Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario subventionne une étude sur les répercussions de la poudre McIntyre sur la santé des travailleurs

Bulletin

L'Ontario subventionne une étude sur les répercussions de la poudre McIntyre sur la santé des travailleurs

Le gouvernement est voué à protéger les travailleurs

ministère du Travail

Le gouvernement de l'Ontario subventionnera une étude sur l'exposition professionnelle à une poudre d'aluminium, appelée « poudre McIntyre », qui était utilisée dans les mines il y a plusieurs décennies. 

Entre 1943 et environ 1980, des milliers de mineurs étaient tenus de respirer, avant chaque quart de travail, une fine poudre d'aluminium appelée « poudre McIntyre ». On croyait à l'époque que la poudre protégerait les mineurs contre certaines maladies professionnelles comme la silicose.

L'organisme Centres des travailleurs (ses) de l'Ontario Inc. utilisera ce financement pour mettre sur pied une équipe composée de spécialistes dans les domaines de la santé et de l'hygiène du travail. L'équipe déterminera si les problèmes de santé de certains anciens mineurs sont reliés à leur exposition à la poudre McIntyre. Ces anciens mineurs pourraient ensuite s'appuyer sur les renseignements obtenus pour présenter une demande d'indemnité à la Commission de la sécurité professionnelle et de l'assurance contre les accidents du travail (CSPAAT).

Le gouvernement de l'Ontario aide aussi à protéger les travailleurs miniers en concrétisant les recommandations issues de l'Examen de la santé et de la sécurité dans les mines et de la prévention, dans le but d'améliorer la santé et la sécurité dans les mines. Il s'agit notamment de réviser le cours de formation pour les nouveaux inspecteurs miniers et la création d'un comité qui recommandera des changements aux règlements en vue de réduire les dangers miniers.

Protéger les travailleurs fait partie de notre plan visant à créer des emploi, à stimuler notre économie et à améliorer la vie quotidienne de la population. 

Faits en bref

  • L’Ontario versera un million de dollars à l’organisme Centres des travailleurs (ses) de l’Ontario pour examiner l’exposition des travailleurs à la poudre McIntyre.
  • Entre 1943 et environ 1980, 45 entreprises minières avaient été autorisées à utiliser la poudre McIntyre en Ontario. Quelque 10 000 travailleurs miniers auraient été exposés à cette poudre durant ces années-là.
  • L’organisme Centres des travailleurs (ses) de l’Ontario Inc. s’occupe actuellement de 325 dossiers de mineurs qui avaient été exposés à la poudre McIntyre. Mentionnons que 90 autres anciens mineurs ou des personnes qui leur ont survécu font appel actuellement à cet organisme pour obtenir des services reliés à l’exposition à la poudre McIntyre.
  • En outre, 195 autres travailleurs, qui disent souffrir de problèmes de santé (particulièrement des troubles du système nerveux, dont la démence), ont mis leur nom sur un registre à participation volontaire que tient le groupe communautaire Projet de la poudre McIntyre.
  • L’Ontario compte une quarantaine de mines souterraines et des milliers de mines à ciel ouvert où travaillent environ 26 000 personnes.

Ressources additionnelles

Citations

Kevin Flynn

« Il est d’une importance capitale que les maladies professionnelles soient abordées avec le sérieux et l’importance qui sont donnés aux blessures corporelles. En plus de cette subvention, nous avons fait un examen détaillé de la sécurité dans les mines. La concrétisation des recommandations issues de cet examen progresse à bon pas pour pouvoir ainsi renforcer la santé et la sécurité des travailleurs miniers. Nous devons veiller à ce que tous les travailleurs miniers puissent rentrer chez eux sains et saufs après chaque quart de travail. »

Kevin Flynn

ministre du Travail

« Les travailleurs miniers peuvent être exposés à un certain nombre de contaminants qui causent des maladies professionnelles. Cette subvention va contribuer à soutenir et à renforcer les capacités et le savoir-faire de l’organisme Centres des travailleurs de l’Ontario, pour qu’il se penche sur des maladies professionnelles reliées à des problèmes qu’ont d’anciens mineurs et des mineurs actifs. Il est essentiel que les pratiques minières ne soient pas nuisibles et que des mesures soient prises pour prévenir l’exposition des mineurs à des substances dangereuses. Nous avons tous un rôle à jouer pour que les personnes qui travaillent dans les mines en Ontario soient protégées. C’est un devoir collectif. »

Marcelle Crouse

directrice générale de la prévention (par intérim)

« Cette subvention est d’une importance capitale pour que l’organisme Centres des travailleurs de l’Ontario ait les moyens de traiter la grande quantité de renseignements recueillis des travailleurs miniers et de leur famille lors des cliniques d’accueil qu’a tenues le groupe de travail du Projet de la poudre McIntyre. Je remercie le ministre Flynn et son personnel d’avoir collaboré avec nous pour trouver des réponses aux effets sur la santé des travailleurs miniers qui ont été exposés à la poudre d’aluminium. »

Janice Martell

fondatrice du Projet de la poudre McIntyre

Contacts Médias

Partager

Tags

Gouvernement Santé et bien-être Travail et emploi