformité du ministère du Travail qui était en vigueur jusqu'au 31 mars 2008.  Dès sa quatrième année, ce programme avait contribué à réduire le taux annuel de lésions professionnelles de 20 pour 100.

En raison d'une baisse du taux annuel de lésions avec interruption de travail, les employeurs ont économisé environ cinq milliards de dollars en coûts directs et indirects au cours des quatre années prenant fin le 31 mars 2008. Environ 50 000 lésions ont été évitées. La prévention des lésions aide à alléger la pression exercée sur le régime de soins de santé de la province et améliore la productivité des lieux de travail.

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Affaires et économie Travail et emploi Lois et sécurité