Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Cibles de la campagne sur la sécurité : les travailleurs et superviseurs du secteur de la construction

Document d'information archivé

Cibles de la campagne sur la sécurité : les travailleurs et superviseurs du secteur de la construction

Ministère du Travail

Bien que le taux de blessures ayant entraîné des arrêts de travail des travailleurs de la construction de l'Ontario soit l'un des plus faibles du Canada, 1,37 par 100 travailleurs, la province prend des mesures en vue d'améliorer la sécurité des travailleurs en renforçant l'application des règlements et en intensifiant la sensibilisation aux mesures de sécurité, dont celles qui sont destinées à prévenir les chutes.



Campagne de sensibilisation
Une campagne de sensibilisation se déroulera pendant les mois de juillet et août dans les métropoles de l'Ontario, où les activités de construction d'été battent leur plein (Toronto, Ottawa, London, Hamilton). Les annonces à paraître dans les journaux contiendront des messages sur la sécurité dans les chantiers dans les principales langues parlées dans le secteur de la construction de l'Ontario : anglais, français, italien, portugais, espagnol, russe, polonais, turc, serbo-croate et chinois. Des feuilles d'information seront publiées dans ces langues à l'attention des travailleurs et des superviseurs, et elles seront également affichées sur le site Web du ministère : www.ontario.ca/SecuriteEnConstruction.

Sur le site Web, les internautes y trouveront une foule d'information au sujet des pratiques de travail sécuritaires, dont une vidéo sur les dangers de chute dans les projets de construction résidentiels, et prochainement une nouvelle vidéo sur les plates-formes suspendues. Ces vidéos peuvent aussi être visionnées sur YouTube et téléchargées pour des séances de formation sur la sécurité et des réunions à ce sujet.

Entre 2005 et 2009, près de 40 pour 100 des travailleurs qui sont décédés dans des accidents liés au travail étaient des travailleurs du secteur de la construction. En outre, 97 travailleurs ont perdu la vie dans des accidents liés au secteur de la construction et 999 travailleurs ont été grièvement blessés.

Nouvelles mesures de sécurité
Entre La province met en oeuvre de nouvelles mesures afin d'améliorer la sécurité dans les chantiers, notamment :

  • de rigoureuses mesures d'application de la loi qui ciblent les récidivistes et ferment des chantiers qui mettent en danger la vie de travailleurs;
  • une attention croissante sur la formation et la supervision des travailleurs pendant les inspections;
  • une campagne publique en partenariat avec la Commission de la sécurité professionnelle et de l'assurance contre les accidents du travail et l'Infrastructure Health & Safety Association (y compris l'Association ontarienne de la sécurité dans la construction) en vue d'intensifier la sensibilisation aux dangers dans les chantiers et aux mesures de sécurité adéquates (l'information est fournie dans diverses langues outre le français et l'anglais);
  • le lancement d'une ligne téléphonique gratuite (1 877 202-0008) à laquelle les travailleurs et les membres du public peuvent signaler des pratiques et des conditions de travail qui leur semblent dangereuses.

Nombreuses violations des mesures anti-chutes
Pendant une campagne éclair de trois mois (qui a pris fin en avril de cette année) ciblant plus de 2 800 chantiers de l'Ontario, les inspecteurs du ministère du Travail ont décelé de nombreuses violations relatives à l'utilisation inappropriée ou à la non-utilisation de barres de retenue, d'échafaudages et de systèmes anti-chute. La campagne intensifiée d'application de la loi répondait à une récente recrudescence de blessures et de décès de travailleurs de la construction causés par des chutes, dont quatre décès et une blessure grave découlant de l'effondrement d'un échafaudage volant en décembre 2009.

« Hiérarchie » des méthodes de protection anti-chute
Dans le cadre de la campagne intensifiée d'application des règlements relatifs à la sécurité dans les chantiers, les inspecteurs du ministère mettent l'accent sur une « hiérarchie des méthodes anti-chute » : barres de retenue en premier, puis systèmes de retenue (p. ex., câbles d'attache) et, seulement en dernier recours, systèmes anti-chute. Pendant une campagne de 11 mois, qui a pris fin en mars dernier, les inspecteurs ont découvert un vaste éventail de problèmes liés à la sécurité qui découlaient d'une mauvaise utilisation des échelles, comme des dangers de chute et de choc électrique et des problèmes d'ergonomie.

Au fur et à mesure que le ministère est mis au courant des risques de chute, il publie des avertissements destinés aux employeurs et à d'autres intervenants. En mai, par exemple, le ministère a publié une alerte concernant les dispositifs frontaux de protection contre les chutes sur rail pour échelles fixes qui ne protègent pas bien les travailleurs. En juin, le ministère a mis à jour son Alerte sur les plates-formes de travail suspendues, qui contient des conseils sur les meilleures pratiques de conception, de maintien et de réparations de ces plates-formes.

Collecte de données
En septembre, le ministère a l'intention de lancer un programme pilote visant à réduire les activités économiques clandestines dans le secteur de la construction de l'Ontario. L'objectif est d'améliorer la conformité aux exigences en matière de déclaration du revenu, de notification, de formation des travailleurs, et de santé et sécurité au travail. Le ministère travaille en collaboration avec Tarion Warranty Corporation, l'organisme de réglementation de l'industrie de la construction de nouvelles habitations en Ontario afin de localiser les constructeurs non inscrits.

Dès le printemps 2011, le ministère des Affaires municipales et du Logement et quelques municipalités (Ottawa, London, Markham) fourniront au ministère du Travail des renseignements sur les permis de construction afin de faciliter les inspections des chantiers.

Inspections/plans d'exécution de la loi
Chaque année, après avoir consulté les intervenants, le ministère publie des « plans de secteurs » sur son site Web. Ces plans décrivent les préoccupations en matière de sécurité et les activités d'exécution de la loi connexes.

Les campagnes d'inspection éclair par secteur ou danger précis sont un élément central de la stratégie ministérielle Sécurité au travail Ontario, qui vise à réduire les blessures et les décès dans les lieux de travail. Depuis avril 2007, l'équipe provinciale composée de plus de 430 inspecteurs de la sécurité a effectué près de 285 000 inspections de lieux de travail, dont environ 200 000 étaient proactives (c'est à dire, elles ne répondaient pas à des blessures au travail signalées). Les inspecteurs ont délivré plus de 470 000 ordres de conformité.

Comité chargé d'examiner les règlements et la formation en matière de sécurité au travail
Un comité d'experts, dirigé par l'ancien secrétaire du Conseil des ministres et sous-ministre du Travail Tony Dean, fera des recommandations au ministre, avant la fin de l'année, sur un vaste éventail de questions liées à la sécurité au travail. Le comité examine les rôles de chaque intervenant dans le système de protection de la santé et de la sécurité au travail et propose des moyens d'améliorer la collaboration entre ces intervenants afin de renforcer la sécurité des lieux de travail.

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Affaires et économie Domicile et communauté Travail et emploi Lois et sécurité Nouveaux venus