Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario donne près de 200 ordres relatifs à la sécurité pour prévenir les blessures dans les mines

Bulletin archivé

L'Ontario donne près de 200 ordres relatifs à la sécurité pour prévenir les blessures dans les mines

La province veille à ce que les travailleurs des mines bénéficient d’un milieu de travail sécuritaire.

Les inspecteurs de l'Ontario ont délivré près de 200 ordres relatifs à la sécurité au cours d'une campagne éclair visant à sensibiliser les employeurs et à veiller à ce que les mines souterraines et à ciel ouvert soient conformes aux lois sur la santé et la sécurité.

Du 1er octobre au 30 novembre 2015, les inspecteurs du ministère du Travail ont visité 67 sites d'exploitation minière de l'Ontario; certains ont fait l'objet de plusieurs inspections.

Les inspecteurs ont délivré 192 ordres pour des infractions à la Loi sur la santé et la sécurité au travail et à ses règlements, soit :

  • 16 ordres de cessation des travaux liés à de l'équipement qui présentait des lacunes sur le plan de la santé et de la sécurité;
  • 23 ordres liés au défaut de respecter les lignes directrices du programme ou les normes de la province en matière de formation modulaire;
  • 153 ordres liés à des dangers ou lacunes concernant l'équipement, les barrières de protection (p. ex. clôtures), les précautions ou la condition du sol.
Les employeurs ont pris des mesures pour tous les ordres délivrés dans le cadre de la campagne éclair.

La protection des travailleurs miniers fait partie de l'engagement continu du gouvernement envers la prévention des blessures et des maladies dans les milieux de travail dans le cadre de sa stratégie Sécurité au travail Ontario.

Faits en bref

  • En vertu de la Loi sur la santé et la sécurité au travail, tous les travailleurs ont le droit de refuser une tâche qu’ils jugent dangereuse. Vous pouvez signaler ce type de situation au ministère du Travail en tout temps, en téléphonant à l’InfoCentre de santé et de sécurité au travail au 1 877 202-0008. En cas d’urgence, composez immédiatement le 9 1 1.
  • L’Ontario compte environ 40 mines souterraines et des milliers de mines à ciel ouvert qui emploient quelque 26 000 travailleurs.
  • En 2015, quatre d’entre eux sont décédés et 28 ont été grièvement blessés sur leur lieu de travail.
  • Depuis janvier 2014, le ministère du Travail a réalisé six autres campagnes éclair d’inspections, sur les sujets suivants : maladie professionnelle, véhicules automobiles et matériel mobile, gestion de l’eau, stabilité du sol, explosifs et installations d’extraction.
  • Depuis 2008, les inspecteurs du ministère ont effectué plus de 620 000 visites sur les lieux de travail, ainsi qu’environ 79 campagnes éclair d’inspections.
  • Depuis juin 2008, ils ont donné en Ontario plus d’un million d’ordres de conformité, tous secteurs confondus.
  • L’Ontario a récemment mené un Examen de la santé et de la sécurité dans les mines et de la prévention. Le rapport final présente les recommandations relatives à la formation des travailleurs. Ces recommandations, que le Ministère étudie attentivement, prévoient notamment de revoir la qualité et l’uniformité de la formation modulaire.

Ressources additionnelles

Citations

« Les travailleurs qui effectuent des tâches sans avoir suivi la formation appropriée pourraient subir des blessures ou même trouver la mort. Les campagnes éclair aident à protéger les travailleurs des mines en indiquant clairement que la non-conformité n’est pas tolérée. Nous nous employons aussi à mettre en œuvre les recommandations de l’examen complet des mesures de sécurité dans les mines souterraines afin de mieux protéger les travailleurs. »

Kevin Flynn

ministre du Travail

« Pour travailler en toute sécurité, les travailleurs des mines doivent bénéficier de la formation nécessaire sur les dangers potentiels. Nous continuons de prendre des mesures pour améliorer la santé et la sécurité des travailleurs des mines, mais pour prévenir les blessures et les maladies en milieu de travail, il faut aussi faire preuve de vigilance en tout temps, pendant chaque quart de travail. »

George Gritziotis

directeur général de la prévention

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Lois et sécurité