Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario prend un autre pas pour combler l'écart salarial entre les sexes

Communiqué

L'Ontario prend un autre pas pour combler l'écart salarial entre les sexes

L’Ontario désigne un comité directeur pour créer une nouvelle stratégie

ministère du Travail

L'Ontario a désigné un nouveau comité directeur chargé de diriger l'élaboration d'une stratégie pour l'équité salariale entre les sexes qui servira à combler l'écart salarial entre les hommes et les femmes. Les membres du comité sont : 

  • Linda Davis, ancienne présidente de la Business and Professional Women's Clubs of Ontario;
  • Parbudyal Singh, Ph. D., grand spécialiste de la gestion des ressources humaines et des relations de travail;
  • Emanuela Heyninck, commissaire à l'équité salariale de l'Ontario;
  • Nancy Austin, directrice générale du Comité directeur de la Stratégie pour l'équité salariale entre les sexes du ministère du Travail.

L'écart salarial entre les sexes est un problème complexe causé par de nombreux facteurs dont la discrimination en milieu de travail, la représentation inégale des sexes dans le milieu de travail et une proportion plus élevée des responsabilités des personnes soignantes qui revient aux femmes. Toutes les femmes dans l'ensemble de l'économie sont touchées par l'écart salarial, mais l'écart est plus important pour les femmes qui font partie des minorités, les Autochtones, les nouvelles arrivantes ou les femmes vivant avec un handicap. 

Cette année, le comité consultera divers groupes à l'échelle de la province en vue :

  • d'examiner comment le rôle des femmes au travail, dans leur famille, et dans leur collectivité, est touché par l'écart salarial entre les sexes;
  • de comprendre comment l'écart salarial entre les sexes influe particulièrement sur les femmes actives sur le marché du travail dans l'ensemble de l'économie;
  • d'évaluer les moyens que le gouvernement, les entreprises, les syndicats, d'autres organismes et les dirigeants individuels peuvent adopter pour travailler  en vue de remédier aux conditions et aux obstacles systémiques qui contribuent à l'écart salarial;
  • de bien saisir d'autres facteurs qui se croisent avec le genre pour aggraver l'écart salarial et déterminer comment aborder ces facteurs.

Au début de 2016, le comité présentera au gouvernement un rapport des résultats des consultations et des recommandations qui aideront à la création de la Stratégie pour l'équité salariale entre les sexes.

Combler l'écart salarial entre les hommes et les femmes s'inscrit dans le plan économique du gouvernement pour l'Ontario. Ce plan en quatre volets fait croître l'Ontario en investissant dans les talents et les compétences des personnes, en construisant une nouvelle infrastructure publique, par exemple des routes et un réseau de transports en commun, en créant un environnement dynamique et propice à l'essor de l'entreprise et en préparant un plan d'épargnes solide pour que tous puissent accéder à la retraite.

Faits en bref

  • Selon les données les plus récentes de Statistique Canada, l’écart salarial entre les sexes en Ontario varie de 12 à 31,5 %.
  • L’écart atteint son summum chez les femmes autochtones et racialisées et chez les femmes handicapées.
  • La date de la Journée de l’équité salariale est déterminée chaque année, dans divers pays du globe, de façon à marquer le temps supplémentaire qu’il faut à une femme pour gagner autant qu’un homme.

Document d’information

Ressources additionnelles

Citations

Kevin Flynn

« Notre gouvernement est résolu à assurer l’équité aux femmes en Ontario. Nous avons renforcé les perspectives économiques des femmes et fait tomber les obstacles qui empêchent leur pleine participation à la vie active. Mettant à profit les progrès que nous avons déjà réalisés, les conseils du comité directeur nous aiderons à améliorer encore plus les résultats économiques des femmes en Ontario. »

Kevin Flynn

ministre du Travail

Tracy MacCharles

« Bien que les femmes participent à tous les secteurs de la population active, il subsiste entre elles et les hommes un écart salarial qui freine la prospérité économique des femmes et la prospérité de la province. Le gouvernement sait que lorsque nous sommes tous traités d’égal à égal, tous en bénéficient et c’est pourquoi nous prenons aujourd’hui des mesures pour un Ontario plus équitable et doté d’une économie plus saine. »

Tracy MacCharles

ministre déléguée à la Condition féminine

Contacts Médias

Partager

Tags

Réduction de la pauvreté