Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario a donné plus de 2 200 ordres liés à la sécurité pour prévenir les blessures dans la construction

Bulletin archivé

L'Ontario a donné plus de 2 200 ordres liés à la sécurité pour prévenir les blessures dans la construction

La province veille à la sécurité des travailleurs de la construction sur les chantiers

Les inspecteurs de l'Ontario ont fait cesser les travaux plus de 200 fois durant une campagne d'inspections éclair visant à accroître la conformité aux exigences en matière de sécurité lors de l'utilisation d'équipement lourd sur les chantiers de construction.

Du 1er octobre au 30 novembre 2015, les inspecteurs du ministère du Travail ont visité 967 projets de construction. Certains lieux de travail ont été visités plus d'une fois.

Les inspecteurs ont donné 2 277 ordres liés à des violations de la Loi sur la santé et la sécurité au travail et à ses règlements durant les inspections éclair. Entre autres, 268 ordres de cessation des travaux concernant un élément d'équipement, une machine, un dispositif ou un procédé particuliers ont été donnés pour éliminer des problèmes de santé et de sécurité.

Parmi les ordres de cessation des travaux, notons :

  • 35 ordres liés à la violation de règlements concernant l'équipement lourd;
  • 53 ordres liés à la violation de règlements concernant les dispositifs antichute;
  • 27 ordres liés à la violation de règlements concernant l'excavation.
En date du 11 mars 2016, quatre-vingt-quinze pour cent de l'ensemble des ordres donnés lors des inspections éclair avaient été exécutés.

La protection des travailleurs s'inscrit dans l'engagement continu que le gouvernement maintient envers la prévention des lésions et des maladies professionnelles dans le cadre de son intitiative Sécurité au travail Ontario.

Faits en bref

  • La plupart des travailleurs ont le droit, en vertu de la Loi sur la santé et la sécurité au travail, de refuser un travail non sécuritaire. Les travailleurs peuvent signaler un travail non sécuritaire au ministère du Travail à tout moment en appelant l’InfoCentre de santé et de sécurité au travail, au 1 877 202 0008. En toute situation d’urgence, appeler le 911 immédiatement.
  • Entre 2009 et 2015, vingt cinq pour cent des décès survenus sur des chantiers de construction (36 sur 142) impliquaient de l’équipement lourd qui, par exemple, avait été au contact accidentel de lignes électriques, avait happé des travailleurs ou s’était renversé sur eux.
  • Depuis 2008, les inspecteurs du ministère ont effectué plus de 620 000 visites sur place et 79 inspections éclair.
  • Les inspecteurs ont délivré plus de 1 million d’ordres de conformité dans l’ensemble des secteurs en Ontario depuis juin 2008.
  • L’équipement lourd englobe la machinerie ou les véhicules lourds motorisés de grande taille ou les unités lourdes non motorisées, p. ex., un accessoire, une remorque ou un conteneur, qui peuvent être utilisés pour un projet de construction.
  • Dans le droit fil des efforts visant à éliminer les blessures et les décès, le ministère du Travail collabore avec divers intervenants pour élaborer et mettre en œuvre un plan d’action pour la santé et la sécurité dans la construction. Ce plan d’action visera essentiellement à améliorer la santé et la sécurité dans le secteur de la construction en accordant une attention particulière à l’élimination des dangers.

Ressources additionnelles

Citations

« Les dangers impliquant de l’équipement lourd peuvent être très sérieux et, dans de nombreux cas, entraîner le décès d’un travailleur. Le gouvernement actuel est déterminé à améliorer la sécurité des travailleurs en menant cette campagne et d’autres inspections éclair. Ces initiatives montrent que la non conformité est non négociable. Nous voulons que les travailleurs soient en sécurité au travail et qu’ils rentrent auprès de leur famille à la fin de leur journée de travail. »

Kevin Flynn

ministre du Travail

« Les résultats montrent que des améliorations continuent à s’imposer dans de nombreux domaines et pas seulement dans la conduite d’équipement lourd. Citons, par exemple, les dispositifs antichute, l’équipement de protection individuelle, ainsi que la sécurité et les procédures d’urgence lors de travaux d’excavation. Nous devons tous unir nos efforts pour veiller à ce que les lieux de travail soient sains et sécuritaires. »

George Gritziotis

directeur général de la prévention

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Lois et sécurité