Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Des inspections éclair cibleront les dangers qui peuvent causer des chutes dans les lieux de travail industriels

Document d'information archivé

Des inspections éclair cibleront les dangers qui peuvent causer des chutes dans les lieux de travail industriels

Ministère du Travail

Durant le mois, les inspecteurs de la santé et de la sécurité au travail du ministère du Travail mèneront, durant le mois, des inspections éclair pour repérer les dangers qui peuvent causer des chutes, des glissements et des trébuchements dans les lieux de travail industriels.

Les résultats des dernières inspections éclair pour la prévention des chutes montrent que les chutes sont toujours un problème dans tous les lieux de travail industriels, soit les lieux de travail reliés aux secteurs des transports, de l'éducation, des services industriels, de la vente en gros et de la vente au détail. (Le secteur « industriel » ne comprend pas les lieux de travail reliés à l'exploitation minière, aux services de santé et aux chantiers de construction.) Les inspecteurs ne cibleront donc pas un seul type de lieux de travail quand ils mèneront les inspections éclair.

La stratégie d'inspections éclair du ministère cible les lieux de travail dans tous les secteurs. En décembre dernier, quatre travailleurs de la construction ont fait des chutes mortelles pendant qu'ils travaillaient sur des plateformes surélevées. Par la suite, le ministère a mené des inspections éclair de 90 jours axées sur les dangers de chute dans l'industrie de la construction. Les inspections ont pris fin le 16 avril.  Les résultats définitifs de ces inspections seront publiés en mai.


Cibles des inspections éclair

Les inspecteurs vont se concentrer sur les dangers suivants :

Chutes d'une certaine hauteur -- Les inspecteurs vont vérifier toutes les tâches et activités susceptibles de causer une chute d'une certaine hauteur - la cible principale des inspections éclair. Les plateformes, les planchers surélevés, les mezzanines et les balcons peuvent poser des risques pour les travailleurs. Les inspecteurs vont donc vérifier si de bons garde-corps sont installés aux endroits dangereux et si les dispositifs antichute sont utilisés lorsqu'ils sont requis. Ils vont aussi vérifier si les travailleurs savent utiliser correctement les dispositifs antichute.

Chutes à partir d'une échelle, d'un porte-échelle mobile ou d'une plateforme -- Les inspecteurs vont veiller à ce que les travailleurs qui utilisent ce genre de matériel observent les pratiques dites exemplaires, dont celles-ci :

  • ne pas utiliser des échelles comme des plateformes de travail;
  • veiller à ce que le matériel repose solidement sur une surface ferme;
  • maintenir trois points de contact sur une échelle (deux mains et un pied, ou deux pieds et une main);
  • utiliser le matériel qui convient au travail à réaliser (c.-à-d. le matériel conçu pour des applications industrielles et maintenu en bon état);
  • observer les recommandations du fabricant en ce qui concerne l'utilisation et l'entretien du matériel.

Appareils mobiles -- Certains travailleurs dans le secteur industriel utilisent des appareils mobiles tels que des grues et des chariots élévateurs. Les inspecteurs vont vérifier si ces appareils sont utilisés correctement. Les inspecteurs se soucient particulièrement des chariots à mât rétractable et du calcul de la distance de déploiement sécuritaire des filins de sécurité. Ils vont s'assurer que les travailleurs utilisent les filins de sécurité à des hauteurs jugées sures.

Chutes dans un liquide -- Les gilets de sauvetage sont un moyen de se protéger contre les noyades, mais il est parfois préférable d'utiliser un autre moyen de protection (garde-corps, sangle de retenue ou autre dispositif de protection contre les chutes).

Exploitation forestière et camionnage -- Les travailleurs peuvent être exposés au danger de tomber de la plateforme d'un camion ou d'une remorque ou du dessus d'une charge.

Chutes (glissements et trébuchements) sur un même niveau -- Les inspecteurs vont vérifier les planchers et d'autres surfaces où les travailleurs marchent, ainsi que les endroits où circulent les piétons (allées, couloirs et sorties des bâtiments). Ces endroits doivent être exempts d'obstacles, de dangers, de débris, de neige et de glace.

 

Sécurité au travail Ontario

Les inspections éclair qui ciblent un secteur ou un danger en particulier sont un outil important de la stratégie Sécurité au travail Ontario. Celle-ci vise :

  • à renforcer la « culture » de la santé et de la sécurité au travail;
  • à réduire le nombre de blessures et de maladies du travail;
  • à alléger le fardeau qui pèse sur le système de soins de santé;
  • à éviter des coûts pour les employeurs et la Commission de la sécurité professionnelle et de l'assurance contre les accidents du travail (CSPAAT);
  • à égaliser les conditions de concurrence pour les employeurs qui observent les règlements.

Depuis le lancement de la stratégie Sécurité au travail en Ontario, en juin 2008, l'équipe de plus de 400 inspecteurs de la santé et de la sécurité au travail :

  • a fait plus de 70 000 visites dans des lieux de travail;
  • a donné plus de 200 000 ordres pour faire observer des règlements (dont plus de 10 000 ordres de cesser un travail dangereux);
  • a mené, dans un but préventif, 17 campagnes d'inspections éclair dans tous les secteurs.

La stratégie Sécurité au travail Ontario a pour objet de trouver et d'éliminer les dangers avant qu'ils ne causent des blessures professionnelles.


Version PDF - 50 Ko

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Affaires et économie Travail et emploi Lois et sécurité