Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Protéger les travailleurs miniers au travail

Bulletin archivé

Protéger les travailleurs miniers au travail

L’Ontario effectuera des inspections éclair dans des lieux de travail cet été

Cet été, l'Ontario procédera à des inspections éclair pour s'assurer que les travailleurs miniers sont en sécurité dans leur lieu de travail. 

Du 1er juillet au 31 août 2017, des inspecteurs miniers,  des ergonomes et des ingénieurs vérifieront si les employeurs miniers prennent les mesures appropriées pour évaluer et éliminer les dangers de maladie professionnelle et protéger les travailleurs. Dans le cadre de leurs inspections, les inspecteurs devront :

  • vérifier si les employeurs se conforment aux lois et règlements en matière de santé et sécurité au travail;
  • sensibiliser les lieux de travail aux principaux dangers pour la santé et la sécurité causés par l'exposition des travailleurs à des substances chimiques toxiques dans les mines et les installations minières;
  • prévenir les blessures et maladies que pourraient causer des pratiques de travail dangereuses.

Ces inspections éclair visant à vérifier la conformité aux lois s'inscrivent dans le cadre de l'engagement de la province de veiller à la sécurité des travailleurs dans leurs lieux de travail. Les travailleurs peuvent contracter une maladie professionnelle à la suite de l'exposition à des substances toxiques en suspension dans l'air et d'autres dangers dans les mines ou installations minières, comme des particules de poussière aéroportées, des gaz d'échappement et des émanations.

L'Ontario protège également les travailleurs miniers en mettant en œuvre les recommandations formulées dans le cadre de l'Examen de la santé et de la sécurité dans les mines et de la prévention, afin de renforcer encore davantage la santé et la sécurité au travail.

Faits en bref

  • Les maladies professionnelles incluent divers types de cancer, des lésions à des organes, une inflammation des poumons et d’autres maladies graves.
  • En réponse à une recommandation découlant de l’Examen de la santé et de la sécurité dans les mines et de la prévention, le Comité d'examen des textes de loi relatifs à l'exploitation minière a créé un sous-comité chargé d’examiner les dangers pouvant causer une maladie professionnelle.
  • L’Ontario abrite environ 40 mines souterraines et des milliers de mines à ciel ouvert, employant près de 26 000 travailleurs.
  • Le ministère du Travail a effectué neuf autres campagnes d’inspections éclair dans des mines depuis avril 2014, en mettant l’accent sur les explosifs, le contrôle des terrains, la gestion des eaux, les mesures de contrôle de la circulation du matériel mobile, la formation modulaire, les maladies professionnelles, les chutes et le transport sécuritaire des matériaux sur rails.
  • Depuis juin 2008, les inspecteurs du ministère ont effectué 731 405 visites de lieux de travail et 90 inspections éclair
  • Les employeurs qui ne satisfont pas aux normes de sécurité au travail énoncées dans la Loi sur la santé et la sécurité au travail se voient imposer des peines, dont des ordres et des accusations, par des agents d’application de la loi. La peine maximale qui peut être imposée pour une condamnation aux termes de cette loi la est d’au plus 500 000 $ pour une personne morale et d’au plus 25 000 $ pour un particulier. Les particuliers sont également passibles d’une peine d’emprisonnement d’au plus 12 mois.
  • Les inspecteurs ont rendu 1 200 640 ordres de conformité dans tous les secteurs, en Ontario, depuis juin 2008.

Ressources additionnelles

Citations

« Notre gouvernement est déterminé à contribuer à la sécurité des travailleurs miniers. Outre des inspections éclair comme celles-ci, nous avons mené un examen approfondi de la sécurité dans les mines et mis en œuvre les recommandations qui en ont découlé, dans l’objectif de renforcer la santé et la sécurité des travailleurs miniers. Nous devons veiller à ce que tous les travailleurs miniers rentrent chez eux, sains et saufs, à la fin de leur quart de travail. »

Kevin Flynn

ministre du Travail

« Les travailleurs miniers peuvent être exposés à un certain nombre de contaminants qui causent des maladies professionnelles. Si la maladie se déclare, elle est souvent chronique et laisse des séquelles à long terme. Il est essentiel que les travailleurs soient bien formés pour le travail qu’ils exécutent et que des contrôles soient mis en place pour prévenir l’exposition à des substances dangereuses. Nous avons tous un rôle à jouer pour assurer la protection des travailleurs dans les mines de l’Ontario. »

George Gritziotis

directeur général de la prévention

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Lois et sécurité