Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

La province adopte une loi pour augmenter le salaire minimum

Communiqué

La province adopte une loi pour augmenter le salaire minimum

L’Ontario renforce les protections pour les travailleurs vulnérables

ministère du Travail

Aujourd'hui, le projet de loi 18, Loi de 2014 sur l'amélioration du lieu de travail au service d'une économie plus forte, a été adopté en troisième lecture avec l'appui unanime de tous les partis à l'Assemblée législative de l'Ontario. 

La nouvelle loi appuie la Stratégie de réduction de la pauvreté de l'Ontario et vise à accroître les protections offertes aux travailleurs vulnérables. Cette loi aidera les travailleurs de la manière suivante :

  • en reliant les augmentations futures du salaire minimum à l'Indice des prix à la consommation pour l'Ontario, qui seront annoncées au plus tard le 1er avril de chaque année et entreront en vigueur le 1er octobre;
  • faisant en sorte que les élèves d'éducation coopérative non rémunérés et d'autres apprenants non rémunérés sont couverts par la Loi sur la santé et la sécurité au travail, ce qui leur offrira des protections en vertu de cette loi comme le droit de connaître les dangers au travail et le droit de refuser un travail dangereux;  
  • en supprimant la limite de 10 000 $ pour le recouvrement des salaires impayés aux termes d'ordonnances de versement du salaire émanant du ministère du Travail et en augmentant la période de recouvrement à deux ans;
  • en élargissant les protections en matière d'emploi pour englober tous les employés  étrangers qui viennent en Ontario en vertu d'un programme d'immigration ou de placement de travailleurs étrangers temporaires;
  • en rendant les organismes de placement temporaire et leurs clients employeurs responsables de certaines infractions relatives aux normes d'emploi.

La protection des travailleurs vulnérables et un salaire minimum équitable fait partie du plan économique du gouvernement pour l'Ontario. Le plan en quatre volets fait progresser l'Ontario en investissant dans les talents et les compétences de la population, en bâtissant une nouvelle infrastructure publique telle que des routes et des transports en commun, en créant un environnement dynamique et favorable à l'expansion des entreprises et en mettant sur pied un régime de retraite sûr pour que tout le monde puisse avoir les moyens de prendre sa retraite.

Faits en bref

  • La loi s’inscrit dans la continuité de l’augmentation du salaire minimum de 2014 qui est passé de 10,25 $ à 11 $ l’heure.
  • La version originale du projet de loi a été déposée il y a près d’un an, soit en décembre 2013.
  • La nouvelle loi fait suite aux recommandations du Comité consultatif d’établissement du salaire minimum de l’Ontario, qui réunissait des entreprises, la main d’œuvre, des jeunes et des représentants de groupes de lutte contre la pauvreté.
  • Le nombre de travailleurs étrangers temporaires en Ontario s’est accru, passant de 91 000 en 2008 à 133 000 en 2013.
  • L’Ontario rejoint les autres provinces et les territoires qui ont repoussé les périodes limites prévues pour le recouvrement des salaires, laissant ainsi aux travailleurs plus de temps pour se faire verser les salaires qui leur sont dus.
  • La nouvelle loi met à profit les travaux illustrés dans des rapports récents, comme celui de United Way/Université McMaster intitulé It’s More Than Poverty, rédigé par le groupe de chercheurs Poverty and Employment Precarity in Southern Ontario, et le rapport Vulnerable Workers and Precarious Work, publié par la Commission du droit de l’Ontario.

Document d’information

Ressources additionnelles

Citations

Kevin Flynn

« L’établissement du salaire minimum sans la moindre ingérence politique assure l’équité aux travailleurs et la prévisibilité pour les entreprises. De plus, cette loi va protéger les travailleurs les plus vulnérables et uniformiser les règles du jeu pour les employeurs qui respectent les normes. Ce sont les bonnes mesures à prendre; elles feront de l’Ontario un meilleur endroit où travailler et diriger une entreprise. »

Kevin Flynn

ministre du Travail

Deb Matthews

« La stratégie de notre gouvernement de renouveler et recentrer ses efforts pour réduire la pauvreté – Réaliser notre potentiel – est axée sur la détermination des gens qui se battent contre la pauvreté, des personnes qui essaient d’aller de l’avant et de participer pleinement dans les collectivités et la province où ils habitent. Je suis fière des réalisations de notre gouvernement qui a augmenté le salaire minimum et qui continue de transformer aussi l’aide sociale en vue de sortir les Ontariens de la pauvreté pour assurer un filet de sécurité social efficace aux personnes qui en ont besoin. »

Deb Matthews

vice-première ministre, ministre responsable de la Stratégie de réduction de la pauvreté, présidente du Conseil du Trésor

« « Le projet de loi 18 est une mesure importante prise par le gouvernement de l’Ontario, qui vise à protéger les travailleurs vulnérables. Il a été adopté à un moment opportun, les données de recherche indiquant que près de la moitié de tous les emplois dans notre région sont maintenant précaires : emplois à temps partiel, temporaires ou contractuels. Une meilleure protection pour ces travailleurs offrira plus de stabilité et de sécurité à ces travailleurs et à leurs familles, et favoriser une plus grande stabilité économique pour l’ensemble de la population ontarienne. »

Susan McIsaac

présidente et directrice générale de Centraide Toronto

Contacts Médias

Partager

Tags

Lois et sécurité